dimanche , 17 janvier 2021
Pour le Premier ministre, avec des pouvoirs additionnels, le Muslim Family Council sera à la fois juge et partie.

Annonce du Premier ministre : pas de pouvoir additionnel au Muslim Family Council

Le Muslim Family Council (MFC) ne sera pas doté de pouvoir additionnel de sorte à pouvoir agir comme un tribunal dans le cas des mariages musulmans.

C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre à l’Assemblée nationale, le mardi 24 novembre, lors du Prime Minister’s Question Time (PMQT). Il répondait à une question du député du Mouvement militant mauricien (MMM), Reza Uteem. Celui-ci voulait savoir s’il était possible que le Muslim Family Council (MFC) puisse, par exemple, convoquer des témoins, tenir des audiences et rendre des décisions qui soient « binding ».

Retrouvez l’intégralité de cet article dans l’édition du dimanche 29 novembre.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Rentrée scolaire 2021 : comment se remotiver pour réussir

Après cinq semaines de vacances, la rentrée scolaire en début d’année pour les élèves du …