lundi , 1 juin 2020

Consultations pré-budgétaires : les attentes sont nombreuses

Les rencontres et les consultations en vue de la préparation du budget 2018-2019, s’enchaînent pour le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Une série de rencontres avec les différents acteurs de l’économie ont déjà eu lieu et d’autres sont à prévoir. Les attentes sont nombreuses.

À la fin de semaine dernière, une rencontre entre le gouvernement et le secteur privé a eu lieu au Bâtiment du Trésor, à Port-Louis. Le Premier ministre a estimé que les deux parties partagent les mêmes objectifs et a souhaité que tous les secteurs évoluent dans un environnement propice à la croissance et au développement. La direction de Business Mauritius ainsi que les porte-parole des secteurs-clés de notre économie ont remis à Pravind Jugnauth une série de propositions à travers un mémoire budgétaire de 31 pages.

Les points saillants qui découlent de ce mémoire :

• la valorisation de la femme au travail à travers un meilleur cadre juridique « gender sensitive » ;
• la mise en valeur les réalisations des femmes dans la sphère professionnelle :
• l’accélération des stratégies pour faire de Maurice une plateforme d’investissement vers le continent africain ;
• la provision pour des meilleures discussions quant à l’International Trade & Economic Cooperation ;
• la mise sur pied d’une stratégie pour permettre aux investisseurs locaux de cibler de nouveaux secteurs ;
•  la connectivité aérienne entre Maurice et d’autres destinations africaines dans le but de renforcer le couloir aérien Asie-Afrique ;
• la révision de la margin of preference pour les entreprises locales ;
• la révision des critères de recrutement des travailleurs étrangers dans des compagnies de construction ;
• la révision du mécanisme d’appels d’offres pour les gros projets publics ; et
• l’analyse des projets de partenariat entre les secteurs public et privé.

Les autres secteurs

Les consultations pré-budgétaires se sont poursuivies cette semaine. Pravind Jugnauth a rencontré, le jeudi 10 mai, les petits planteurs et les coopératives. Le Premier ministre dit être conscient des difficultés auxquels fait face la communauté des petits planteurs, des éleveurs et des pêcheurs. « Nous avons déjà reçu leurs propositions et allons les prendre en considération », a souligné le PM. Il a indiqué qu’un comité se penche sur le secteur sucrier et qu’il attend ses recommandations. Ci-après quelques propositions avancées par les différents acteurs du secteur de l’agro-industrie :

• une provision de Rs 225 millions pour la culture protégée ;
• le développement du sheltered farming ;
• accorder des prêts sans intérêts aux planteurs ;
• un meilleur accompagnement des planteurs de canne à sucre ;
• meilleur encadrement pour les pêcheurs ;
• une compensation pour les vieux pêcheurs ;
• des formations à l’intention des jeunes pêcheurs ;

Par ailleurs, il est bon de souligner que le Premier ministre a aussi rencontré, au cours de la semaine écoulée, les organisations non gouvernementales, les représentants des consommateurs et ceux de la société civile. Jayen Chellum, de l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM), demande une revalorisation du dossier alimentaire et une étude sur l’état de nos routes. Les membres des différentes ONG proposent eux un meilleur encadrement pour les jeunes qui sont touchés par le fléau de la drogue. Suttyadeo Tengur propose de tenir en compte les facteurs du changement climatique qui ont une incidence sur la culture des légumes.

Enfin, les opérateurs de l’industrie touristique ont également soumis leurs propositions dans le cadre des consultations pré-budgétaires. Quelques-unes des propositions : la transformation de la destination Maurice en Duty Free Island pour encourager les touristes à dépenser ; la révision de la taxe environnementale ; des subventions pour aider les petits opérateurs ; la création de parcs d’attraction comme ceux de Singapour et de l’Europe et la révision de la formule ‘Toutes taxes comprises’ des hôtels qui est un obstacle pour les petits opérateurs.

Commentaires

A propos de Nuur-Uddin Jandanee

Ceci peut vous intéresser

Rashida Nanhuck, directrice p.i. du MSB : «De nombreux avantages avec le Work From Home»

C’est essentiellement de chez elle que la directrice par intérim du Mauritius Standards Bureau (MSB), …