dimanche , 8 décembre 2019
Accueil / Actualités / Malaise à la National Art Gallery : Riaz Auladin démissionne comme membre du board
Riaz Auladin

Malaise à la National Art Gallery : Riaz Auladin démissionne comme membre du board

Dégoûtés par le manque de professionnalisme de l’administration de la National Art Gallery (NAG), trois membres de son conseil d’administration ont soumis leur démission. Ce sont: Riaz Auladin, aquarelliste, Emmanuel Richon, conservateur au Blue Penny Museum, et Pierre Angoh, artiste. Tous trois ont envoyé leur lettre de démission au ministre des Arts et de la Culture en début de semaine.

Riaz Auladin, nommé membre du conseil d’administration depuis le mois d’octobre 2017, parle de ras-le-bol et de manque de sérieux de l’administration de la NAG dont le directeur est Tivy Naiken. Le démissionnaire affirme avoir été nommé au sein du conseil pour aider à atteindre les objectifs fixés en faveur des artistes. Les raisons qui ont poussé à sa démission sont multiples. Il trouve aberrant que les membres du conseil d’administration se rencontrent chaque deux mois  pour une réunion alors qu’ils devaient se rencontrer deux fois par mois. «Au mois de février, le conseil n’a pas tenu de réunion sans aucune explication», dit-il. Il indique que très souvent les réunions du conseil sont renvoyées faute de quorum et cela sans que les membres en soient informés.

Il considère cela comme une insulte aux membres du conseil et aux artistes en général.

Il souligne aussi qu’un employé de la NAG qui devait être confirmé à son poste depuis plus de 4 ans ne l’a pas été bien que le conseil  ait recommandé  sa titularisation.

Riaz Auladin fait ressortir également  que la direction de la NAG a fait publier une offre d’emploi pour un poste de curateur alors que la NAG ne possède pas de tableau de valeur. « C’est un gaspillage des fonds publics. La NAG n’a jamais travaillé pour acheter des tableaux de valeur. Les membres du board ne sont pas d’accord avec cette décision», dit-il. Il laisse entendre que le ministre des Arts et de la Culture a été informé de ce qui se passe à la NAG depuis longtemps mais  que rien n’a changé.

Les membres démissionnaires comptent tenir une conférence de presse pour expliquer leurs positions. « C’est bien triste car j’avais la conviction de servir les artistes mais les décisions prises par la direction de la NAG sont contre mes principes », conclut-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

051219_carburant

Transport de carburant : les premiers camions Safety+ Edition à Maurice

Total Mauritius s’équipe de 12 nouveaux camions-citernes pour le transport de ses produits pétroliers. Ces …