jeudi , 19 septembre 2019
Accueil / Actualités / Climat : les effets de l’hiver sur les personnes âgées
240718_froid

Climat : les effets de l’hiver sur les personnes âgées

Au cours de l’hiver, s’exposer au froid peut causer une baisse de  la température corporelle. Pour les personnes âgées, le risque d’exposition au froid est particulièrement plus élevé. Dr Veenoo Basant Rai, spécialiste de médecines préventives, nous livre une explication.

Le risque du froid s’accroît à un âge avancé suite à la combinaison de facteurs corporels et comportementaux: leur capacité à équilibrer et contrôler la température corporelle est réduite. Plus la personne âgée est exposée à des facteurs de risque personnels et environnementaux, plus le danger s’accroît. « à la baisse de la circulation sanguine s’ajoutent d’autres facteurs qui vont rendre les personnes âgées particulièrement sensibles au froid. Par exemple,  avec la prise de certains médicaments,  les os se fragilisent, la perte de vue et l’amaigrissement des muscles s’accentuent »,
explique Dr Venoo Basant Rai.

D’autre part, elle tient à faire ressortir qu’à l’âge de 65 ans ou plus, le système immunitaire devient fragile et ainsi le corps est exposé davantage aux microbes dans l’air. « Ce qui explique que les vieilles personnes souffrent souvent de problèmes de respiration et de toux et d’influenza chronique en hiver », dit-elle. Dans d’autres pays glacials, ajoute notre interlocutrice, il y a des cas où les vieilles personnes meurent de froid. Pour elle, il est impératif de prendre des mesures préventives.


Des conseils pratiques

• Préserver des habitudes saines – boire, manger et faire des activités physiques. Pour les personnes âgées, il est recommandé de marcher  au moins dix minutes par jour pour apporter de la chaleur dans leurs corps. à domicile, on peut faire des activités et des mouvements, afin d’augmenter la circulation du sang et la chaleur corporelle.
• Il faut se faire vacciner contre la grippe. Les risques resteront mais la puissance des microbes diminuera
• Vérifier de porter des vêtements chauds et confortables, sur plusieurs couches, afin d’éviter la perte de chaleur, mais sans limiter les mouvements à la maison. La nuit, au moment de se coucher, se couvrir d’une couverture adaptée et porter des vêtements chauds, y compris des chaussettes.
• Appliquer une crème hydratante sur différentes parties de votre corps pour  protéger la peau contre le craquement qui peut en attirer des microbes et causer des infections. De l’huile coco qui est facilement disponible partout à Maurice et est moins coûteux est également un remède efficace contre la déshydratation de la peau.
• Consommer des fruits et des légumes avec chaque repas. Mais les diabétiques peuvent privilégier des fruits comme le kiwi, l’orange, la pamplemousse, le melon et la pomme verte.
• éviter d’acheter des médicaments sans prescription vu que les conditions de santé de chaque vielle personne est différente. Il est mieux de consulter le médecin traitant pour prendre des mesures de vigilance adaptées aux personnes atteintes de maladies chroniques ou prenant un traitement pour le sommeil ou des calmants.
• La règle d’or est de bien s’alimenter.  Conserver une alimentation saine, équilibrée, à base de produits frais. Dr Veenoo Basant Rai fait ressortir que même si on concocte une soupe, on doit veiller à ce qu’elle reflète un repas équilibré en ajoutant des aliments de tous les groupes de la nutrition, à savoir les glucides, les protéines, les vitamines et minéraux.


Témoignages

Abdool Aleem Latona, 78 ans, de Vacoas : «Je me couvre avec 3 molletons  le soir»

Abdool Aleem Latona,Bhai Aleem a passé toute  sa vie dans  son village à Glen Park. Jamais auparavant il n’a connu un hiver aussi glacial, nous dit-il. «Je suis obligé de me couvrir avec 3 molletons, le soir.  C’est incroyable. Et si on me l’avait dit qu’un jour il ferait aussi froid,  je ne l’aurais pas  cru », déclare le Vacoassien. Cet hiver avec ses vagues de froid causant la fièvre les maux de tête et de gorge, il est important pour qu’on ait  toujours des médicaments à la maison. Mais pour bhai Aleem, il lui arrive de combattre  ces maux  en prenant simplement  des capsules « Efferalgan »  et des fruits  avec la vitamine C comme le kiwi et l’orange. Bhai Aleem nous dit qu’en dépit du froid, chaque matin  il se lève très tôt. Il avoue que c’est difficile. « C’est une habitude. Depuis que j’ai pris ma retraite chaque matin  je me lève à 4h pour lire le Qur’an jusqu’à l’heure du namaz Fajr », dit-il. Bhai Aleem a travaillé comme caretaker. Vu son âge avancé, il préfère prendre toutes les précautions contre le froid. «Les vieux et même les jeunes ne sont pas épargnés avec cet hiver. Alors des mesures de précaution  ne sont pas à négliger pour éviter le pire », nous explique bhai Aleem.

