dimanche , 25 août 2019
Accueil / Actualités / Disparition en mer : Ismaail Salahuddine emporté par une houle
Ismaail Salahuddine

Disparition en mer : Ismaail Salahuddine emporté par une houle

Ismaail Salahuddine, un habitant de La Caverne Vacoas, qui étudiait la langue arabe à l’université Quassim en Arabie saoudite, a été happé par une forte houle alors qu’il se trouvait sur un gros rocher à Le Souffleur dans le sud du pays.

Rien ne présageait que ce jeune étudiant de 23 ans allait connaitre une fin aussi tragique le dimanche 28 juillet. Le jour du drame, il faisait des plaisanteries avec sa famille et respirait la joie de vivre. Par la suite, toute la famille s’est rendue à Le Souffleur pour contempler les vagues qui s’écrasaient sur les gros rochers. Selon Yasmina, sa mère, Ismaail a grimpé sur un rocher, était à l’aise et parlait à ses cousins qui ont préféré rester plus en retrait sur la terre ferme. Ces derniers le prenaient en photos et il souriait. Quelques minutes après il s’est assis sur la falaise et regardait au loin les grosses vagues mousseuses se briser sur les rochers dans un tonnerre assourdissant. Soudain une vague monstrueuse est montée très haut et a emporté Ismaail dans les flots.

Choqués et impuissants, se proches ne pouvaient se jeter à l’eau pour lui porter secours car ils risquaient de mettre leur vie en danger. L’alerte a été donnée mais le éléments de la garde-côte nationale auraient mis deux heures avant d’arriver sur le lieu du drame. « Zotte fine vinne guetter et personne pas fine rode plonger pour alle guetter si li encore vivant », laisse entendre un cousin de la victime. Ce dernier ne blâme personne mais regrette que les garde-côtes n’étaient pas équipés pour une telle opération. C’est après plusieurs heures que l’hélicoptère de la police est apparu dans le ciel pour survoler le lieu avant de faire demi-tour et partir. Les proches d’Ismaail, toujours sous le choc, avaient les yeux braqués sur les grosses vagues espérant le revoir agrippé à un rocher. Le lendemain, au lever du soleil, les recherches ont repris mais en vain. Lundi trois sauveteurs en mer de L’Escalier ont plongé pour faire des recherches durant plusieurs heures alors que des officiers de la garde-côte nationale se tenaient dans leur embarcation à trois cent mètres de la zone où les sauveteurs avaient plongé.

Trois sauveteurs fine risqué zotte la vie pou récherche Ismaail tandis qui banne garde côte reste au sec dans bateau zotte guetter.»

« Zotte fine risqué zotte la vie pou récherche Ismaail tandis qui banne garde côte reste au sec dans bateau zotte guetter », nous dit un autre cousin du disparu. Celui-ci aurait même demandé aux éléments de la National Coast Guard de s’approcher des sauveteurs pour les embarquer car il devaient parcourir trois cents mètres à la nage entre les vagues pour atteindre la rive. Yasmina, la mère d’Ismaail, accepte la volonté d’Allah mais déplore le manque de professionnalisme des hommes de la NCG. « Ki faire zotte pas fine vini toute suite et approche avec sa falaise là. Ki faire pas fine utilise drone pou faire banne image de près », se demande-t-elle.

Elle ajoute que si l’hélicoptère était venu plus tôt, Ismaail aurait peut-être été sauvé. « Ti capave dessane banne sauveteurs avec la corde lors falaise et zotte ti bizin dessane dans banne la cave », dit-elle. Elle dit espérer que des mesures correctives soient prises pour éviter d’autres drames à l’avenir. « Nous ène pays touristique et banne sauveteurs la police bizin former pou faire face dans n’importe ki situation », laisse-t-elle entendre.

Elle décrit son fils comme un garçon intelligent, doux, affectueux et serviable. Ismaail répondait toujours présent pour aider les autres et parfois il préférait ne pas se rendre à des fonctions auxquelles il était invité pour rendre service à une personne ayant sollicité son aide.

En 2018 il avait accompli le hadj et faisait partie d’une organisation qui s’occupe des convertis à l’islam.

Yasmina remercie tous ceux qui ont participé dans les opérations de recherche, en particulier les trois sauveteurs volontaires. Elle adresse ses remerciements aux Mauriciens en général qui l’ont soutenue dans ces moments difficiles.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …