lundi , 6 avril 2020
Mosadeq Sahebdin

Shopping de fin d’année : comment dépenser intelligemment

En cette période de fin d’année, la frénésie du shopping s’empare de tout le monde car on a beaucoup d’argent à dépenser avec le bonus et la pension de vieillesse. Mais attention aussi à des pièges et les campagnes promotionnelles. Les experts demandent plus de vigilance et de prudence.

Buy One Get One, achetez maintenant et payez après trois mois, 10% à 50% d’escompte. Ce sont des offres promotionnelles qui ne passent pas inaperçues pendant ce mois de décembre. Les consommateurs ont tendance à dépenser sans compter mais ils doivent être vigilants pour ne pas tomber dans certains pièges. Le président de la Consumer Advocacy Platform, Mosadeq Sahebdin, laisse entendre que les consommateurs doivent se méfier des achats impulsifs et les achats à crédit. « Les acheteurs impulsifs sont ceux qui sont les plus tentés d’acheter des produits et sont des cibles principales des commerçants. Les autres pièges à surveiller par les consommateurs sont les plans de financement à crédit qui ne sont pas régis par la Hire Purchase Act. Ces plans proposés par des établissements de crédit non bancaires peuvent contenir des clauses abusives pouvant aller à l’encontre de l’intérêt de l’acheteur », dit-il.

Un autre élément important est d’éviter d’être influencé par les brochures et des panneaux publicitaires proposant d’énormes promotions, précise Mosadeq Sahebdin. Il avance que depuis l’avènement des hypermarchés, la concurrence dans le secteur de la consommation est devenue féroce. « Avec l’augmentation des pensions de vieillesse et le boni de fin d’année, il est prévisible que les commerçants s’engagent dans une course aux acheteurs. Ils vont sûrement concevoir de nouvelles campagnes promotionnelles pour cibler les acheteurs impulsifs. Il existe toujours un risque pour les consommateurs d’acheter des produits inutiles », ajoute-t-il.

Notre interlocuteur met en garde les consommateurs contre les promotions comme « Achetez maintenant, payez plus tard » ou « Achetez 1, recevez 1 gratuit » car ce sont des stratagèmes qui présentent des risques si vous ne planifiez pas vos achats avec soin. « Les plans de financement à crédit basés sur la possibilité de payer après six mois doivent être étudiés avec soin afin de bien comprendre les conditions. De tels régimes peuvent cacher des abus. Les forfaits « Achetez 1 et recevez un en cadeau » peuvent masquer d’autres conditions abusives ou inattendues pouvant aller à l’encontre des intérêts des consommateurs», souligne-t-il.

Selon lui, la meilleure option est de planifier les courses. « Les acheteurs impulsifs devraient emporter avec eux une liste de courses. Ils devraient réfléchir et demander conseil avant de dépenser des sommes énormes ou de se lancer dans un plan de crédit », conseille-t-il.

Transactions électroniques

Le pays étant maintenant une société numérique, l’utilisation de cartes de crédit ou de débit est très populaire. Même si vous utilisez ces types de transactions, la prudence est fortement recommandée. Ce n’est pas seulement lorsque vous avez de l’argent que vous êtes vulnérable à la fraude. Mais utiliser une carte peut aussi entraîner des activités frauduleuses. Par conséquent, il est important de rester sur ses gardes.

Selon un communiqué de la Banque de Maurice, si vous utilisez les services bancaires par Internet pour faire des achats en ligne, assurez-vous de connaître les mesures de précaution de base. Par exemple, avant de faire une transaction en ligne ou d’envoyer des informations personnelles, assurez-vous d’être sur le bon site. Vérifiez que vous vous trouvez sur un site Web «sécurisé» en consultant l’URL (Universal Resource Locator), qui doit commencer par «HTTPS». D’autres mesures sont notamment les suivantes : déconnectez sur le site d’Internet Banking lorsque vous laissez votre ordinateur sans surveillance, même pendant un court instant, utilisez un logiciel anti-virus et anti-spyware, fermez les autres navigateurs Windows lorsque vous effectuez des opérations bancaires en ligne, évitez d’utiliser des ordinateurs partagés ou publics pour effectuer vos opérations bancaires en ligne et désactivez la fonction de «partage de fichiers et d’imprimantes» de votre système.

La police demande plus de vigilance

Le caporal Bernard Mootoosamy souligne que pendant cette période, la police est plus vigilante car les délits sont plus récurrents. La police a redoublé de vigilance autour de l’île et surtout dans les endroits sensibles. « La police est plus présente sur la route afin de sanctionner trois délits majeurs qui surviennent à cette période de l’année : la conduite en état d’ivresse, l’utilisation du téléphone portable au volant et l’excès de vitesse», dit-il.

Le caporal Mootoosamy explique également que davantage de patrouilles sont effectuées à proximité des places financières. « Des policiers en uniforme et en civil font des patrouilles constantes près des bureaux de banque, de la poste et autres. Ces patrouilles sont cruciales car les gens effectuent de nombreuses transactions monétaires et ils ne sont souvent pas conscients des nombreux dangers tels que le vol», ajoute-t-il.

La police demande au public d’être plus prudent, en particulier les seniors lorsqu’ils reçoivent leur pension. « Les gens devraient également éviter d’utiliser de gros billets en public. Des patrouilles régulières sont également effectuées à proximité des centres commerciaux car ce sont des endroits qui attirent les voleurs. Nous avons eu de nombreux cas où des gens oublient de verrouiller leur voiture avec sacs à l’intérieur et sont victimes de vols. Nous conseillons donc au public d’être très conscient des menaces et de faire plus attention durant cette période», conseille le caporal.

Nafissah FAKUN/Jameela JADDOO

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Les points à rétenir sur la réouverture des supermarchés

L’accès aux supermarchés et aux boutiques par ordre alphabétique à partir de ce jeudi 2 …