mercredi , 22 septembre 2021
Le lieu où s’est déroulé le mariage à Vallée-des-Prêtres.

Le mariage à 98 cas de Covid-19 : la lune de miel tourne en lune de fiel

La joie n’a été que de courte durée pour les familles Caunhye et Khodabacus qui avaient convié, les 25 et 26 juin, environ 400 personnes pour le mariage de Suhayb (28 ans) et Nadeemah (21 ans). Après avoir enfreint les règlements de la Quarantine Act – pas de rassemblement de plus de 10 personnes – elles ont été rattrapées par la contamination de 98 convives.

Les nouveaux mariés et leurs proches vivent une angoisse affreuse en quarantaine. Et cela pour deux raisons principales. D’abord, ils vont devoir faire face à l’enquête policière et toutes les conséquences qui en découleront, dont la poursuite en justice et les sanctions. « Zotte la tête mari fatiguer. Li pas facile pou vivre sa cauchemar la. Zotte conner ki la police na pas pou faire zotte cadeau », nous confie un proche de la jeune mariée qui est également en quarantaine. « Nou tout conscient ki erreur fine fini commette et ki pas capave effacer. Nou aussi conscient ki conséquence extra grave acauze près 100 dimoune fine contaminer. Nou pas ti attane sa ditout », poursuit-il avant de mettre cette bévue sur le compte de la « malchance. » « Pas nou tou seul ki fine organise activités plis ki 10 dimounes. Mais les autres fine gagne chance ki pas fine ena contamination ou sa quantité cas là », fait-il ressortir.

Ensuite, ces deux familles appréhendent un tollé des musulmans contre elle à l’approche du Qurbani. Déjà, elles sont secouées par des critiques acerbes des internautes à leur égard. « Kan ti mette Terre-Rouge zon rouz nou ti commence peur ki lezot rézions aussi toucher, surtout Plaine-Verte kot ban fami sorti. C’est comme si enn cataclysme fine frappe lors nou kan nou finne apprane ki Plaine-Verte vine zone rouge », confie notre interlocuteur.

Préparation minutieuse

Selon ses dires, la nouvelle n’aurait pas été perçue comme un cataclysme si le confinement en zone rouge n’avait pas coïncidé avec le Qurbani. « Nou pe prier Bon Dieu gramatin tantot pou ki gouvernement laisse banne musulmans en zone rouge faire Qurbani. Nou peur ki banne dimoune donne nou malédiction », avoue-t-il. Selon les recoupements de la police, tout a été bien planifié par les familles Caunhye et Khodabacus pour se dérober à la vigilance des autorités. Le mariage aurait été tenu au fin fond de Swadesh Lane à Vallée-des-Prêtres. Une salle verte aménagée sur un terrain vague juxtaposant la Masjid Al Marwah où s’était tenu le Nikah, le 25 juin après la prière Asr.

Le Nikah était officié par un prêcheur très connu de la capitale, dont l’épouse qui avait également assisté au mariage, a été positive à la Covid-19. Le comité de direction de cette mosquée est présidé par un oncle du nouveau marié. Les enquêteurs comptent le cuisiner sur l’aménagement de cette tente pour accueillir plus de 10 personnes. De plus, Suhayb Caunhye, chauffeur de taxi comme son père Shawkat, a construit sa maison non loin de l’endroit où a été tenu le mariage. Quant à Nadeemah Khodabacus, elle serait enseignante.

Pour rappel, lors de la deuxième phase de réouverture du 1er mai au 30 juin, seuls les mariages civils étaient autorisés à l’État civil et ce, avec un maximum de 10 personnes ainsi que la permission de la police. Depuis le 1er juillet, soit à la date de la troisième phase de réouverture, la loi a été assouplie pour permettre un maximum de 50 personnes dans des mariages mais toujours avec la permission de la police qui passera également au crible la liste d’invités, entre autres mesures.

Le déroulement du mariage

Jeudi 24 juin :

  • Mehendi

Vendredi 25 juin

  • Nikah
  • Réception
  • Diner offert par la famille Khodabacus

Samedi 26 juin

  • Diner offert par la famille Caunhye

Contamination en série

La contamination s’est répandue comme une trainée de poudre entre les invités principalement parce qu’ils ont été conviés pour au moins trois jours.

Terre-Rouge

Les premiers cas positifs à la Covid-19 du Cluster Mariage ont été enregistrés à Terre-Rouge, parmi les proches de Suhayb Caunhye.

Cité Martial

Des cas ont été enregistrés à Cité Martial où habitent les parents de Suhayb Caunhye.

Vallée-Pitot

Des cas ont été enregistrés à Vallée Pitot où habitent Nadeemah Khodabacus et ses parents.

Plaine-Verte

Des cas ont été enregistrés à Plaine-Verte, surtout à la rue Magon, où habitent des proches de Nadeemah Khodabacus.

Suhayb désactive son compte Facebook

De crainte d’être contrarié par des internautes, Suhayb avait dans un premier temps, le 6 juillet changé son « Profile Name » sur Facebook de Suhayb Caunhye en Abdullah Suhayb. Mais le lendemain, il a tout bonnement désactivé son compte. Selon nos recoupements, d’autres proches auraient également changé leur « Profile Name ». Un de ses cousins, pour sa part, avait pris position en faveur des jeunes mariés publiquement sur Facebook avant de se raviser. Il a fini par enlever le « post ».

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Examens du School Certificate : Sayed Ahmad Jilani Ameer Meea classé Top of the World en physique

Je souhaite devenir lauréat » L’île Maurice à l’honneur pour la troisième fois en une …