Friday , 19 July 2024

Prolifération de la drogue à Phoenix : les forces vives tirent la sonnette d’alarme

La drogue se met à infester Phoenix et les régions avoisinantes. C’est le constat de Force Vive de Phoenix. Son président, Jamsid Tarsoo, fait appel à une croisade bien organisée et sans relâche pour freiner ce fléau.

Aux dires des membres de Force Vive de Phoenix, l’heure est très grave, car le réveil de la majorité des habitants est brutal. « Ban habitants fine reste trankil ek zot pa fin agir depi le debut et astere la situation explosive », fait ressortir Jamsid Tarsoo. Comme cela a été le cas dans beaucoup d’autres endroits, poursuit-il, ces gens avaient cru que leur cocon familial est une forteresse impénétrable à la drogue. « Ils étaient persuadés que leur famille ne sera pas affectée. Saken fine get so zafer. Mais c’était mal connaître la puissance de la prolifération en silence de ce fléau », explique-t-il. « Maintenant que le trafic de drogue rode autour de leur maison, ils sont pris de panique, sachant qu’à n’importe quel moment, un des leurs pourrait être la proie de la drogue », ajoute-t-il.

Pire, selon les membres de Force Vive de Phoenix, dans pas mal de cas, la drogue a déjà pénétré dans les foyers des habitants sans qu’ils en aient conscience. Surtout depuis que la prolifération de la drogue s’est accélérée dangereusement avec les synthétiques. « Elles sont vendues à bon marché et elles sont accessibles au grand nombre. Ainsi, un étudiant n’a pas à voler l’argent de ses parents pour s’en procurer. Il puise aisément de son argent de poche. Vu que les familles sont de mieux en mieux aisées, les parents donnent des grosses coupures par semaine à leurs progénitures », disent-ils.

Féminisation de la toxicomanie

Jamsid Tarsoo peine à constater que comparé au passé où la drogue ne touchait que la gent masculine, de nos jours la drogue synthétique a féminisé l’addiction. « Nous recevons de plus en plus de cas de filles sous l’emprise de la drogue. C’est un malheur immense surtout pour leurs parents qui craignent que cela impacte négativement sur leurs études. Et pire, qu’elles finissent par goûter à la drogue dure et sont aspirées dans le cercle vicieux de la prostitution. Elles y sont trainées par des petits copains qui voient en elles une source d’argent facile », dit-il.

Les membres de Force Vive de Phoenix liguent leurs efforts avec la force policière, les institutions religieuses et les organisations non-gouvernementales, entre autres, pour enrayer ce fléau. Elle réclame plus de vigilance de la part des autorités et ils disent qu’ils sont prêts à collaborer pour trouver une solution à ce problème de drogue.

Les membres de Force Vive de Phoenix

• Jamsid Tarsoo (président)
• Kader Dowlut (vice-président)
• Jean Marie Ramasamy (secrétaire)
• Gino Legris (asst.-secrétaire)
• Muhammad Ridwan (trésorier)
• Kanon et Rajen (membres)

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Interdite de porter le hijab pour suivre une formation : Shalma Auckbaraullee s’en remet à la justice

L’interdiction de porter le hijab pour pouvoir suivre une formation à l’institut Escoffier à Kendra, …