vendredi , 19 juillet 2019
Accueil / Actualités / Libération de Tariq Ramadan sous caution : le comité de soutien de Maurice prend position
comité de soutien de Maurice

Libération de Tariq Ramadan sous caution : le comité de soutien de Maurice prend position

Le mardi 17 juillet, le comité de soutien pour libérer Tariq Ramadan sous caution a tenu une session de travail dans la salle de Conseil municipal de Port-Louis. Des représentants des organisations sociales étaient présents pour dénoncer sa détention provisoire qui perdure.

Tariq Ramadan, fin intellectuel et professeur respecté de l’université d’Oxford, a été placé en détention provisoire dans une prison française depuis le 2 février et privé de liberté sous caution suite à des allégations de viol qu’il continue de nier avec véhémence. L’équipe de soutien à Maurice et celles de 25 autres pays ont envoyé des pétitions à leurs ambassades respectives pour exprimer leur inquiétude quant au traitement inhumain infligé à Tariq Ramadan par la justice française.

« Ramadan a-t-il bénéficié de l’égalité de traitement tant appréciée par la France, alors que des personnalités politiques de haut rang accusées de faits similaires continuent de bénéficier de leur liberté de mouvement?» s’interroge Zaid Oozeer, un des intervenants. Selon lui, c’est un complot contre  le professeur pour mettre un frein à sa carrière et ternir son image. Il fait ressortir que Tariq Ramadan est une personne franche qui ne craignait jamais de dénoncer ouvertement les  systèmes d’inégalité. « Il est clair que les accusatrices mentent car elles sont incohérentes dans leurs déclarations. Une d’elle a même changé le lieu et l’heure de l’acte dans sa déclaration», avance-t-il. Pour Zaid Oozeer , les autorités françaises n’ont pas le droit de traiter une personnalité de renom mondial comme un vulgaire violeur.

Insulte à la démocratie française

Pour Khalil Elahee,  la détention provisoire de Tariq Ramadan est une insulte à la démocratie française. Incarcéré depuis plus de cinq mois, Tariq Ramadan s’est vu refuser un traitement médical approprié d’une affection médicale antérieure grave et s’est vu refuser l’accès à son dossier judiciaire complet. «Les magistrats français semblent ignorer les diagnostics de neuf médecins stipulant que le professeur Ramadan souffre d’une sclérose en plaques, y compris l’avis de l’autorité médicale en chef de la prison qui a confirmé que son état de santé n’était pas compatible avec le maintien en incarcération », explique khalil Elahee.  Il s’appuie sur l’importance de respecter les principes qui garantissent l’intégrité de la justice française telle que la présomption d’innocence. Il souligne qu’on a incarcéré Tariq Ramadan dans une petite cellule 23h sur 24h, un traitement qu’on inflige uniquement aux criminels dangereux et offensifs.

Lors de son intervention, Eshan Abdool Raman a raconté qu’une semaine avant son arrestation, Tariq Ramadan avait rencontré des musulmans de 15 pays pour mettre en place une plateforme  de résistance sur les pratiques douteuses, à l’instar de l’éthique  concernant la consommation et la production, entre autres. « Tariq Ramadan  transmet un message qui résiste aux modèles douteuses que nous  offre la société », dit-il.


Ses contributions à la nation mauricienne

Il faut faire ressortir que l’équipe de soutien a énuméré les diverses contributions du professeur Tariq Ramadan à la nation mauricienne. Durant ses onze visites à Maurice, il a tenu plus d’une centaine de conférences ouvertes à toutes et à tous, d’innombrables ateliers de formation et une multitude de rencontres couvrant tous les horizons de notre pays arc-en-ciel. C’est à Maurice qu’on lui a demandé d’ajouter des invocations spirituelles après ses conférences sur des thèmes allant de la citoyenneté à la réforme, de l’intégration à l’écologie, des droits de la femme à la lutte contre les injustices.

« Le Professeur Ramadan a illuminé notre vivre-ensemble en prônant le pluralisme, le respect et le dialogue. Sauvegarder la laïcité et l’état de droit était un rappel constant lors de ses interventions », fait ressortir Rehza Khan Moortooja Khan, le président de l’équipe de soutien.  Il ajoute que son message était toujours empreint d’une dimension spirituelle. Cela ne l’empêchait nullement de prendre position sur des sujets de brûlante actualité comme la guerre contre le terrorisme, la violence domestique, la construction d’un incinérateur ou la responsabilité sociale des entreprises. Partout, il répondait incessamment aux questions sur ce qui se passait ailleurs dans le monde, la perte des valeurs morales, les crises, les guerres, les révolutions, l’islamophobie ou encore le terrorisme. « Si l’île Maurice est un arbre tropical en pleine floraison multicolore, le frère Tariq Ramadan est cette abeille qui contribue à sa pollinisation à chacune de ses visites », conclut-il.


Un appel international

Un appel international a été lancé par des journalistes, des politiciens, des universitaires et des chercheurs qui s’expriment dans une lettre ouverte. Parmi les signataires: l’auteure anglaise Karen Armstrong, le philosophe canadien Charles Taylor, le cinéaste britannique Ken Loach, Dr Amina Wadud de Berkeley, le journaliste britannique Peter Osborne, le professeur John Esposito de l’université de Georgetown et le théologien Hamza Yusuf. Dans la lettre, les signataires soutiennent l’engagement de la France pour le respect des valeurs de liberté, égalité et fraternité menacées aujourd’hui dans le monde. Aussi, une autre pétition signée par 153,000 supporters dans différents pays a été déposée.

Ce qu’il faut savoir sur l’affaire Tariq Ramadan

•  Le 20 octobre 2017, Henda Ayari a déposé plainte contre Tariq Ramadan à Rouen au bureau du procureur. Pour une raison inconnue (la règle de droit n’explique pas), le fichier a été détourné au Bureau du procureur de Paris.

• Incohérences et contradictions dans les témoignages des plaignantes n’ont pas été examinées par des magistrats.

• Deuxième plaignante, une militante d’extrême droite, Paule-Emma ou «Christelle», avoue avoir forgé des faux comptes de courrier électronique au nom du professeur Ramadan pour discréditer sa réputation. La troisième plaignante, Mounia (Marie), a admis que l’argent était sa motivation pour déposer plainte.

• Tariq Ramadan n’a pas eu accès au dossier légal et n’a pas reçu de courrier de la prison.

• Les magistrats présidents ont rejeté la proposition de l’équipe juridique de la défense de livrer le passeport suisse, assignation à résidence avec un dispositif de surveillance électronique ou rapport quotidien à la police.

• Pendant les 45 premiers jours, pas de visites familiales et des appels téléphoniques pour le professeur Ramadan. Des fois, même son avocat ne savait pas où il se trouvait.

• Aucune autre personnalité de haut rang accusée de viol n’a jamais été placée en détention préventive, y compris les deux ministres du président Macron, Gérald Darmanin et Nicolas Hulot.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …