mardi , 7 avril 2020
Dernières Nouvelles
Khalil ELAHEE

Dr Khalil Elahee : «Les musulmans ne sont pas catégoriquement contre ce projet de loi»

Réagissant à l’annonce de la ministre Kalpana Koonjoo-Shah à l’effet que l’âge légal du mariage passera à 18 ans, le Dr Khalil Elahee estime qu’il faut éviter deux pièges. « D’abord, de penser que ce projet de loi ne concerne que les musulmans. Et que ces derniers sont catégoriquement contre le projet. Même au niveau mondial, le problème n’est pas l’islam comme certains veulent le faire croire. En Afrique-subsaharienne, 4 femmes sur 10 se marient avant l’âge de 18 ans », avance-t-il.

Dr Khalil Elahee soutient que s’il n’y a pas d’âge minimum pour le mariage dans le Coran, cela ne signifie pas que tout est possible. « Le mariage est un contrat engageant deux personnes consentantes, donc il est évident que la femme comme l’homme doivent être matures. Par exemple, l’épouse reçoit un mahr comme condition préalable au mariage, donc elle doit être habilitée à gérer son bien. À quel âge accorde-t-on une personne le droit de décider pour soi-même ? » demande-t-il.

Par ailleurs, Dr Elahee estime qu’il faut aussi une harmonisation de plusieurs facteurs. « Il faut une cohérence avec, par exemple, l’âge auquel la responsabilité criminelle est fixée. Ou encore peut-on avoir l’âge légal du mariage à 18 ans alors que l’âge de voter sera à 16 ans ? Même question pour le consentement sexuel : est-ce qu’une fille-mère à 16 ans se verra jeter en prison ou interdite de se marier si elle décide ainsi ? À l’heure où des jeunes sont actifs sexuellement très tôt et n’ont aucune éducation relative à la sexualité, il faut tout un encadrement autour de la question du mariage, pas seulement des lois prescriptives », fait-il ressortir.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Covid-19: 161 cas à Maurice

Le nombre de personnes testées positives au Covid-19 ne cesse d’augmenter. Selon les derniers chiffres …