Issa Chonnoo, 92 ans,  de Nouvelle France : «Pas si froid cette année»

Issa ChonnooDepuis son enfance, il habite à Nouvelle France. Il est en bonne santé et ne souffre pas du froid de l’hiver bien que ce soit un endroit connu pour le froid. Mais il  concède qu’en deux ou  trois occasions, il a eu froid. Toutefois, il nous confie qu’il a  connu pire dans le passé. Bhai Issa nous a surpris, lorsqu’il nous a dit ceci : « Mo pas trouve qui pé  faire autant frais  sa l’année là. Ena beaucoup bananée  avant ti  faire beaucoup pli frais ». Pour dormir le soir, il se couvre que d’un molleton et c’est tout.  Il continue à se lever tôt pour aller accomplir ses namaz à la mosquée contrairement à ses enfants et petits-enfants  qui partent en voiture. « Pourquoi aller en voiture quand on jouit d’une bonne santé ? Je profite pour respirer l’air pur le matin en allant à la mosquée à pied. C’est très bénéfique pour la santé, mais pour cela je dois remercier mon Créateur », lance le doyen de la famille Chonnoo.


Dr Aminah  Fokeerbux-Dauhoo, spécialiste de rhumatisme : «Cette maladie peut aussi affecter d’autres organes vitaux»

Dr Aminah Fokeerbux-DauhooAvec le froid de l’hiver, les douleurs provenant du rhumatisme ont tendances à être en hausse. De par son expérience, Dr Bibi Aminah  Fokeerbux-Dauhoo nous  dit qu’il est difficile de se prononcer sur les causes du  rhumatisme. Selon elle, il y a beaucoup des facteurs à risque qui prédisposent une personne à cette  maladie.

Elle cite, entre autres, des douleurs au niveau des articulations. Cela peut être  une enflure ou d’autres signes d’inflammation, comme la rougeur, la chaleur ou une limitation des mouvements et des articulations. Symptôme typique : des raideurs  articulaires surtout le matin accompagnées par des symptômes constitutionnels tels que la fatigue générale, le manque d’appétit, la fièvre et la faiblesse.

Plusieurs facteurs

Elle ajoute que le rhumatisme peut être causé par plusieurs facteurs :

(a) facteur génétique
(b) agent infectieux  comme l’état grippé qui peut précéder l’arthrite
(c) facteur hormonale surtout chez les dames avec l’arrivée de la ménopause ou l’effet protecteur des hormones sont absents
(d) un système immunitaire défaillant.

Cela peut entraîner un processus d’inflammation et peut causer aussi  une destruction ou une dégradation de cartilage ou érosion des os.

« Le rhumatisme est une maladie que l’on ne peut prendre à la légère. Par exemple, les articulations qui se manifestent par arthralgie  (sensation de douleur que l’on ressent  au niveau des articulations et des structures qui les entourent, les muscles, les cartilages et les ligaments). Il y a deux types de  rhumatisme : inflammatoire et non inflammatoire. Le premier concerne la polyarthrite rhumatoïde et le second a trait à l’arthrite. Et il y a aussi le cas rare comme le lupus. Le non inflammatoire concerne la goutte, l’arthrose, l’ostéoporose et le fibromyalgie.  Toutefois, les plus fréquents sont la polyarthrite rhumatoïde  et l’arthrose », dit-elle encore.

Cette maladie s’attaque  non seulement aux  personnes âgées mais aussi  aux enfants même si de tels cas sont rares.  «Si le malade n’est pas traité à temps cela peut mener à des complications graves jusqu’a  un handicap précoce comme la perte de l’autonomie. Il serait  alors difficile de  s’occuper de soi même. Cette maladie peut  aussi affecter plusieurs d’autres organes vitaux », souligne-t-elle.

Pour les patient il y a aussi des remèdes maison. « Il faut faire des exercices réguliers et  vous adapter selon votre condition, maintenir  une  bonne alimentation, tout en évitant des aliments trop sucrés, salés, gras, comme les fast foods, boissons gazeuses, entre autres. Il est conseillé à ceux qui souffrent de cette maladie de consulter un médecin, pour qu’on puisse commencer le traitement tôt afin d’éviter des dégâts au niveau des articulations. Autant dire que le traitement sera alors plus bénéfique pour eux », conclut-elle.

