lundi , 20 septembre 2021

Querelle entre voisins – Shahad Jeetoo agressé par un haut fonctionnaire

Shahad Jeetoo, un jeune collégien a failli devenir aveugle pour avoir té­moigné contre un haut fonctionnaire. Sa­medi dernier, il a été battu avec une rare violence par ce haut fonctionnaire.Âgé de 13 ans, il est un étudiant en Form II, au collège Bhujoharry, départe­ment Prevoc à Quartier Militaire. Il n’a pas pu prendre part à ses examens de fin d’année. Tout est arrivé lorsque sa tante, Nazillah, qui habite à la rue Bombay à Providence, Quartier Militaire, en face d’un jardin d’enfants, a remarqué un amas des détritus avec des vieux ustensiles de cuisine. Piquée par la curiosité, Nazil­lah a voulu savoir qui a pu faire une telle chose. Son neveu, Shahad, jouait aves ses camarades dans le jardin d’enfants. Elle lui a demandé « Est-ce ki to finne trouve qui kènne jette sa banne saleté la ici ?». Le jeune enfant a répondu que c’était un voisin de Nazilla.

« Je suis allée voir ce monsieur, pour lui dire que ce qu’il a fait n’est pas digne d’un officier du gouvernement. Il doit faire enlever tous ces détritus sinon je vais télé­phoner à la police », dit-elle. Il m’a mis au défi de prouver que c’était lui qui avait fait cela. C’est alors que j’ai demandé à mon neveu de m’accompagner pour lui dire ce qu’il a vu. Shahad lui a dit ceci : « Oui mo finne trouve ou jette sa banne saleté la » Alors pris de la colère, il a lancé une mar­mite en direction de l’enfant qui l’a atteint à la tête. L’enfant est tombé. Il est venu le frapper avec une rare violence. « Ce mon­sieur est devenu incontrôlable. Il a jeté un produit chimique sur le visage de l’enfant qui l’a atteint aux yeux. Je suis allée cher­cher du secours. Lorsque son oncle est arrivé, le présumé agresseur s’est refugié chez lui », nous raconte-t-elle.

Transporté d’urgence à l’hôpital de Flacq, il a été ensuite transféré à l’hôpital de Moka, où son état est jugé grave. Après être resté 6 jours à l’hôpital, Shahad a pu retourner chez lui, mais doit continuer à suivre ses traitements. Son bras droit et son pied droit sont plâtrés. Le présumé agresseur est toujours en liberté.

Une déclaration a été consignée au poste de police de Quartier Militaire le même jour et une autre à la Child Devel­opment Unit (CDU), qui va suivre cette affaire de près.

Commentaires

A propos de Fareed Dean

Ceci peut vous intéresser

L’hégire ou quand une société fait le choix de vivre

Par la Grâce divine nous sommes entrés en l’an 1443 de l’hégire. Après treize ans …