samedi , 23 octobre 2021

Parwez Nunnoo, Chairman du Taxi Operators Welfare Fund Board : «Je connais la souffrance des chauffeurs et opérateurs de taxis»

Le Conseil des ministres a avalisé, le 10 septembre, la nomination de Mohammad Parwez Nunnoo comme Chairperson du Board du Taxi Operators Welfare Fund, une nouvelle entité qui vise à venir en aide aux chauffeurs et opérateurs de taxis à Maurice.

Le Taxi Operators Welfare Fund Bill, présenté à l’Assemblée nationale le 19 mars 2021 par le ministre Alan Ganoo, a pour objectif principal de développer des opportunités pour les chauffeurs de taxis et leurs familles. Parwez Nunnoo a beaucoup d’idées qu’il compte mettre en pratique pour venir en aide aux chauffeurs et propriétaires de taxis, et aussi pour valoriser le métier de chauffeur de taxi. Il nous a déclaré que le board est constitué d’un représentant du ministère des Transports, d’un représentant du ministère des Finances, du ministère du Travail, d’un représentant de la National Land Transport Authority (NLTA) et d’un représentant des opérateurs de taxis.

Parwez Nunnoo nous a confié qu’il est lui-même issu d’une famille de chauffeurs de taxi et qu’il « connaît la souffrance de ces pères qui font ce métier pour nourrir leur famille ». Il travaille déjà sur le dossier pour mettre en place un protocole afin de définir le rôle du board. « L’objectif principal est de pouvoir venir en aide non seulement aux chauffeurs des taxis mais aussi aux opérateurs. Il y a des permis de taxis au nom des veuves de chauffeurs de taxis. Ces mères des familles ont eux aussi droit aux mêmes facilités que les détenteurs d’un permis d’opérateur », dit-il.

Sécurité d’emploi

Parwez Nunnoo souligne qu’il a l’intention d’assurer la sécurité d’emploi des opérateurs de taxi. « Nou pou fer ene Welfare pou banne opérateurs taxi », ajoute-t-il. Il compte mettre en place un mécanisme afin d’offrir des prêts à un intérêt très bas aux chauffeurs et propriétaires des taxis pour acheter une nouvelle voiture chaque quatre ans. Autre facilité que le board compte offrir aux chauffeurs et propriétaires de taxis est l’assouplissement des conditions des prêts qu’ils ont contractés auprès des banques pour l’acquisition de leurs voitures. « Mo en contact avec le ministère de Finances pou gagne ene moratoire lor loans ki zotte fine prend pou acheter zot taxis », laisse-t-il entendre.

Autre nouvelle idée qu’il compte présenter est l’octroi d’une facilité financière aux parents afin de permettre à leurs enfants de faire des études à l’étranger. « Banne zenfants chauffeurs taxis bizin capave ale faire l’étude à l’étranger », soutient-il. Selon notre interlocuteur, actuellement 7078 opérateurs de taxis opèrent sur nos routes et beaucoup arrivent difficilement à payer leurs assurances auto. « Le board compte négocier avec les compagnies d’assurance pour travailler sur un package », indique-t-il.

Par ailleurs, Parwez Nunoo est d’avis qu’il faut valoriser le métier du chauffeur de taxi. Il proposera l’octroi d’un prêt avec un intérêt minimal pour des projets tels que la rénovation de leur maison, le mariage de leurs enfants et des vacances à l’étranger. Le nouveau Chairperson du Taxi Operators Welfare Fund Board travaillera avec la NLTA pour faire construire des kiosques modernes sur les places des taxis avec toutes les facilités. Il remercie le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et le ministre Alan Ganoo pour la confiance placée en lui.

Parwez Nunnoo en quelques mots…

Mohammad Parwez Nunnoo, un habitant de Curepipe, est père de deux enfants. Son père, Abdool Fareed Nunnoo, est opérateur de taxi depuis très longtemps. Il a fréquenté l’école primaire Robert Edward Hart à Surinam et a fait des études secondaires à la Mootoocoomaren Sangeelee et au Dr Régis Chaperon SSS. Après son HSC, il s’est rendu en Angleterre pour poursuivre ses études à l’University of Westminster.

Parwez Nunnoo est le CEO d’Althamin International, une société basée à Dubaï avec des bureaux subsidiaires à Maurice, en Tanzanie, au Ghana, au Burundi, à Madagascar et en République démocratique du Congo. Détenteur d’un Master en International Business Management, il détient aussi un diplôme en Business Management with Law and Marketing de l’université de Westminster. Il a acquis 12 ans d’expérience professionnelle dans différentes compagnies internationales opérant dans les secteurs de l’extraction et du commerce de métaux précieux, de la vente au détail, de l’ingénierie, de la construction, de la gestion de projets, de la négociation d’actions et des télécommunications.

Parwez Nunnoo est derrière l’expansion réussie d’Althamin internationale à travers le continent africain. Il est actuellement le fer de lance du projet d’Althamin qui est la tokenisation de l’or. Il travaille en étroite collaboration avec une multitude de juridictions financières, juridiques, diplomatiques, transfrontalières et technologiques. Il travaille également en étroite collaboration avec un cabinet d’avocats newyorkais spécialisé en introduction en bourse pour préparer l’introduction de sa société à la bourse de New-York après le lancement du projet.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Marché du travail : l’avenir de l’emploi dans le monde post-Covid

La pandémie de Covid-19 a été dévastatrice pour l’économie mauricienne. Les experts économiques soulignent que …