mardi , 17 septembre 2019
Accueil / Actualités / Manif de samedi dernier contre le post blasphématoire
blasphématoire

Manif de samedi dernier contre le post blasphématoire

Nissar Ramtoola : «Notre pays peut servir de modèle au monde»

Le Président de la Jummah Mosque, Nissar Ramtoola, nous a fait parvenir un communiqué sur l’évènement de samedi dernier : « Il est du devoir de tout un chacun de veiller à ce que l’harmonie et le respect mutuel priment en toutes circonstances dans notre pays arc-en-ciel. Chacun doit assumer ses responsabilités  à travers ses actions, paroles et écrits et être à la hauteur de ses fonctions. Léguons un héritage digne de nous-mêmes à la future génération. De par mes fonctions,  je rencontre régulièrement des touristes étrangers  qui me déclarent leur émerveillement devant la beauté de l’île Maurice avec sa diversité de religions et de cultures. Un modèle miniature des Nations-Unies qui peut servir de modèle au monde. Mes frères et sœurs : soyons fiers de cette image idyllique que renvoie notre pays qu’on ne trouve nulle part ailleurs.  Il est dit dans le Saint Quraan, chapitre 41 verset 34 « La bonne et la mauvaise action ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par celui qui est meilleur et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux ». Vive l’île Maurice ! Qu’Allah nous guide dans le droit chemin et qu’Il nous guide dans nos pensées, paroles et écrits et dans nos actions. Ameen ! »

Société Islamique de Maurice : «Les parties concernées doivent assumer leurs responsabilités»

La Société Islamique de Maurice (SIM) a émis un communiqué le jeudi 7 juin 2018 suites aux événements du week-end dernier.  La SIM indique que selon les  principes de l’islam, le seul rapport acceptable en matière de sexualité est celui qui s’effectue entre deux sexes différents dans le cadre légal du mariage. « Comme les autres religions, l’islam ne considère pas l’homosexualité comme une pratique sexuelle moralement acceptable. Elle est considérée comme une faute morale, un péché qui apportera la colère de Dieu comme ce fut le cas de Sodome et Gomorrhe. D’où notre devoir d’avertissement. Mais ce devoir doit être pratiqué selon les provisions de la loi du pays », indique le communiqué. Ainsi, la SIM considère que tout groupe ou communauté vivant au sein de la République a le droit et la liberté de s’exprimer aussi longtemps qu’il ne porte pas atteinte aux droits des autres et ne s’engage pas dans des expressions blasphématoires. « Nous rejoignons ainsi la position du Conseil des religions qui a su faire la part des choses », indique la SIM. « Les manifestations et les rassemblements publics doivent avoir l’approbation des services de sécurité pour le bien de tout le monde. Nous vivons dans un État de droit et cela rend notre vivre-ensemble possible. Toutes les parties concernées doivent assumer leurs responsabilités au sein de notre nation arc-en-ciel afin que la paix et la justice y règnent pour toujours », conclut le communiqué.

Zouberr Joomaye de l’alliance MSM-ML : «C’était une manifestation illégale»

La manifestation anti-LGBT tenue à la Place d’Armes par quelque 400 manifestants était illégale. C’est ce qu’a déclaré le député de la majorité, Zouberr Joomaye, en conférence de presse hier.
D’emblée, Zouberr Joomaye a rappelé qu’il s’agissait de la 13 ème Gay Pride. Il a soutenu que dans le passé il n’y a jamais eu de problèmes. « Il y a eu aussi un rassemblement de façon plus ou moins spontanée sur la Place d’Armes pour exprimer une opinion contraire (…). Il s’agissait d’une manifestation illégale », soutient le député. Il rappelle aussi qu’une semaine avant la manifestation, il y a eu des « posts » blasphématoires sur Facebook. « On a retracé l’origine au Canada. La police a obtenu des renseignements que cela a causé un malaise parmi la communauté musulmane », souligne-t-il.

Zouberr Joomaye précise toutefois que Maurice est une République, un état de droit. « Chaque citoyen peut choisir sa religion mais aussi sa façon de vivre sa vie privée (…). Le gouvernement mauricien va continuer à œuvrer pour qu’il n’y ait aucune discrimination envers une personne sur la base de son orientation sexuelle. Que ce soit dans le milieu social ou professionnel », avance le député. Il dit attendre que la police fasse son travail avec discernement.

Sur ce même registre, le Chief Whip, Bobby Hurreeram dit espérer que Xavier-Luc Duval aura le courage de rappeler à un de ses membres à l’ordre pour avoir participé à une manifestation illégale. « Qu’il envoie un signal fort comme il l’avait fait dans le cas du Hindu Common Front. À moins qu’il ne regarde dans une seule direction », a-t-il déclaré.

Quant à Joe Lesjongard, autre intervenant à cette conférence de presse, il a déclaré que 73% des projets annoncés dans le budget précédent ont été complétés. « Pour le reste ce sont des projets lancés ou en cours de route », dit-il.

