jeudi , 9 décembre 2021

Naushadaly Mooraby, artiste peintre : vivre au gré du pinceau…

Ses toiles sont vibrantes, colorées et captivantes. Naushadaly Mooraby, artiste peintre dans l’âme, vit de son art. Rencontre.

l ne peut se passer de sa palette de couleurs et de son pinceau. Naushadaly Mooraby, 26 ans, vit et respire l’art. Tout a commencé dès son plus jeune âge. « J’étais très passionné et doué en art depuis très petit. Ce sont mes grands-parents qui m’ont insufflé cette passion. Durant mes années de collège, je m’étais tout le temps classé premier en art. J’ai obtenu beaucoup de prix », raconte-t-il. En effet, le jeune homme avait déjà attiré l’attention il y a quelques années. « J’ai été sélectionné par le ministère des Arts pour participer à une exposition en Chine en 2015. L’exposition a aussi eu lieu à Maurice en 2016 », laisse-t-il entendre.

Le choix de matière pour ses études supérieures était tout indiqué pour lui. « J’ai étudié à la Fashion And Design Institute mais mes parents n’étaient pas vraiment convaincus de mon choix d’études », confie l’habitant de Vacoas. Mais Naushadaly, habité d’une grande confiance en lui-même, était bien décidé à n’écouter que son cœur. Ainsi, après ses études, il prend de l’emploi comme ‘graphic designer’ mais cependant reste toujours aussi passionné par l’art. « J’ai travaillé comme ‘graphic designer’ en freelance pour différentes compagnies. Mais j’avais tout le temps au fond de moi ce désir de faire un métier que j’affectionne particulièrement et qui me permet de me sentir libre et moi-même », fait-il ressortir.

Se consacrer à l’art

Naushadaly Mooraby décide donc de faire de sa passion sa profession, il y a déjà presque un an. « J’ai quitté mon job pour me consacrer à l’art. J’ai pris la décision de foncer et de me mettre à mon propre compte, car la liberté d’esprit n’a pas de prix. Ainsi depuis l’année dernière, je suis artiste à plein temps et je me sens vraiment épanoui », confie-t-il. L’artiste peintre ajoute que c’est le temps de réflexion qu’il a eu pendant le confinement de l’année dernière qui l’a encouragé à franchir le pas. « Je ne regrette pas ma décision, car je suis un artiste qui est libre d’exprimer comme il veut sa créativité », ajoute-t-il

Aujourd’hui, notre interlocuteur consacre son temps à travailler mais aussi à perfectionner son talent dans différents genres. « Je fais différents types de tableaux et j’apporte beaucoup de nouveauté dans mes travaux. Je fais mes propres canevas et je fais aussi de la calligraphie arabe. J’y apporte ma touche personnelle et ma créativité artistique. Je déborde d’idées et le fait de pouvoir m’exprimer à travers divers types de tableaux est un sentiment de plénitude », explique-t-il. Il soutient qu’il offre aussi à ses clients un service personnalisé. « Je me base sur l’inspiration du client pour créer un tableau unique. Parfois, je me je base sur des photos que le client apporte pour mieux comprendre ce qu’il souhaite vraiment », fait-il ressortir.

L’artiste peintre, qui peut désormais compter sur le soutien de ses proches, souhaite faire découvrir aux Mauriciens la calligraphie arabe. « Maintenant que j’ai le support de mes parents et de ma famille qui croient vraiment en moi, cela m’aide beaucoup et m’encourage d’aller de l’avant et de concrétiser mes projets. Le but pour moi est de faire découvrir aux Mauriciens mes travaux et aussi la grande beauté de la calligraphie arabe ainsi que divers types de peinture », conclut-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

L’amour d’une famille pour le Coran : trois frères et leur mère sont Hafiz-ul-Quraan

L’amour de la famille Ainul-Haque pour le Coran est incommensurable. Il est très rare, en …