Friday , 19 July 2024

Rayyaan Bauhadoor, étudiante : «Accomplir le Taraweeh en famille à la maison»

Comme tous les jeunes, Rayyaan Bauhadoor attend elle aussi impatiemment la venue du mois de Ramadan.

« Ce mois est très important pour chaque musulman, car c’est un moment de piété et de spiritualité et c’est une belle occasion de se rapprocher de Dieu », indique-t-elle. La jeune étudiante, qui est en dernière année au collège, nous explique que ce mois est d’autant plus sacré, car nous y avons reçu le plus beau de tous les cadeaux. « C’est le mois au cours duquel le Coran, le livre saint de l’Islam, a été révélé au prophète Muhammad (pssl) par l’ange Jibril », souligne-t-elle.

Comment envisage-t-elle de vivre le mois de jeûne cette année surtout que la Covid-19 est toujours parmi nous ? « Cela fait plus de deux ans que ce virus est parmi nous et à partir de l’expérience que j’ai eue dans le passé, j’ai décidé de passer le Ramadan d’une manière différente cette année », répond-elle. Ainsi, ses proches et elle privilégieront de passer le mois sacré ensemble.

Rayyaan Bauhadoor ajoute qu’en ce qui concerne le Taraweeh, les choses seront différentes à cause de la Covid-19 et des restrictions et que son père a décidé de l’accomplir en congrégation à la maison. « Nous accomplirons la prière du soir ensemble, avec mon frère, mes cousins, mes oncles et tantes. Je crois que cela nous aidera à renforcer encore plus nos liens familiaux », se réjouit-elle Quid des préparatifs chez elle ? La jeune étudiante laisse entendre que chez elle, les préparatifs ont déjà débuté et vont bon train. « Ma mère songe déjà à l’iftar et au sehri, et elle a commencé à confectionner des gâteaux qui ont un franc succès à l’heure de la rupture du jeûne », nous dit-elle. Rayyaan Bauhadoor s’est aussi fixé quelques objectifs personnels pour le Ramadan comme la lecture complète du Coran pour se rapprocher du Créateur. Elle souhaite sincèrement que ce mois sacré du Ramadan soit béni pour tous.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Interdite de porter le hijab pour suivre une formation : Shalma Auckbaraullee s’en remet à la justice

L’interdiction de porter le hijab pour pouvoir suivre une formation à l’institut Escoffier à Kendra, …