jeudi , 24 septembre 2020
Bashir Nuckchady

Bashir Nuckchady : «Le ministère a proposé de revoir l’âge de la maturité sexuelle»

Bashir Nuckchady, du Conseil des religions, avance qu’après l’annonce de la ministre concernant l’âge légal du mariage qui va passer à 18 ans, il était important de prendre en considération l’âge du consentement sexuel qui est de 16 ans. « Nous avons estimé que ces deux éléments étaient en conflit. Mais le ministère de l’Égalité des genres a proposé de revoir l’âge de la maturité sexuelle et de l’aligner sur l’âge légal du mariage, soit à 18 ans », avance-t-il. Bashir Nuckchady est d’avis que si l’âge du consentement sexuel reste à 16 ans alors que celui du mariage passe à 18 ans, cela pourrait causer divers problèmes tels que des abus sexuels, des grossesses précoces, des cas d’avortement et d’autres pratiques immorales.

Par ailleurs, Bashir Nuckchady soutient que les musulmanes qui souhaitent bénéficier d’une pension de réversion après le décès de leur époux, il leur faut obligatoirement veiller à ce que leur mariage soit enregistré auprès du Muslim Family Council. « Le nikah doit être célébré par un imam dûment enregistré. Celles qui choisissent tout de même que leur nikah soit célébré par un imam qui n’est pas enregistré, elles ne doivent pas s’attendre à une quelconque aide sociale après le décès de leur époux », dit-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Exposition de tableaux : Hazra et Nazia inspirées par la Covid-19

Hazra Purdasy et Nazia Ramkoleea, deux professeures de dessin du collège Le Lycée Mauricien, exposent …