vendredi , 19 juillet 2019
Accueil / Actualités / Le qurbani 2018 évoqué au Parlement
qurbani

Le qurbani 2018 évoqué au Parlement

Le député Ameer Meea a interrogé le ministre de l’Agro-industrie en ce qui concerne l’importation du bétail de Rodrigues, soit (a) l’interdiction d’importation du bétail de Rodrigues suite de la dernière épidémie de bovins signalée dans l’ile , (b) les conditions d’élevage et d’abattage par des operateurs autres que la Mauritius Meat Authority et (c) si l’abattage des animaux pour la fête d’Eid-ul Adha à la Mauritius Meat Authority sera considéré.

Le ministre Seeruttun a informé la Chambre que son ministère a suivi de près les cas de la fièvre aphteuse en juillet / août 2016 à Rodrigues. Son ministère a déjà enlevé l’interdiction d’importer du bétail de Rodrigues par la Mauritius Meat Authority depuis Juillet 2017. Les bouchers enregistrés sont autorisés à transférer des bovins à être abattus à la Mauritius Meat Authority depuis le 17 mai 2018. Des communiqués ont déjà été publiés à ce sujet les 18 mai et 07 juin 2018 et ont été postés sur le site de son ministère.

En ce qui concerne l’élevage et l’engraissement des animaux importés de Rodrigues, le ministre déclare  qu’ils ne sont toujours pas autorisés à Maurice. « Cela ne sera réexaminé qu’après que l’Organisation mondiale de la santé animale, à savoir l’OIE, aura accordé à Maurice le statut d’exemption de la fièvre aphteuse, » dit-il.

D’autre part, le ministre a fait ressortir que la MMA est la seule autorité autorisée et responsable de l’abattage des animaux à Maurice conformément aux dispositions de la loi sur la viande de 1974. « Des dérogations spéciales sont normalement accordées au public à certaines occasions, telles que Eid-Ul-Adha, Akika, Kali Puja et Baharia Puja pour l’abattage à domicile des animaux. Cependant, compte tenu des conditions prévalant à Maurice suite à l’éclatement de la fièvre aphteuse, l’abattage à domicile d’animaux importés de Rodrigues n’est toujours pas autorisé, » affirme Mahen Seeruttun. Des dispositions ont été prises pour que les installations d’abattage soient offertes au public pour la fête Eid-Ul-Adha, comme cela a été le cas au cours des années précédentes. Cela comprend les animaux achetés localement, les animaux de Rodrigues et les animaux importés de l’étranger.

Dans la foulée, le député Osman Mahomed a parlé de bœufs qui souffrent de la jaunisse. Cela se manifeste clairement dans les parties de la basse boucherie et de la couleur. Selon le député, la viande est mise en vente sur le marché, ce qui pourrait avoir des répercussions sur la santé publique. Pour sa part, le ministre a affirmé qu’il n’est pas au courant de ce cas particulier mais a  promis d’enquêter à ce  sujet.

Importation de bovins

Le député Ameer Meea a interrogé le ministre Seeruttun, en ce qui concerne l’importation des bovins vivants, soit bœufs, chèvres et moutons pour la prochaine Eid-Ul-Adha, indiquant le pays d’origine et les prix.

Le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire a répondu qu’un total de 4 400 bovins et 300 chèvres/moutons ont été importés d’Afrique du Sud et vendus pour la fête Eid-Ul-Adha 2017. Son ministère a reçu des demandes de 8 importateurs dont 5 ont reçu des permis pour l’importation de 3 340 bovins et 400 chèvres/moutons d’Afrique du Sud. La Mauritius Meat Authority va également importer une centaine de bovins et 200 chèvres/moutons de Rodrigues pour être abattus à l’Abattoir central.

En outre, la firme Socovia a en réserve quelque 2.700 bovins et M.E. Punjoo a un réserve environ 200 chèvres / moutons à vendre pour Eid. « Un permis  a également été accordé à Socovia pour importer 1 200 bovins d’Afrique du Sud. Deux exportations de 600 bovins chacune devraient arriver à Maurice vers la mi-juillet 2018. Un total de 7 340 bovins et 800 chèvres / moutons seront ainsi disponibles pour la fête  Eid-Ul-Adha, » révèle le ministre.

En ce qui concerne les prix, il sera fixé par le ministère de l’Industrie et du Commerce pour les bovins vivants importés d’Afrique du Sud. « Toutefois, la Division du commerce du ministère ne dispose pas encore d’informations sur le coût détaillé des animaux à importer pour l’Eid-ul-Adha 2018, » précise le ministre Seeruttun.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …