lundi , 1 juin 2020
Initiative de l’ICC

Initiative de l’ICC : distribution de dattes et dégustation de naans

Dans le cadre du ramadan et dans le but de faire découvrir aux Mauriciens de différentes communautés les nombreuses facettes de la culture musulmane, l’Islamic Cultural Centre (ICC) a organisé une série d’activités, le lundi 14 mai 2018 à 10h30, à la municipalité de Port-Louis. Plusieurs hautes personnalités du pays étaient présentes pour l’occasion dont, les ministres Fazila Jeewa-Daureeawoo, Anwar Husnoo et Prithviraj Roopun, le député Bashir Jahangeer, l’adjoint au Lord-maire, Ehsan Mamode, et le chargé d’affaires du Pakistan à Maurice, Zahid Jatoi, entre autres invités.

Les membres de l’ICC et plusieurs étudiants du collège Islamic ont procédé à une distribution de dattes dans les rues de la capitale et le public était invité à venir déguster des naans dans l’enceinte de la municipalité. Des « food packs » ont également été remis aux nécessiteux. Assad Bhuglah, responsable du comité arts et culture de l’ICC, a présidé la cérémonie. Il a expliqué l’importance symbolique de la datte en islam. « C’est un symbole d’hospitalité et en distribuant des dattes au membres du public, l’ICC veut promouvoir le sens du partage. Le Prophète de l’islam (saw) pensait toujours aux autres même s’il n’avait qu’une datte en sa possession », a-t-il déclaré. Il a aussi parlé du naan traditionnel qui est commercialisé surtout durant le ramadan.

Solidarité exemplaire

Lors de son discours, le ministre des Arts et de la Culture, Prithviraj Roopun, a mis l’accent sur les sacrifices que font les musulmans au cours du mois de ramadan. « Outre l’aspect spirituel, le ramadan a aussi une dimension culturelle et sociale. Durant ce mois, nous ressentons qu’il existe une solidarité exemplaire sur le plan social. Je salue l’initiative de l’ICC qui montre l’exemple à travers la distribution des denrées alimentaires aux nécessiteux », a-t-il souligné. En ce qui concerne le naan du ramadan, le ministre déplore que la méthode traditionnelle de cuisson est en train de disparaître avec l’avènement de la technologie dans nos boulangers. « Il faut préserver les bonnes vieilles méthodes », a-t-il dit.

Par ailleurs, la vice-Première ministre, Fazila Jeewa-Daureeawoo, a axé son intervention sur l’importance de venir en aide aux personnes qui sont dans le besoin. « Il est important que le secteur privé, le gouvernement ainsi que les organisations non-gouvernementales travaillent en collaboration pour aider les nécessiteux », a-t-elle déclaré. Le ministre de la Santé, le Dr Anwar Husnoo, a déclaré que chaque musulman doit profiter du ramadan pour faire une introspection et essayer de devenir un meilleur citoyen.

Enfin, le Chairman de l’ICC, le Professeur Hussein Subratty, a indiqué que l’organisme veut projeter une meilleure image du mode de vie des musulmans à travers l’organisation de telles activités. Il a lancé un appel à ceux présents d’avoir une pensée spéciale durant le ramadan pour les musulmans de la Birmanie, de la Palestine, de la Syrie et autres pays en guerre. Il a remercié le Haut commissariat du Pakistan à Maurice pour sa contribution à travers le don des « food packs ». Après la cérémonie protocolaire, les invités ont rejoint les étudiants du collège Islamic pour distribuer des dattes aux membres du public dans les rues à proximité de la mairie.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Rashida Nanhuck, directrice p.i. du MSB : «De nombreux avantages avec le Work From Home»

C’est essentiellement de chez elle que la directrice par intérim du Mauritius Standards Bureau (MSB), …