dimanche , 28 novembre 2021

Covid-19 : Son nom rendu public – Riad Hullemuth : «Pourquoi seulement moi ?»

Le travailleur social Riad Hullemuth ne digère toujours pas la considération reçue par les autorités lorsqu’il était testé positif à la Covid-19, en mai 2021.

D’abord, il n’arrive pas à comprendre pourquoi le ministère de la Santé avait révélé son nom dans un communiqué. « À ce jour, je suis le seul patient positif dont le nom a été rendu public par le ministère de la Santé. Pourquoi seulement mon nom ? » se demande-t-il. Ensuite, il trouve incompréhensible que des membres de la famille – positifs et négatifs à la Covid-19 – étaient placés dans une même chambre d’hôtel à La Pirogue. Ce qui le pousse à dire que le protocole sanitaire n’a pas été respecté. « Sans aucune raison, mon épouse, ma belle-mère et mes trois enfants ont été placés dans la même chambre. Ki fer seulement avec mo famille ki zot fine agir coumsa ? zot mette dimoune positif et négatif ensemble », tempête-t-il.

Riad Hullemuth pense avoir contracté le virus en faisant du bénévolat en début d’année lors du confinement. Avec une équipe de volontaires, il faisait la distribution de denrées alimentaires tout en respectant le protocole sanitaire. Le 1er mai, il s’est rendu à l’hôpital de Rose-Belle et les médecins qui l’ont ausculté lui ont dit qu’il pouvait rentrer chez lui. Deux jours après, comme il ne se sentait pas bien, il s’est rendu directement au Covid Testing Centre de Rose-Belle. Il a été placé en salle d’isolement et a été testé positif le lundi 4 mai.

Son épouse et ses trois enfants, notamment Illyas, Imaan et Ikhlas, étaient à l’hôtel Pearl Beach. Son épouse et son fils aîné ont été testés positifs après 7 jours. Riad Hullemuth raconte que toute sa famille avait été transférée à l’hôpital ENT ainsi que ses deux enfants testés négatifs. Au mois de janvier 2021, Riad Hullemuth dit avoir écrit une lettre au ministère de la Santé pour se plaindre du fait que son fils de 4 ans a été victime de négligence médicale. « À ce jour seul, le Medical Council m’a répondu. Du côté du ministère de la Santé, on joue aux abonnés absents », dit-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Restriction dans les lieux de culte : «Inacceptable», martèle Paul Bérenger

«Inacceptable. C’est le cafouillage total. Que cessent les incompétences successives de ce gouvernement. Kailash Jagutpal …