samedi , 26 septembre 2020
Soifia Oumar

Une Comorienne, portée manquante, retrouvée saine et sauve

Soifia Oumar, 55 ans, d’origine comorienne, a été portée manquante depuis le mardi 28 août 2018. Elle séjournait dans un pensionnat à la rue Dauphine en compagnie de son époux, Mohamed Said (65 ans). Un bon samaritain a bien essayé d’effectuer des battues dans la capitale jusqu’à fort tard dans la nuit, mais en vain.

Alors, un avis de recherche pour Soifia a été lancé sur Facebook et a été partagé plus d’un millier de fois. Ce n’est que le lendemain qu’un Facebooker a repéré Soifia à Flacq et l’a signalé à la police de la localité. Elle a été aussitôt conduite au poste de police avant d’être réunie avec son époux Mohamed. « Je remercie le Créateur que mon épouse a été retrouvée saine et sauve. Elle souffre de troubles psychiatriques et j’avais craint qu’elle aurait pu avoir été victime d’un accident en traversant seule la route », nous dit Mohamed.

Le couple est venu à Maurice le 11 juin dernier selon un traité signé entre le ministère de la Santé des Comores et celui de Maurice. Venue à Maurice pour se faire soigner, Soifia a été admise à l’hôpital de Poudre d’Or pendant un mois.

Son époux explique que mardi matin aux alentours de 7 h30, il préparait le petit déjeuner alors que Soifia était dans sa chambre. Mais quand il s’y est rendu, elle n’était plus là. « Nous allions presque trois fois par semaine à son rendez-vous médical à l’hôpital SSRN. Mon épouse m’a expliqué qu’elle se souvient être sortie du pensionnat et s’est rendue à la gare du Nord. Elle avait pris un autobus comme nous le faisons à chaque fois. Mais après, elle ne se souvient plus vraiment où elle est descendue et comment elle a atterri à Flacq », raconte Mohamed.

Il nous indique aussi que depuis plusieurs années, l’état de santé de Soifia s’est détérioré. Elle avait des problèmes respiratoires ainsi que des problèmes psychiatriques. « Mais son état de santé s’est amélioré et elle devait passer un CT Scan pour savoir si le médecin mauricien va poursuivre son traitement ou si elle devra retourner aux Comores », nous dit encore Mohamed qui est père de 8 enfants.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Adjoint au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill : Nazir Junggee prône une politique participative des citadins

Nazir Mohamad Ameen Junggee a été choisi comme adjoint au maire de la ville de …