240718_malad


Dr Yusuf Ali Fedally : «En hiver, les personnes âgées sont les plus vulnérables»

Dr Yusuf Ali FedallyLe Dr. Yusuf Ali Fedally nous parle des inconvénients que le froid peut causer aux personnes âgées et les maux auxquels elles ont à faire face en hiver. « Elles souffrent de plusieurs types de maladies. Parmi les plus fréquentes : grippe saisonnière, fièvre, maux de gorge, toux,  douleurs articulaires, bronchite aigue et infectieuse, entre autres. Le manque du soleil et le froid  sont aussi cause  des maux  dont souffrent les personnes âgées, » fait-il ressortir.

Il rappelle aussi que l’automédication (prendre  un médicament sans l’avis  d’un médecin), ne pas recommandée. Le Dr. Fedally tire la sonnette d’alarme sur ce problème. « Les personnes âgées  sont le plus exposées. On doit aussi éviter cette mauvaise habitude pour soigner les enfants, la femme enceinte ou allaitante, car elle les expose  à des risques. On ne peut que  soigner la douleur sans s’intéresser aux causes exactes  de cette douleur. La prise de médicaments contre-indiqués peut avoir des  effets secondaires et des conséquences graves. Il faut dire que ces sont surtout les personnes âgées qui sont le plus exposées aux effets secondaires des médicaments », souligne-t-il.

Dr. Fedally rappelle aussi que le  foie et les reins sont  des organes qui assurent la dégradation et l’élimination des médicaments,  mais deviennent moins efficaces avec l’âge. En conséquence, les molécules chimiques restent plus longtemps dans le sang, avec des  risques d’accumulation au fil des prises. Aussi  la dénutrition et la déshydratation sont fréquentes chez les personnes âgées.

«Lors de toute consultation, le patient doit préciser au médecin les médicaments qu’il prend et ceux déjà prescrits. Surtout lorsque l’on est suivi par plusieurs médecins » fait-il encore ressortir.
Il conseille aux  personnes âgées de s’habiller chaudement même à la maison et d’éviter de sortir sans  bien se couvrir pour se protéger du froid. Il faut toujours avec un parapluie ou un bon imperméable. Car, les personnes  âgées sont les plus vulnérables pour attraper le froid et  la grippe. « Il faut se hydrater régulièrement et prendre des repas équilibrés,  se faire  vacciner contre la grippe.  Il faut consommer des fruits à forte teneur de la vitamine C, des  oranges, des mandarines, des kiwis,  entre autres. Si possible,  pratiquer une activité sportive est essentiel pour la prévention de la perte d’autonomie chez les personnes âgées », conclut-il.


Conseils du naturopathe Imran Abdool

Imran AbdoolLe naturopathe Imran Abdool, spécialiste des plantes médicinales,  importe  ses ingrédients de l’étranger. Ses remèdes ont  toujours été à la satisfaction de ses patients. Il  a bien voulu nous partager son point de vue sur le froid de l’hiver et les précautions à prendre. Pour des personnes souffrant de la sinusite, de la bronchite, de la grippe, de la toux considérées comme un refroidissement,  elles doivent éviter de manger des bananes,  des concombres, de la mousse, du yaourt, des cocos, des patates dites chinoises. Elles doivent aussi éviter de consommer  le melon d’eau, la glace, le sorbet,  la salade crue, entre autres. En revanche, on gagnerait à consommer de l’ail, de l’oignon,  du gingembre, de la cannelle, des  clous de girofle, des agrumes, le cresson, la rave ou encore le radis qui aident à  stimuler le système immunitaire. Des personnes souffrant de ces maux doivent également consommer le plus souvent le miel qui a des effets bénéfiques. En ce qui concerne les personnes souffrant  de la sinusite, le naturopathe  recommande des traitements à base des plantes médicinales, que l’on peut en trouver chez  lui suivant une consultation. Pour  ceux et celles qui souffrent  de la toux chronique et l’asthme, il est conseillé de consulter pour  mieux cerner la nature de la maladie.

Ahmad Fakuddeen Jilani et Fareed Dean

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

190919_assistance

Initiative de la Human Welfare League : séminaire sur la cryptomonnaie

La Human Welfare League a organisé un séminaire sur la monnaie cryptographique ce samedi 14 …