vendredi , 10 avril 2020
Dr Muhammad Ali Abdool

1er lauréat de la SSR National Scholarship en 2001 : Dr Muhammad Ali Abdool Cardiologue interventionnel au Cardiac Centre

On peut compter sur le doigts de la main les lauréats qui retournent au pays après leurs études pour mettre leurs compétences au service du pays. Le Dr Muhammad Ali Abdool fait partie de ce petit groupe de rares audacieux.

Ayant eu l’insigne honneur d’être le premier lauréat de la SSR National Scholarship en 2001 à l’âge de 19 ans, Dr Muhammad Ali Abdoo, fils du Dr Fouad Abdool et de Yasmine Abdool, est rentré au bercail après ses études de médecine pour mettre ses compétences et son expérience au service de la cardiologie. Séduit par le programme mis en place par le gouvernement pour encourager les fils du sol à servir le pays, il a tout de suite compris qu’il pourrait être utile pour rendre au pays ce qu’il lui a donné.

Spécialiste en cardiologie interventionnelle, Dr Ali Abdool fait des interventions sur des patients cardiaques dont les artères sont obstruées mais qui n’ont pas besoin d’être opérés. Il a travaillé sur des centaines de cas difficiles et les patients sont retournés chez eux le même jour. Il indique que certains patients cardiaques ne peuvent supporter une opération chirurgicale et que c’est à ce moment-là qu’il intervient pour déboucher l’artère obstruée à l’aide d’équipements à la pointe de la technologie.

Partager ses connaissances

Consultant en cardiologie interventionnelle, Dr Ali Abdool travaille au Trust Fund for Specialised Medical Care à Pamplemousses. « Je partage ses connaissances avec les jeunes cardiologues sur des cas très complexes en utilisant les nouvelles techniques pour déboucher les artères obstruées par la graisse et le calcaire », souligne cet ancien étudiant du collège St Esprit. Il fait aussi des implants stimulateurs, incluant des petits appareils comme la resynchronisation cardiaque et les défibrillateurs implantables.

Le Dr Ali Abdool indique que la cardiologie interventionnelle présente beaucoup d’avantages. Elle permet non seulement de réduire les risques liés à une anesthésie générale et à une intervention lourde, de réduire le temps d’hospitalisation et indirectement son coût, mais aussi et surtout de réduire la douleur et les séquelles postopératoires pour le patient : la récupération est plus rapide et les cicatrices moins visibles.

Le Dr Ali Abdool est né en Égypte en 1982. Son père, le Dr Fouad Abdool, faisait sa spécialisation en pédiatrie en Égypte et avait fait la connaissance de sa mère, Yasmine qui, travaillait avec le ministre des Affaires étrangères égyptien, Ismaël Fahmy. À cette époque, Yousuf Mohamed était ambassadeur au Caire et c’est lui qui avait pris la responsabilité d’être le père de Yasmine.

Après l’Égypte, le Dr Fouad Abdool a mis le cap sur l’Arabie saoudite et y resté avec sa famille pendant six ans. Ali Abdool avait 9 ans quand il est retourné à Maurice avec ses parents. Il a fréquenté l’école Philippe Rivalland et aux examens du CPE, il s’est classé à la 282e place. Il avait ensuite fait ses études secondaires au collège du St Esprit. Aux examens de School Certificate il avait pris huit matières et avait obtenu une unité dans chacune d’elles.

Études à Manchester

Pour sa première participation aux examens de HSC (Higher School Certificate), il se classe 13e après les lauréats. Le jeune Ali, conscient qu’il valait plus qu’une 13e place, décide de redoubler.

Ainsi, en 2001, il est lauréat dans la filière scientifique et du coup devient le premier récipiendaire de la bourse SSR remise par le gouvernement d’alors. Au mois de septembre 200, le cœur lourd il quitte ses parents pour se rendre à Manchester pour étudier la médecine durant cinq ans. Par la suite, après 2 ans d’internat, il se spécialise en cardiologie pendant quatre ans. Puis, pendant trois ans il se spécialise en cardiologie interventionnelle.

