jeudi , 19 septembre 2019
Accueil / People / Carnet mondain : les noces d’or de Gorah et Fazilla Alleear
Gorah et Fazilla Alleear

Carnet mondain : les noces d’or de Gorah et Fazilla Alleear

Ce samedi 9 mars 2019, le couple Gorah et Fazilla Alleear a écrit en lettres d’or une page de leur vie commune longue de 50 ans.

Vivre 50 ans de sa vie avec celle à qui vous avez promis fidélité est rare. Bhai Gorah Alleear et Fazilla Rajabalee ont réalisé ce véritable tour de force à une époque où le taux de divorce est en hausse constante.

Bhai Gorah et Fazilla ont fait un long chemin non sans avoir fait face aux difficultés. Mais ils sont tout heureux de se retrouver après 50 ans toujours l’un à côté de l’autre. Ils ont l’impression d’avoir vécu un rêve merveilleux. « Je n’ai rien à me reprocher et je n’ai aucun regret. Le mariage n’est pas un fardeau. Il faut savoir consentir à des sacrifices », nous explique Bhai Gorah.

Une épouse exemplaire

Bhai Gorah travaillait comme enseignant à l’école Baramia à Rose-Belle, alors que Fazilla, terminait ses études secondaires. « J’hésitais à faire le premier pas, mais l’amour que je ressentais pour elle m’a donné la force pour aller de l’avant et j’ai fini par lui avouer mes sentiments. Son sourire et son regard ont apporté une bouffée d’air frais à mon cœur. Après 50 ans de vie commune, c’est avec la nostalgie des souvenirs et des moments inoubliables qu’aujourd’hui je revis ces moments merveilleux que nous avons tous deux partagés. Allah m’a donné une épouse exemplaire», nous raconte Bhai Gorah.

Le couple a visité plusieurs pays, mais au moment où il allait accomplir le Hadj, bhai Gorah a eu des problèmes de santé. Alors, Fazilla s’est rendue en Terre sainte pour le grand pèlerinage en compagnie de son frère, Mahmood Rajabalee, qui est médecin au Canada. Cependant, Bhai Gorah compte accomplir le Hadj un jour avec la bénédiction du Créateur.

« C’est un moment très fort dans ma vie. C’est comme si l’on a commencé une nouvelle vie car vraiment tout semble merveilleux. C’est un sentiment réciproque et nous partageons notre bonheur avec nos deux filles, nos gendres et nos petits-enfants », nous dit Fazilla. Selon elle, lorsqu’on se lance dans une relation, pour qu’elle dure, il faut d’abord consentir à faire des sacrifices. « Certes, nous vivons à une époque différente, mais le sentiment que l’on éprouve est toujours le même et surtout il faut essayer de passer le plus de temps ensemble et de soutenir l’autre dans les moments difficiles », nous dit-elle .

Bhai Gorah, un amoureux du ballon rond

Bhai Gorah est né en 1938 aux Casernes à Curepipe  et  il y a passé toute sa vie et 50 années auprès de sa fidèle épouse. Le couple a deux filles : Fazia, qui travaille au ministère des Affaires étrangères, et Zeenat, attachée au département d’IT de la MCB. Bhai Gorah a fréquenté la Brown Sequard Governement School, plus connue aujourd’hui comme James Toolsy Govt. School. Reçu à ses examens de VIe (aujourd’hui PSAC), il a fait ses études secondaires au collège St Joseph. Par la suite, il s’est inscrit à la «Teachers Training school » à Beau-Bassin, avant de prendre de l’emploi comme enseignant à l’école primaire de Dubreuil. Plus tard, il a été promu Head Teacher à l’école du gouvernement de La Sourdine. Il a travaillé pendant 40 ans dans le domaine de l’éducation

Bhai Gorah est aussi un sportif très connu à Curepipe. Passionné de football, il a porté les couleurs du collège St Joseph comme arrière-droit et milieu de terrain. Il conserve  des souvenirs inoubliables des tournois auxquels il a participé au collège. Il a joué pour l’équipe du Cosmos Sporting Club, dont il a été aussi entraîneur de l’équipe junior. Il a suivi un cours d’entraîneur en France et en Angleterre. Il a siégé au comité de la Mauritius Sports Association (MSA), qui a changé de nom par la suite pour prendre celui de la Mauritius Football Association (MFA). Il a côtoyé Ismaël Randera, Haniff Ramdin, Jean Roland Délaitre, entre autres. Il a représenté la MFA quand l’équipe championne de Maurice, les Hindu Cadets, s’est rendue à l’île de La Réunion.

De son côté, Fazilla Rajabalee  a travaillé au ministère de l’Éducation comme Education Officer et a travaillé au collège Dr Maurice Curé et à la Dumputh Lallah SSS,  entre autres.

Commentaires

A propos de Fareed Dean

Ceci peut vous intéresser

Mohamed Hossen Lallmahamode

Mohamed Hossen Lallmahamode, le 159e centenaire : l’ex- marchand de journaux a soufflé ses 100 bougies

Connu comme Bhai Hassen, le nouveau centenaire était entouré de sa famille dont ses trois …