jeudi , 5 décembre 2019
Accueil / Actualités / Élection partielle au No 7 : Pravind Jugnauth tient la classe politique en haleine
Élection partielle au No 7

Élection partielle au No 7 : Pravind Jugnauth tient la classe politique en haleine

Maintenant que la date de l’élection partielle au No 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) est connue – le mercredi 13 novembre – les dirigeants politiques des partis de l’Opposition ne savent pas trop sur quel pied danser. Quelle stratégie adoptée dans un climat d’incertitude sur la tenue de cette partielle ? Ils persistent à croire que le Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, les mèneront en bateau jusqu’au moment où il annoncera la dissolution du Parlement.

Véritable guerre des nerfs. À six mois de la date légale de la dissolution de l’Assemblée nationale pour la tenue des élections générales, les principaux partis de l’Opposition – PTr, MMM et PMSD – n’arrivent pas à développer une stratégie de campagne. Bien que leurs dirigeants soient persuadés qu’il n’y aura pas d’élection partielle, ils sont condamnés à attendre la dissolution du Parlement pour déclencher la machinerie électorale.

Contrairement au MMM et au PMSD qui ne vont pas aligner de candidat pour la joute du No 7, le PTr se voit dans une situation cornélienne. En effet, Navin Ramgoolam et ses proches collaborateurs doivent concentrer leur temps et leur énergie sur cette élection partielle incertaine. D’autant plus que le MSM est déjà en campagne avant même de rendre public le nom de son candidat. Prakash Maunthrooa est déjà sur le terrain animant des réunions. Dans un premier temps, le PTr va devoir choisir son candidat.

Selon son « inner cercle », Navin Ramgoolam hésite entre présenter un vieux routier ou un novice. Le leader du PTr est réputé pour lancer avec succès des novices dans des élections partielles. En avril 1998, Satish Faugoo bat sir Anerood Jugnauth au No 9 (Flacq/Bon-Accueil) et en décembre 2003, Rajesh Jeetah bat Prakash Mauthrooa, candidat de l’alliance MSM-MMM, au No 7 (Piton/Rivière-du-Rempart). Une chose est sûre : Navin Ramgoolam a été toujours gagnant lors des partielles. En sus des deux victoires susmentionnées, en 1995 Paul Bérenger et James Burty David (PTr-MMM) au No 19, en 1999 Xavier-Luc Duval (PTr-PMXD) au No 20, et en 2017 Arvind Boolell au No 18.

Les partis de l’Opposition craignent que Pravind Jugnauth les déroute avec cette élection partielle en procédant à la dissolution du Parlement avant le 13 novembre. Le Nomination Day est fixé pour le samedi 17 août.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

051219_carburant

Transport de carburant : les premiers camions Safety+ Edition à Maurice

Total Mauritius s’équipe de 12 nouveaux camions-citernes pour le transport de ses produits pétroliers. Ces …