Le Dr Ali Abdool nous confie que durant les deux dernières années qu’il était en HSC, il avait accompli l’I’tikaf durant le ramadan. C’était pour lui une façon de se connecter avec Allah et pour Lui demander Ses faveurs. Il a aussi accompli le hadj et l’umrah à plusieurs reprises. Après ses études, il a pris de l’emploi comme consultant au Stepping Hill à Manchester et au Wythenshawe Hospital pour les transplantations cardiaques. De 2007 à 2019, le Dr Ali Abdool a travaillé au Royaume Uni et a participé à plusieurs interventions difficiles sur des patients. Il raconte que récemment il a traité une patiente de 74 ans qui ne pesait que 39 kilos et qui ne pouvait supporter une opération chirurgicale.

« Les interventions sont moins dangereuses »

Depuis son retour à Maurice Dr Ali Abdool travaille au Cardiac Centre en étroite collaboration avec le Dr Sunil Gunness. « Récemment deux experts en cardiologie de Liverpool étaient à Maurice pour participer à des interventions sur des patients. Le Dr Ramdenee et moi avons aidé ces experts », nous dit notre interlocuteur. Il indique que de nos jours les interventions sont moins dangereuses et il n’y a que 1% de risque. « Les causes de la maladie cardiaque sont une mauvaise alimentation, le diabète, la cigarette et l’inactivité physique », nous dit-il.

Le Dr Ali Abdool précise qu’il est très difficile d’avoir une place à l’université comme étudiant en cardiologie. Il a dû passer par un concours. Il a publié plusieurs ouvrages. Avec toutes ses années d’expérience, il est apte et autorisé à pratiquer en Europe et il peut agir comme Medical Educator.

Vie personnelle

Marié à Farheen, le Dr Ali Abdool a trois enfants. Une fille Aleena qui a 5 ans et les jumeaux Ayaan et Ayaaz qui ont 2 ans. Dr Abdool se passionne pour les gadgets électroniques et le jardinage. Il prépare son compostage pour être utilisé dans son jardin. Il raconte qu’il a mis en place un système de « House automation » et il commande l’allumage de sa maison par sa voix et peut aussi faire l’arrosage par ce même système sans intervention humaine. Pour garder la forme, il joue régulièrement au football.

Parcours du Dr Ali Abdool

Le Dr Muhammad Ali Abdool est membre du Royal College of Physician de Londres depuis 2011. Il est aussi « fellow » de la Higher Education Academy UK depuis 2012. C’est en 2015 qu’Ali Abdool a fait son « Postgraduate Diploma » en médecine à Manchester et a pris part aux examens en General Cardiology en 2017. En 2018, Dr Abdool atteint le « Level 2 Cardiac CT ».

Membre du General Medical Council du Royaume Uni et de l’European Society of Cardiology, le Dr Ali Abdool a travaillé dans plusieurs hopitaux tels que University Hospital South, Manchester Royal Infirmary, Blackpool Victoria Hospital, Royal Albert Edward Infirmary, Bolton NHS Foundation, Maccelesfield Hospital East Cheshire, Aintree University Hospital, Royal Oldham Hospital, Fairfield General Hospital et Tameside General Hospital Ashton Under Lyne.

Le Dr Ali Abdool a plusieurs publications à son actif dont : « Energy drinks give you wings but also an abnormal exercise test ». Il a publié avec d’autres cardiologues dans le Journal of Cardiology un article intitulé « A UK cardiac Centre experience of low risk, stable chest pain patients with calcium score zero ». Le cardiologue mauricien, avec d’autres physiciens de renom, a publié « Latrogenic perforation of subclavian artery as a complication of coronary angiography from the radial route, endovascularly repaired with a covered stent-graft ». Il a aussi publié des articles dans le Manchester Medical School Newsletter et aussi un article intituled « Twelve tips to improve medical teaching rounds ».

Soulignons que Le Dr Ali Abdool à participé à des congrès à Florence, en Italie, en Californie, à San Diego et en Maryland aux États-Unis, et aussi à Cannes, en France, où il avait remporté un prix.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Umme Shifa Auhammud

Umme Shifa Auhammud : une créatrice dans l’âme

Umme Shifa Auhammud, 25 ans, a récemment lancé son entreprise, Sabriyah Creations. Détentrice d’un diplôme …