vendredi , 19 juillet 2019
Accueil / Actualités / Comportement indigne au Parlement
Krish Ponnusamy et Faizal Jeerooburkhan
Krish Ponnusamy et Faizal Jeerooburkhan

Comportement indigne au Parlement

Suite à l’incident « tir la langue » au Parlement, c’est maintenant le « pince lazou» qui fait le buzz sur les réseaux sociaux et a attiré la colère des Mauriciens face à une dégradation de nos valeurs éthiques et à un manque de principes et de respect au Parlement. Faizal Jeerooburkhan, membre fondateur de ‘Think Mauritius’,et Krish Ponnusamy, ancien haut fonctionnaire tirent la sonnette d’alarme.

En grande session parlementaire ce mardi 18 juin, alors que la caméra était braquée sur Toolsyraj Benydin, le conseiller du Premier ministre, Jean-François Chaumière a touché la joue de la secrétaire parlementaire privée (PPS), Sandhya Bhoygah. La Speaker Maya Hanoomanjee a pris une sanction exemplaire tout de suite après la pause de thé, en lui interdisant l’accès dans l’hémicycle de même que dans l’enceinte de l’Assemblée nationale jusqu’à la dissolution de la présente session du Parlement.

Faizal Jeerooburkhan : «Trop d’insouciance»

Faizal JeerooburkhanSelon Faizal Jeerooburkhan, membre fondateur de ‘Think Mauritius’,  le Parlement, qui était supposé être une institution suprême de notre pays et qui est considéré comme le temple de la démocratie, dégénère jour après jour. « Quand vous voyez le langage utilisé par les politiciens et leur body language au Parlement, c’est menaçant et ils ne sont pas digne de leurs personnalités et de leurs postes», déclare-t-il. Il ajoute que les politiciens ne font aucune preuve de diplomatie, de courtoisie et d’humilité pendant les sessions parlementaires. Pour lui, ils ne font pas honneur à la politique mauricienne. « S’ils introduisent la langue créole au Parlement, ce sera pire », estime-t-il.

Parlant de « body language » des politiciens, il déplore leur insouciance face à la camera qui capture tous leurs gestes en direct. « Ena kas poz, pa meme interreser, ena pe somnoler, d’autres pe rentrer-sorti kan zot envi de Parlement », fait-il ressortir. Et d’ajouter : « Il est déplorant de voir la Speaker qui lutte parfois pour instaurer de l’ordre au Parlement ou de voir des politiciens qui mentent et font de fausses promesses à la population. »

Pour apporter de véritables changements, Faizal Jeerooburkhan estime qu’il faut changer la façon de faire la politique à Maurice. « Au lieu qu’un parti politique propose ses candidats, ce sera meilleur si chaque circonscription envoie leurs candidats aux élections »,  conseille-t-il. En outre, il pense que le Premier ministre et les autres leaders des partis ont trop de pouvoir, ce qui n’est pas bon pour notre pays. « Dans les pays nordiques comme la Suède et le Danemark, c’est un plaisir de voir le fonctionnement de leur politique. Ce sont les citoyens qui votent pour des grandes décisions du pays par le biais d’un referendum », explique notre interlocuteur.

Faisant allusion au Parlement d’antan, Faizal Jeerooburkhan avance que c’était un plaisir de voir le respect mutuel entre les différents partis politiques au Parlement et la forte personnalité de chaque politicien au Parlement. « C’est maintenant qu’on voit toutes sortes de choses et le non-respect d’éthiques et des valeurs au Parlement », conclut-il.


Krish Ponnusamy : «Il faut être prudent»

Krish PonnusamyPour Krish Ponnusamy, ancien haut fonctionnaire, c’est un signe positif de voir le Parlement restaurer son image car la Speaker a pris des sanctions à l’encontre de François Chaumière à la suite des vives remarques qui circulent largement sur les médias sociaux.

« Il ne faut pas oublier que le Parlement est notre temple de la démocratie où la population envoie ses représentants pour défendre leurs droits », fait-il ressortir. Les membres de l’hémicycle, à son avis, doivent agir avec beaucoup de prudence, surtout que les sessions parlementaires sont diffusées en direct. « Il y a des milliers de gens qui voient ces images et les politiciens doivent savoir comment se comporter et ils n’ont pas droit aux erreurs graves », dit-il. Comparant toutefois notre Parlement à ceux d’autres pays où les parlementaires « se battent littéralement» au Parlement, Krish Ponnusamy estime le notre est « assez modéré. »

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …