lundi , 6 juillet 2020
Shameer Sookharry

Shameer Sookharry au Maroc : «Prions Dieu pour que cesse cette épidémie»

Touché par l’épidémie du coronavirus, le Maroc a bouclé ses liaisons aériennes et maritimes vers plusieurs pays et fermé ses frontières terrestres. Notre compatriote, Shameer Sookharry, qui tient un restaurant à Marrakech, nous raconte son quotidien.

Marié à une Marocaine, Shameer Sookharry, s’est établi au Maroc depuis sept ans. Il se félicite des mesures préventives prises par les autorités sanitaires de son pays d’adoption. « Le Royaume a mis en œuvre les mesures nécessaires tant sur le plan sanitaire qu’économique pour une meilleure résilience face au Covid-19 », souligne-t-il.

Il indique que le premier décès annoncé est une Marocaine de 89 ans qui souffrait de maladies préexistantes. « Un huitième cas a été annoncé. Ce sont tous des cas importés », fait-il ressortir. Shameer ne cache pas que le Maroc, pays touristique et plateforme économique, accueille 12 millions de touristes chaque année et que les répercussions seront désastreuses pour l’économie marocaine.

À Marrakech où il réside, 200 000 personnes y viennent pour flâner dans les rues et manger dans les restaurants. Cependant, sa famille et lui prennent des précautions et ne fréquentent pas les lieux où il y a foule. « La situation au Maroc n’est ni alarmante ni dangereuse car Les autorités sanitaires ont lancé dans les ports et aéroports les procédures, dispositifs et autres mesures stricts pour détecter de manière précoce tout cas de Covid-19. Partout des caméras thermiques ont été installées. N’empêche que même s’il n’y a pas de danger, on ne doit pas fait preuve de négligence », dit-il. Il maintient qu’à Marrakech la vie suit son cours normal. « Les Marrakchis vaquent à leurs occupations, les touristes font les magasins, les souks sont remplis, les écoles restent ouvertes et seules les manifestations culturelles qui attirent des foules sont interdites », laisse-t-il entendre. Pour Shameer, ceux qui sont contaminés sont des voyageurs revenant de l’étranger. Il réside près de l’aéroport et trouve que la vie au Maroc est une opportunité pour bien gagner sa vie. « J’aime l’île Maurice où je suis né et où j’ai grandi, mais j’adore le Maroc. Je ne retournerai jamais à Maurice. Je viendrai pour y passer des vacances et voir ma famille mais j’ai un restaurant à Marrakech qui marche merveilleusement bien», dit-il.

À Maurice Shameer était propriétaire de plusieurs restaurants et à l’âge de 22 ans il avait en premier lancé le concept de restaurant indien. Shameer Sookharry rencontre souvent des Mauriciens en visite au Maroc et il prend les nouvelles de son pays.

Pour conclure, Shameer invite ses compatriotes qui vivent au Maroc à ne pas paniquer et à ne pas tomber dans la paranoïa et la psychose. « Dans quelques semaines le coronavirus ne sera plus qu’un mauvais souvenir comme toutes les autres épidémies qu’a connues la planète. Restons calmes et prions Dieu pour que cette épidémie cesse », dit-il.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

SMSCWA – Eid : Lunch Party pour les Seniors

La Soonnee Muslim Senior Citizens Welfare Association (SMSCWA) a organisé, le mercredi 24 juin 2020, …