samedi , 21 septembre 2019
Accueil / Actualités / Transfert de Rs 18 milliards des réserves de la BoM – Zouberr Joomaye : «Duval avait puisé Rs 1 milliard en 2011»
Zouberr Joomaye

Transfert de Rs 18 milliards des réserves de la BoM – Zouberr Joomaye : «Duval avait puisé Rs 1 milliard en 2011»

La volonté du gouvernement d’amender la Bank of Mauritius Act afin de pouvoir puiser Rs 18 milliards dans un fonds spécial en vue de rembourser des dettes en devises étrangères continue à faire des vagues. Zouberr Joomaye soutient que le leader de l’opposition, en 2011, avait eu recours à ce fonds.

À l’époque, rappelle Zouberr Joomaye lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement ce samedi 22 juin 2019 à Sun Trust, Port-Louis, « Xavier-Luc Duval avait puisé Rs 1 milliard qu’il a ensuite crédité sur le compte de l’Accountant General ». Somme qui a été utilisée, selon lui, « pour rouler le pays, faire le budget et couvrir les comptes courants ».

Alors que le gouvernement, précise le député de la circonscription No 13, souhaite utiliser les réserves pour payer la dette publique. « Nous avons des réserves de l’ordre de Rs 32 milliards. Valeur du jour, la dette publique est de 64% du produit intérieur brut. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a déjà expliqué que le remboursement de la dette se fait en accord avec les lignes directrices du Fonds monétaire internationale », ajoute-t-il.

Puiser dans les caisses du Special Reserve Fund permettra au pays, selon Zouberr Joumaye, d’économiser Rs 400 millions annuellement en terme d’intérêts qu’il aurait fallu payer pour des emprunts. « Le Premier ministre le fait pour le bien du pays », souligne-t-il.

Bobby Hurreeram a, pour sa part, commenté les débats budgétaires qui ont eu lieu durant la semaine écoulée. Le député de la circonscription No 12 affirme que l’exercice était intéressant, mais que tout serait parti en vrille, jeudi, avec l’intervention du chef de file du Parti travailliste, Shakeel Mohamed. « Son langage était injurieux. Il s’est servi de l’immunité parlementaire pour attaquer le vice-Premier ministre, Ivan Collendavelloo. Il est venu faire de la démagogie », a avancé le Chief whip.

Le MMM pour sa part serait devenu, selon Bobby Hurreeram « un groupuscule ». Le député de la circonscription No 12 dit éprouver « du chagrin pour Reza Uteem qui a montré la limite de ses capacités » lors de son intervention lors des débats budgétaires. « Il veut devenir numéro deux. On n’a pas besoin de ce genre de personnes ».

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

karaté

Nooreena Hossenbaccus professeure d’arts martiaux : «Le karaté n’est plus un sujet tabou auprès des femmes»

Ceinture noire de karaté, Nooreena Hossenbaccus a créé son propre style de combat en combinant …