dimanche , 24 octobre 2021
Shezaad Mira est ici aux côtés de son épouse et de sa fille. La victime était considéré comme un « hard worker ».

Shezaad Mira périt dans un accident – Shadil, son frère : «Li ti ene garçon bien débrouillard»

La route continue de tuer à Maurice. Shezaad Mira laisse malheureusement derrière lui son épouse et deux enfants dont un bébé d’un an et demi.

Dans la soirée du mercredi 15 septembre vers 20h10, un accident fatal s’est produit sur la route Royal à Upper-Vale impliquant un van conduit par un homme de 40 ans résidant à Goodlands et une motocyclette pilotée par Shezaad Mira, 29 ans, résidant à l’Avenue de Palmeraie, Upper Vale. Shezaad Mira et son épouse Fahanaz Mira, 27 ans, grièvement blessés, gisaient sur l’asphalte. Le Samu a été sollicité et a transporté les victimes à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses. En cours de route, le personnel du Samu a tenté de réanimer le jeune homme mais en vain. Shezaad Mira n’a malheureusement n’a pas survécu à ses blessures. Quant à son épouse, elle a été placée à l’unité des soins intensifs de l’hôpital et a dû subir une intervention chirurgicale au genou, jeudi.

Les images d’une caméra de surveillance diffusées sur les réseaux sociaux montrent clairement qu’une fourgonnette a percuté de plein fouet la motocyclette. La police est déjà en possession de ces images et l’enquête suit son cours dans cette affaire. Mais chez la famille Mira à Goodlands, c’est la consternation. En ce mercredi fatidique, Shezaad et son épouse étaient chez son père. Tous deux sont ensuite partis récupérer des vêtements pour revenir passer la soirée à Goodlands. Pour Shezaad, c’était un aller sans retour. « Li ti ene garçon bien débrouillard. Même si li pas fine fer grand l’étude, li ti ena ene bon manière de vivre. Li ti ene hard worker et li ti pe gagne so la vie honnêtement », déclare Shadil, le frère du défunt.

Maçon, planteur, vendeur de légumes…

Shezaad, qui comptait 11 ans de mariage, laisse derrière lui sa veuve et deux enfants, dont l’un est âgé de 10 ans et un bébé d’un et demi. Autrefois, Shezaad vivait chez son père à Flacq avant que ses parents n’aillent s’installer à Goodlands. Shezaad et son épouse ont eux élu domicile à Upper-Vale mais faisaient le va-et-vient à Goodlands. Homme très débrouillard selon ses proches, Shezaad n’avait cependant pas d’emploi fixe. Cela dit, il ne restait jamais les bras croisés et assumait pleinement ses responsabilités de père de famille. « Kot li gagne travaille li faire. Li maçon, planteur, vendeur légume et même vendeur coco. Li ti pe trace so la vie », raconte son père, Muslim.

Shezaad avait l’habitude de s’occuper du potager de Shadil et récoltait des légumes pour les vendre. Le jour du drame, Shezaad et son épouse étaient venus comme à l’accoutumée. « Mo frère avek mo belle-sœur zot ti vini et même ti pe occupe jardin. A soir vers 18h30, li dire moi li pou vine reste lakaz zordi parski nou mama fine parti la veille fine ale la France. Shezaad avec so madam dire zot pe alle cherche zot linge lakaz après zot revini », raconte Shadil. Au moment où il était sur le point de partir, il a remarqué que le phare de sa moto ne fonctionnait pas. Alors, il a pris une torche pour lui permettre d’avoir un bon éclairage et aussi pour sa sécurité et celle de sa femme sur la route.

Une demi-heure après, la famille a reçu la mauvaise nouvelle. Selon Shadil, il a reçu un appel que son frère et sa belle-sœur ont eu un grave accident de la route. Sans attendre, ses proches et lui se sont précipités à l’hôpital SSRN de Pamplemousses où ils ont appris que Shezaad n’était plus de ce monde alors que Fahanaz se trouvait aussi dans un état préoccupant. Shezaad était l’aîné d’une fratrie de quatre enfants, dont trois frères et une sœur.

Soulignons que le conducteur de la fourgonnette a été inculpé pour homicide involontaire par la police. Dans sa version des faits, il a expliqué à la police que le motocycliste n’avait aucun phare allumé et qu’il ne l’avait pas vu. La police poursuit son enquête.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Judiciaire : le barreau accueille 26 nouveaux avocats

Le barreau mauricien compte 26 nouveaux adhérents. Ils ont prêté serment le mercredi 22 septembre …