lundi , 20 janvier 2020
Accueil / Actualités / En voulant secourir sa petite-fille : Sahera, 82 ans, se fait sauvagement agresser
Sahera

En voulant secourir sa petite-fille : Sahera, 82 ans, se fait sauvagement agresser

Dans l’après-midi du mercredi 4 décembre, une grand-mère s’est retrouvée au cœur d’une dispute conjugale. Elle s’est fait agresser quand elle a tenté d’arracher sa petite-fille des griffes de son violent époux.

L’incident s’est produit aux alentours de 14h00. Sahera, 82 ans, se trouvait chez elle à Plaine Verte quand sa petite-fille est venue chez elle en compagnie de son époux comme à l’accoutumée.
Après quelque temps, sa petite fille, 18 ans, et son époux,19 ans, ont commencé à se disputer. Sahera qui est dure d’oreille, n’arrivait pas à entendre ce que les deux jeunes gens se disaient. Assise dans son fauteuil, elle assistait à cette scène de ménage sans s’en mêler. Jusqu’au moment où elle a constaté que sa petite-fille se faisait brutalement agresser par son époux.

N’arrivant pas à supporter cet acte de violence, elle a voulu intervenir pour y mettre un terme. Elle s’est mise à crier à haute voix pour demander au jeune homme d’arrêter de donner des coups à sa petite-fille. Mais le jeune homme a ignoré l’appel de Sahera et a continué de plus belle à s’acharner sur son épouse. Ne pouvant plus voir sa petite-fille se faire sauvagement rouer de coups, l’octogénaire s’est levée de son fauteuil, a pris sa canne et flanqué deux coups au jeune époux. « Li ti pe tape li calotte coup de poing. Mo dire li arrête batte li. Li continué. Mo tape li deux coups de badine. Li pousse so madame dans muraille et moi aussi. Li ti bien violent. L’heure là mo fine tombé et mo la tête tape are roche derrière », dit-elle.

Après son forfait, le présumé agresseur a pris la fuite. Ce sont ses autres petits-enfants qui ont conduit la victime à l’hôpital Dr Jeetoo. Elle saignait de la tête et se trouvait à terre dans une mare de sang. À l’hôpital, elle a pris une forme 58 et a consigné une déposition pour agression bien que sa petite-fille n’a elle pas porté plainte contre son époux pour violence domestique.

Sahera est encore sous le choc après son agression. Elle a dû subir une intervention chirurgicale et on lui a posé des points de suture. Cependant, elle n’a pas souhaité être placée sous observation médicale et est rentrée chez elle.

Ses proches sont très remontés par la lâche agression d’une personne d’un âge avancé. Ils souhaitent que la police procède à l’arrestation du suspect dans cette affaire.

Pour sa part, la victime nous a confié être contre la violence conjugale. Elle a voulu protéger sa petite-fille de son époux violent et elle s’est retrouvée elle-même dans une mare de sang.

La police a ouvert une enquête dans cette affaire.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Hamza Ameer et Bibi Ansoo

50 ans de vie commune – Hamza Ameer et Bibi Ansoo : une vie remplie de spiritualité

Les noces d’or constituent un évènement unique dans la vie d’un couple puisqu’elles signifient un …