Belall Maudarbux : «Les autorités doivent agir selon la Constitution»

Au nom du Collectif pour l’Harmonie Sociale et la Moralité Publique (CHSMP) de Maurice, des religieux musulmans ont animé une conférence de presse au Rabita Hall à Port-Louis ce samedi 9 juin. Le thème abordé : le rassemblement du samedi 2 juin 2018 à la Place d’Armes. Des prédicateurs, à l’instar de Zubeid Kurmally et Adil Baubooa, étaient présents.

Belal Maudarbux, s’est réjoui que grâce à la sagesse des chefs religieux, il n’y a pas eu de débordements. Il a affirmé que les chefs religieux ont agi comme pacificateurs et ont aidé à calmer la foule. Il dit attendre que des chefs de police viennent confirmer l’attitude responsable et positive des dignitaires religieux.

Le porte-parole du CHSMP, a cependant condamné la campagne de désinformation d’une certaine presse. Il maintient qu’il n’y avait aucune manifestation illégale samedi dernier. Pour lui, il s’agissait plutôt d’une convergence impromptue des musulmans pour venir montrer leur désapprobation contre un post blasphématoire

Il s’est attristé que l’harmonie sociale de notre pays pourrait se fragiliser suite aux propos racistes qui circulent sur les réseaux sociaux. « Le rassemblement du 2 juin fait suite au post blasphématoire sur les réseaux sociaux contre Allah. Il a été « like » et commentés par des Mauriciens, » précise-t-il. Il estime que le rassemblement de la Place D’Armes est une réaction impromptue et individuelle des musulmans concernés par la moralité publique pour contrer « l’exhibitionnisme à outrance» et un « outrage à la moralité religieuse » qui selon l’article 248 et 206 de loi criminelle mauricienne dépassent le cadre de la légalité.

Il a fait ressortir que les musulmans n’ont jamais ressenti de la haine pour ces personnes mais s’élèvent plutôt contre la « maladie LGBT » associée à l’immoralité et la bestialité.

LGBT et Place d’Armes : Navin Ramgoolam déplore la faiblesse du GM

La marche des Fiertés des LGBT et la manifestation d’un groupe de musulmans à la Place d’Armes à Port-Louis samedi dernier ont fait l’objet des commentaires du leader du Parti Travailliste lors de sa conférence de presse au siège de son parti à Les Salines. Navin Ramgoolam a souligné que « les droits fondamentaux de tout individu sont garantis par la constitution » et a déploré « la faiblesse et l’impuissance du gouvernement » à prendre des actions contre les manifestants illégaux. La lenteur de la police à mettre la main sur le post blasphématoire a aussi été critiquée. « Il y a anguille sous roche dans cette affaire. Le gouvernement doit agir avec fermeté. Un commissaire de police ne peut prendre des ordres du Premier ministre. Il doit agir conformément à la constitution », ajoute Navin Ramgoolam. Selon lui, il y aurait un « climat de terreur, pression et un agenda de frayeur dans le pays » suite à ces récents événements.

L’ex-Premier ministre, s’est aussi exprimé sur le rapport sur l’industrie cannière. « C’est un rapport qui est bon pour la poubelle. Ashok Subron avait eu raison. Ce rapport est celui du patronat. Il y a une surreprésentation de la Chambre d’agriculture et aucun représentant de la population des artisans et laboureurs », a martelé Navin Ramgoolam. Pour lui, le gouvernement travaille dans l’intérêt du gros capital. « Gouvernma pé travay pou gro capital, trésor pou zot ek désert pou lepep », a-t-il ajouté.

Paul Bérenger appelle au respect mutuel

La manifestation anti-LGBT et l’avenir de l’industrie cannière étaient les thèmes abordés par Paul Bérenger hier, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM. Le leader des mauves avance que la loi suprême du pays garantit la liberté religieuse de même que l’orientation sexuelle de chaque Mauricien. « Mais en même temps toute discrimination sur la base de l’orientation sexuelle est interdite. Et jusqu’ici personne n’a proposé d’amender la loi afin que tel ne soit plus le cas », a déclaré Paul Bérenger.

Il considère qu’il est nécessaire de respecter toutes les religions. « Respectez la communauté musulmane et évitez toute provocation en cette période du Ramadan. D’autre part, il faut respecter aussi le droit de chaque Mauricien de choisir son orientation sexuelle. Et dans tous les cas, il faut dire non aux menaces et à la violence », a-t-il dit. Autre thème abordé : l’industrie cannière. Paul Bérenger considère que c’est la priorité économique du moment. Selon lui, il y a un risque d’effondrement de cette industrie et cela affectera tout le pays. Il a aussi condamné le renvoi de la réforme électorale pour plus tard sous prétexte que le Premier ministre serait trop occupé avec la préparation du budget.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Advanced Institute of Motoring

Advanced Institute of Motoring : remise des premiers certificats aux motocyclistes

Lancé le 5 mars 2018, l’Advanced Institute of Motoring (AIM), première moto-école portant une accréditation …