lundi , 1 juin 2020

Nouveau Chef juge : Les réactions…

Hervé Duval Jr : «Un Chef juge attentif aux besoins de la profession légale»

Me Hervé Duval Jr se dit rassuré de savoir qu’Asraf Caunhye sera à la tête du Judiciaire à un moment où ce domaine est appelé à se réinventer. « Pour l’avoir côtoyé comme responsable du Council of Legal Education, je suis sûr qu’il aurait de toute façon apporté des changements majeurs mais avec la pandémie, ces changements seront inévitables. Je n’ai aucun doute que la profession légale trouvera en lui un Chef juge exigeant avec très peu de tolérance pour la médiocrité mais aussi un Chef juge attentif aux besoins de cette profession légale qui doit aussi impérativement se réinventer », dit-il.


Yusuf Mohamed, SC : «Il sera un Chef juge digne de ce nom»

Le Senior Counsel, Yusuf Mohamed, se dit convaincu qu’Asraf Caunhye fera très bien comme Chef juge. « Je n’ai pas assisté à la cérémonie, j’ai seulement vu une photo de lui en train de prêter serment. Néanmoins, je suis sur qu’il sera un Chef juge digne de ce nom. Au fil des années, il a gravi les échelons. Il a été tour à tour avocat au bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP). Il a travaillé au sein de plusieurs départements du Parquet pour devenir juge par la suite. Il a une bonne maîtrise des lois qu’il administre avec justesse. C’est d’ailleurs quelqu’un qui a beaucoup d’humanisme en lui. Je suis sûr qu’il apportera les réformes nécessaires au sein du Judiciaire là où il faut. Asraf Caunhye est aussi quelqu’un de très noble. Il sait faire régner l’ordre dans ses cours, n’hésitant d’ailleurs pas à rappeler à l’ordre les plus grands du barreau lorsqu’il le faut », déclare Me Yusuf Mohamed.


Sanjay Bhuckory, SC : «Aucun doute qu’il saura relever les défis qui guettent le Judiciaire»

L’avocat Sanjay Bhuckory dit avoir côtoyé le nouveau Chef juge pendant de nombreuses années. « J’ai connu Asraf Caunhye depuis 1972 au Collège Royal de Port-Louis, où il était mon aîné. Plus tard, en 1984, lorsque j’ai prêté serment au barreau, je l’ai côtoyé comme magistrat, ensuite comme avocat au bureau de l’Attorney General, et finalement comme juge à la cour Suprême. Pendant ces 35 années d’interaction, il a toujours été très courtois et avenant, et toujours prêt à aider les jeunes, tout en apportant une solution pratique et équitable à tout litige. Il est doté d’une vive intelligence et assimile très vite ses dossiers, allant droit au but. Cela peut être parfois intimidant, et les avocats qui paraissaient devant lui avaient intérêt à bien se préparer », laisse-t-il entendre.

Me Bhuckory soutient que durant sa carrière, Asraf Caunhye a toujours été à la hauteur de la tâche qui lui a été confiée. « Je n’ai aucun doute qu’il saura relever les défis qui guettent le Judiciaire, notamment la gestion du dé-confinement, l’implémentation du télétravail qui a été introduit avec brio par son prédécesseur, et l’administration de la justice en général, et surtout les affaires qui traînent. Il a un penchant spécial pour le droit constitutionnel et a rendu des arrêts qui ont fait jurisprudence dans le domaine », ajoute-t-il.

Selon Sanjay Bhuckory, Asraf Caunhye est aussi un fin sportif. « J’ai croisé le fer avec lui non seulement au barreau, mais aussi sur un terrain de foot, où il est un excellent arrière qui tacle très dur ses adversaires. Je l’apercevais aussi parfois sur la montagne des Signaux, faisant son jogging en compagnie d’autres juges. Je lui souhaite bon vent, et il pourra certes compter sur ma collaboration en tant que Senior Counsel », conclut-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Rashida Nanhuck, directrice p.i. du MSB : «De nombreux avantages avec le Work From Home»

C’est essentiellement de chez elle que la directrice par intérim du Mauritius Standards Bureau (MSB), …