vendredi , 10 juillet 2020
Zahid Nazurally

Zahid Nazurally, deputy speaker : «Je garderai mon âme de villageois»

Me Zahid Nazurally, candidat de l’alliance Morisien élu en deuxième position avec 18 459 voix dans la circonscription no 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est), a été nommé Deputy Speaker de l’Assemblée nationale.

Bien que le poste constitutionnel qu’il occupe comporte de grandes responsabilités, il fait preuve de beaucoup d’humilité et de modestie. Natif de Mont-Ida, un village au sud de St Julien d’Hotman qui se trouve entre Moka et Flacq, le Deputy Speaker n’a pas oublié ses origines. C’est avec le plus grand plaisir qu’il évoque son enfance passée dans le village.

« Enfant, j’étais amateur des jeux d’antan comme tous les gosses du village. J’ai joué au football dans les rues pieds nus. Nous avions joué à cache-cache dans les bois et nous faisions des interminables parties de billes sur le chemin, sans oublier les courses effrénées dans les champs de canne pour choisir les meilleures cannes à sucre. Nous faisions voler nos cerfs-volants sur le terrain de football et allions plonger dans la rivière. C’était magique », dit-il.

Zahid Nazurally raconte qu’il se souvient de son enfance avec nostalgie et émotion. Il aimait se balader en toute liberté en pleine nature que d’être scotché devant son écran de télévision pour voir les dessinés animés. Certains souvenirs de cette époque restent impérissables comme «banne coup de rotin bazar avec janaab dans madrassah pou récite leçon », dit-il. Il ajoute que cela l’a aidé à apprendre les valeurs de l’islam, à être plus discipliné et à maintenir le respect envers les aînés.

La main de Dieu derrière mon succès»

L’action communautaire

Zahid Nazurally se souvient aussi que les temps étaient durs durant son enfance mais que ses parents ne l’a jamais laissé ressentir leur combat pour nourrir, habiller et éduquer les enfants. Benjamin de la famille, il était le petit protégé que ses parents voulaient tant voir réussir professionnellement. Son père, Azad, était directeur d’un institut et sa mère, Meema, enseignante.

Enfant, il accompagnait son père aux réunions du conseil de village et il a de toute évidence hérité l’engouement pour l’action communautaire de son père. Zahid Nazurally n’avait jamais imaginé être politicien. Pour lui, le travail social dans sa région était plus important. D’ailleurs, il porte la double casquette de travailleur social et d’avocat depuis de nombreuses années. Il est membre de l’association Clean Mind qui regroupe des professionnels du barreau et des jeunes étudiants en droit. Ensemble, ils œuvrent pour l’harmonie sociale dans le pays et mènent un combat sans relâche contre le fléau de la drogue. D’ailleurs, il a converti une partie de sa maison en un gymnase pour permettre aux jeunes de la région de s’adonner à l’haltérophilie au lieu de perdre leur temps dans des activités inutiles.

Zahid Nazurally est aussi engagé dans des activités religieuses au niveau de la musjid Quwattul-Islam de Mont-Ida. Il prodigue gratuitement des conseils aux mussalis cherchant un avis juridique. En 2018, il avait accomplit l’umrah et c’est à Makka et Madina qu’il avait compris que la modestie nous mène vers le succès et que très peu de richesse est suffisant pour avoir la tranquillité d’esprit.

Tombeur de Navin Ramgoolam

Le tombeur de Navin Ramgoolam, n’a pas la grosse tête et aime faire profil bas. «Je ne réalise pas vraiment encore comment en l’espace d’un mois, Allah, qui est notre guide suprême, a complètement changé ma vie. J’ai obtenu un ticket électoral pour me mesurer à un ex-Premier ministre et leader du Parti travailliste et je l’ai battu. Puis, j’ai été nommé au poste de Deputy Speaker. Tout s’est passé si vite que parfois je me demande si je ne suis pas en train de vivre un rêve. Il pas de doute qu’il il y a la main de Dieu derrière mon succès  », laisse-t-il entendre.

Zahid Nazurally, qui a obtenu le plus grand nombre de votes comme candidat musulman dans une région rurale, se félicite que tout le travail qu’il a entrepris durant la courte campagne a porté ses fruits. Quand le Premier ministre, Pravind Jugnauth, l’a informé qu’il sera nommé Deputy Speaker, il a eu une pensée pour ses parents et pour tous ceux qui l’ont soutenu durant cette campagne. « Le poste de Deputy Speaker comporte de grandes responsabilités. Je les assumerai sans partialité et sans parti pris  », assure-t-il. « Je suis une personne simple et je garderai mon âme de villageois pour ne pas changer et pour ne pas m’éloigner de ceux qui m’ont fait confiance», ajoute-t-il.

Pour conclure, il remercie le Créateur, ses proches, le Premier ministre, le Deputy Prime Minister, les membres de l’opposition, ses mandants, ses amis du barreau sans oublier Feizal, Naguib, Kovilen et Sachin. Il a aussi une pensée spéciale pour son frère, Rizwaan.

Bio

Zahid Nazurally a fréquenté l’école primaire Rajiv Gandhi et a fait ses études secondaires au Mahatma Gandhi Institute. Après ses résultats du HSC, il s’est inscrit à l’université de Liverpool pour entreprendre des études en droit. En 2005, il rejoint l’université de Cardiff pour un Master en Legal aspect of medical practice. En 2009, il pose ses valises au pays et rejoint l’étude de Me Rashad Daureeawoo pour son pupillage.

Zahid Nazurally parle couramment l’anglais, le français, l’ourdou et le bhojpuri.

 

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Face à la crise Covid-19 : l’innovation, la clé de la survie pour les entrepreneurs

Le parcours d’un entrepreneur est jonché d’obstacles et de défis. La pandémie Covid-19 a mis …