mardi , 2 mars 2021
Les suspects nient toute implication dans cette affaire.

Enquête sur l’assassinat de Manan Fakoo : arrestations en série mais aucune confession

Les huit suspects arrêtés jusqu’ici par la Major Crime Investigation Team (MCIT) dans l’assassinat de Manan Fakoo, dont deux – Nitish Yerukanaidoo et Antish Gowry – ont été libérés sous caution, nient tous être impliqués dans cette affaire.

Entre-temps, les parents et proches des six suspects toujours en détention se mobilisent et se serrent les coudes en réclamant que ceux-ci retrouvent rapidement leur liberté, car ils sont innocents. L’un des proches d’un suspect nous laisse entendre qu’il ne conteste pas le droit à la police de faire son enquête pour retrouver l’assassin de Manan Fakoo mais il déplore que les enquêteurs auraient dû mieux se renseigner et réunir les preuves précises et exactes avant de procéder à l’arrestation des six habitants de Vallée-Pitot. « Nous avons l’impression que le vrai assassin court toujours, alors que nos enfants sont enfermés en cellule innocemment. Avant ti fermé zot, ti bizin vérifier zot alibi », déclare un proche parent d’un des suspects.

Les proches d’autres suspects sont furieux par la tournure que cette affaire a prise. Pour eux, les personnes arrêtées et placées en détention sont déjà victimes d’un « trial by the press ». Ils sont également très remontés contre des commentaires à relent communal et déplaisants à leur égard. « La justice pa enkor trouv zot coupab mé lor Facebook ban internaute zot mem déza pe fer zot prop zizman avek tou kalité komenter. Ki pou ariver si dimé sa ban zenfan la innocenté par la zistis ? Nou lance ene appel ban internaute avan zot fer ban kritik et kon la vérité, pensé si zot famille ki ti en cellule, eski zot ti pu fer pareil  ? » lance un proche.

Pour rappel, depuis le mardi 16 février, cinq personnes soupçonnées d’être impliqué dans la fusillade ayant causé la mort de Manan Fakoo ont été arrêtées. Il s’agit de Yassin Meetoo, Beelal Meetoo, Muntasir Gokhool, Noorudhin Bholah et Ajum Beehary, tous des habitants de Port-Louis. Le vendredi 19 février, Multazam Sudulaah a lui aussi été arrêté. Ils ont tous été inculpés sous une charge provisoire de « murder ».

Images des caméras CCTV

Depuis que Manan Fakoo a trouvé la mort à Beau-Bassin quand trois balles ont été tirées sur lui, la Major Crime Investigation Team (MCIT) travaille d’arrache-pied pour trouver les meurtriers. Aux Casernes centrales, on avance que l’enquête avance à grands pas et que les enquêteurs de la MCIT ont procédé à des arrestations après avoir visionné les images des caméras CCTV dans la région de Beau-Bassin le jour où le crime a eu lieu. Selon nos informations, la MCIT a visionné minutieusement toutes les images des caméras dans la région de Beau-Bassin le jour du crime. C’est une moto de couleur noire qui est impliquée dans la fusillade.

Les enquêteurs attendent le rapport de la Forensic Scientific Laboratory (FSL) pour savoir s’il y a des résidus de poudre à canon sur la moto saisie et aussi la camionnette saisie qui appartiendraient à l’un ou l’autre des six suspects qui sont en détention. La police estime que la camionnette blindée a été utilisée pour transporter la moto noire Pulsar après la fusillade. Des prélèvements ont été déjà faits par l’équipe de la FSL et du Scene Of Crime Office (Soco). À noter que ce n’est pas la première motocyclette de cette marque qui a été saisie par les enquêteurs depuis le début de cette affaire.

Les six personnes qui sont en détention ont chacune fourni leur alibi aux enquêteurs qui vont consulter les caméras de Safe City près de leur maison et dans le voisinage pour voir leurs mouvements et vérifier si vraiment elles étaient chez elles à l’heure du crime.

Me Rama Valayden : «N’arrêtez pas des innocents»

Dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Manan Fakoo, huit suspects ont été arrêtés jusqu’ici par la MCIT. Me Rama Valayden croit dans l’innocence de ces derniers et affirme que la police fait fausse route. L’avocat a déclaré qu’il a connu l’affaire Gorah Isaac, l’affaire Amical et l’affaire Nadine Dantier où il avait représenté les accusés gratuitement (Pro Bono) et avait démontré qu’il y avait erreur judiciaire.

Il fait ressortir que la MCIT avait déclaré que les deux suspects arrêtés auparavant, notamment Nitish Yerukanaidoo et Antish Gowry, étaient les vrais coupables. Or, trois semaines après, six autres personnes sont arrêtées, placées en détention policière et traduites devant la justice. « Mo peur ena fabrication témoins », laisse-t-il entendre.

Me Rama Valayden dit avoir été l’ami de Manan Fakoo et ce dernier avait beaucoup de respect pour lui. « La vérité bizin primé », insiste-t-il. « De grâce ! N’arrêtez pas des gens innocents », lance-t-il. L’homme de loi ne compte pas rester les bras croisés et suit avec attention le ‘move’ des enquêteurs.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Sécurité dans les parcs de loisirs : un audit complet de toutes les installations réclamé

Après un énième incident dans un parc de loisirs, la question d’un audit complet des …