dimanche , 28 novembre 2021
Pour Sayed Ameer Meea, la réussite est une question de planification.

Examens du School Certificate : Sayed Ahmad Jilani Ameer Meea classé Top of the World en physique

Je souhaite devenir lauréat »

L’île Maurice à l’honneur pour la troisième fois en une année concernant l’Outstanding Cambridge Learner Awards au niveau du School Certificate cuvée 2019-2020.

En effet, après que deux étudiantes aient été classées « Top of the World » en Food and Nutrition et Add Maths respectivement, c’est au tour de Sayed Ahmad Jilani Ameer Meea, étudiant du collège Royal de Port-Louis, d’être classé « Top of the World » en physique aux examens du School Certificate (SC) pour la cuvée 2019-2020. Dans une lettre adressée au Mauritius Examinations Syndicate (MES), Cambridge fait ressortir que: « Ahmad Jilani Ameer Meea gained the highest mark in the world for Cambridge O Level Physics ».

Une nouvelle qui réjouit Sayed Ameer Meea qui avait obtenu 8A+ aux examens du SC en 2019. Il avait obtenu 6 unités et s’était classé 1er en physique au niveau national. Il s’était aussi classé dans 6 matières parmi le Top 10 à Maurice. Il nous confirme ses brillants résultats. Il avait été classé 1er en physique, 2e en français, 2e en biologie, 3e en chimie, 4e en Add Maths et 7e en Computer Science. Sans fausse modestie, il nous dit qu’il s’attendait à sortir premier dans le monde, car il maîtrise bien la physique et les mathématiques qui sont ses sujets de prédilection.

Travail bien planifié

Sayed Ameer Meea garde cependant la tête sur ses épaules et nous dit qu’il n’y a pas de recette magique pour réussir dans ses études. Il ajoute que le travail bien planifié, les cours à l’école, les leçons particulières et les révisions à la maison sont les clés de la réussite. Le jeune homme nous livre les secrets de sa méthodologie pour mieux comprendre les explications des professeurs. « Je mets l’emphase sur la compréhension et comprends ce que je lis avant d’attaquer un papier. J’ai travaillé beaucoup de papiers et à chaque fois je relis mes notes pour comprendre », dit-il. Il admet avoir pris des leçons particulières presque tous les jours, soit 6 jours sur 7. Mais il souligne que les études et les loisirs marchent de pair. « Il faut savoir trouver le juste équilibre entre les deux. D’ailleurs, je joue au badminton pour garder la forme », ajoute-t-il.

Etre ‘Top of the World’ n’est pas donné à tout le monde mais Sayed Ameer Meea reste humble malgré ce grand honneur. Il nous dit qu’il s’attendait à un tel classement, car il s’était donné à fond pour faire honneur à ses parents et à son collège. Il rend hommage à son père, Salim Ameer Meea, et à sa mère, Aisha, qui ont tout fait pour qu’il puisse étudier dans les meilleures conditions. Il exprime aussi sa reconnaissance à tous ses professeurs du collège Royal de Port-Louis de même que ses professeurs de leçons particulières qui se sont donné tant de peine pour lui.

Être lauréat

Actuellement en Upper V1, Sayed Ameer Meea ne cache pas ses ambitions. Son souhait le plus cher : être lauréat. « Oui, je souhaite devenir lauréat. Je fais des efforts en ce sens et je travaille très dur pour être lauréat. Ce qui est le rêve de tous les étudiants », dit-il. Et après ses études secondaires il souhaite poursuivre des études tertiaires en mathématiques dans une université étrangère. Il laisse entendre que si un étudiant choisit les mathématiques comme premier degré, il aura un large éventail de choix de carrières.

Abordant la pandémie de Covid-19 qui a chamboulé le monde estudiantin, Sayed Ameer Meea reconnaît que cette crise sanitaire a eu un impact sur les études. « Le plus gros problème est que les étudiants ont été déconnectés avec les études et cela prendra beaucoup de temps pour eux de rattraper le retard. Mais d’un autre point de vue, beaucoup d’étudiants ont profité de la Covid-19 pour rester à la maison pour réviser leurs notes », estime-t-il. En ce qu’il s’agit des cours en ligne, le jeune étudiant trouve qu’il y a des avantages surtout pour ceux qui ne prennent pas de leçons particulières. Il soutient mordicus que les classes en ligne doivent marcher en tandem avec l’éducation en présence.

Les 5 Credits et les jeunes…

Sayed Ahmad Jilani Ameer Meea trouve que la décision du ministère de l’Éducation nationale d’admettre seulement les étudiants avec 5 credits en Higher School Certificate (HSC) est une bonne chose. « Sans 5 Credits en Grade 11, li pou difficile en Grade 12 pour banne étudiants », dit-il. Il conseille ainsi aux jeunes d’être appliqués dans leurs études. « Au lieu perdi le temps lors réseaux sociaux, prend 2 heures temps chaque week-end pou fer ene résumé n’importe ki sujet », conseille-t-il.

Comme tous les jeunes de son âge, il trouve que le mauvais comportement de certains jeunes a toujours existé mais qu’auparavant il n’y avait pas de réseau social pour montrer au public les images des bagarres entre étudiants notamment sur les gares. « Aster tou ti zafer filmer et zot fer piblicité », déclare-t-il. Sayed Ameer Meea précise qu’il désapprouve le mauvais comportement qui ternit l’image des jeunes. « Bizin agir dans le cadre la loi envers banne qui salir l’image de nous société et fer zot comprend ki le bon comportement ena ene l’effet positif pour zot futur carrière », ajoute-t-il.

Par ailleurs, notre interlocuteur souligne que le Créateur joue un rôle prépondérant dans la vie de chaque être humain et que sans Sa volonté rien n’est acquis. Il conseille aux jeunes d’accomplir les cinq prières quotidiennes. « Garde principe islamique ki fine apran dan lakaz et dansmadrassah. Sa pou aide zot dans zot la vie. Sa même secré réussite là », conclut-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Restriction dans les lieux de culte : «Inacceptable», martèle Paul Bérenger

«Inacceptable. C’est le cafouillage total. Que cessent les incompétences successives de ce gouvernement. Kailash Jagutpal …