samedi , 5 décembre 2020
Les trois orateurs de la soirée.

Rassemblement contre les caricatures du Prophète (pssl) : appel à l’unité de la communauté musulmane

Le Taher Bagh était plein à craquer, vendredi soir, à l’occasion du rassemblement organisé par le Comité Musulman de Maurice (CMM) pour protester contre les caricatures blasphématoires du prophète Muhammad (pssl) dans le magazine français Charlie Hebdo et contre l’attitude du président français, Emmanuel Macron, qui approuve la publication de telles caricatures.

Hommes et dames ont répondu favorablement à l’invitation du CMM et ont écouté attentivement les discours des trois orateurs. Ceux qui n’ont pu trouver place à l’intérieur sont restés debout sous la varangue pendant deux heures. Istiyaq Caunhye, maître de cérémonie et cheville ouvrière de l’organisation, a d’emblée déclaré que le rassemblement de vendredi soir est « l’attente de tous les musulmans » pour dénoncer les caricatures blasphématoire contre le bien-aimé prophète Muhammad (pssl). Il s’est réjoui de l’unité qu’a démontré la communauté musulmane avec la présence des ulémas de toutes les écoles de pensée et des politiciens de tous les partis politiques.

Le maulana Kazi a mis en exergue les grandes qualités du prophète Muhammad (pssl) et a rappelé que ce dernier a beaucoup souffert pour son Oummah. Il a souligné que le prophète Muhammad (pssl) est unique et personne n’a le droit de le critiquer ni de le blasphémer. « Nous avons un devoir en tant que musulman de défendre le prophète Muhammad (pssl). Nou bizin reste mobilisé et pas reste assizé », a-t-il déclaré. Pour sa part, Zubeid Kurmally a laissé entendre que le prophète Muhammad (pssl) n’a pas besoin des musulmans pour le défendre mais « que notre amour et notre affection pour lui ne nous permettent pas de rester les bras croisés ». L’intervenant a fait référence au châtiment de Abu Lahab qui est mort d’une façon honteuse.

Zubeid Kurmally a aussi déclaré que celui qui défend l’honneur d’un frère musulman, Allah prendra la responsabilité de l’éloigner du feu de l’enfer. « Pense ene coup ki cadeau Allah fine réservé pou celui qui défane le prophète Muhammad (pssl) », a-t-il ajouté.

« Cause sacrée et noble »

Il a fait ressortir que dans le monde chaque jour des millions de personnes prononcent le nom du prophète Muhammad (pssl). « C’est notre devoir de défendre le prophète Muhammad (pssl). Même ses ennemis avaient reconnu sa sagesse et son sens de justice. Li nous devoir enseigne aux autres religions la vie du prophète Muhammad (pssl) », a-t-il encore dit.

Le maulana Haroon Assen, très en verve, s’est félicité que la foule présente au Taherbagh soit représentative de toutes les écoles de pensée et que les musulmans se soient rassemblés pour une « cause sacrée et noble ». « Nous pas fine rassemblé personne pou coze contre aucaine communauté ni contre personne so culture », a-t-il dit. Il a soutenu que dans l’histoire du monde, l’Islam n’a jamais dénigré personne et ni insulté aucune religion. « Musulmans li capave accepter tous mais jamais li pou accepter dénigré so Prophète », a-t-il lancé.

Maulana Haroon Assen a expliqué que les sentiments des musulmans ont été blessés par les caricatures blasphématoires. Il en a profité pour lancer une sévère mise en garde : « Jamais l’Islam fine enseigner ki kan gagne claque la joue droite, donne la joue gauche. ». Selon lui, la colère du monde musulman contre le président Emmanuel Macron est une claque magistrale qui restera gravée dans l’histoire de la France. « Nous pas moutons nou », a déclaré le maulana. Il a fait un appel à tous les politiciens présents de transmettre ce message à leurs leaders et a aussi demandé au gouvernement de transmettre la voix des musulmans mauriciens à la France.

Présents lors de ce rassemblement le vice-Premier ministre, Dr Anwar Husnoo, le Deputy Speaker Zahid Nazurally, le PPS Ismael Rawoo, les députés Reza Uteem, Adil Ameer Meea, Osman Mahomed, Eshan Juman, Salim Abbas Mamode et Dr Farhad Aumeer.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Islamic Centre for Disabled Children : remise de cadeaux aux élèves

Une remise de cadeaux par des généreux bienfaiteurs a eu lieu à l’Islamic Centre for …