lundi , 14 octobre 2019
Accueil / Actualités / Nooreena Hossenbaccus professeure d’arts martiaux : «Le karaté n’est plus un sujet tabou auprès des femmes»
karaté

Nooreena Hossenbaccus professeure d’arts martiaux : «Le karaté n’est plus un sujet tabou auprès des femmes»

Ceinture noire de karaté, Nooreena Hossenbaccus a créé son propre style de combat en combinant les arts martiaux, le fitness et le self défense. Au grand bonheur de la gent féminine. 

L’histoire de l’islam est jalonnée d’exploits mémorables d’innombrables femmes courageuses qui montaient au front pour soutenir les hommes. Nooreena Hossenbaccus, Tourism Enforcement Officer, s’inspire d’elles pour faire découvrir les arts martiaux aux femmes mauriciennes. C’est pourquoi elle propose des cours gratuits pour femmes uniquement. « Le karaté n’est plus un sujet tabou auprès des femmes. Désormais, elles montrent un plus grand intérêt pour le karaté car elles veulent pouvoir acquérir des techniques de self-défense pour faire face à la violence dans la vraie vie », nous dit-elle. Selon Nooreena, la raison principale serait que les femmes de nos jours ne se sentent plus vraiment en sécurité. « On entend chaque jour au moins une agression, un crime, un vol ou un viol lors des bulletins d’information. Les femmes trouvent qu’elles ne sont plus en sécurité et cherchent à se protéger ou à se défendre. En outre, elles recherchent aussi une activi-té qui va les détendre, les déstresser et aussi entretenir leur physique afin de garder la ligne. C’est ainsi que j’ai eu l’idée de combiner ces 3 disciplines afin de mettre en place une activité moins traditionnelle à savoir le karaté, le fitness et le self défense», souligne Nooreena.

« Il faut apprendre à conditionner son corps »

La professeure d’arts martiaux fait ressortir que de manière générale les femmes sont physiologiquement moins fortes que les hommes. De ce fait, elles deviennent sans le vouloir des proies faciles et fragiles car leur capacité physique est moins élevée que celle des hommes. « La seule solution que je propose à toutes les femmes est de venir s’entrainer et apprendre à se défendre. Il est important aussi de faire ressortir que ce n’est pas la force physique qui fait la différence mais les techniques de combat acquises afin de pouvoir faire face à diverses situations de vie et d’attaque. Si on ne connaît pas son corps, il ne saura pas comment réagir. C’est pourquoi nous devons apprendre à conditionner notre corps. Ainsi il développera plus de réflexes, de rapidité et de précision  », laisse-t-elle entendre.

Enfin, Nooreena indique que la pratique sportive est une discipline qui nous permet d’obtenir un très bon équilibre de vie. « Ici vous appliquez un life style sain et bon pour votre corps et la paix d’esprit. Les techniques de combat vous apportent un bien-être fou qui doit être accompagné d’une bonne hygiène de vie», conclut-elle.

Que faire en cas d’agression ?

190919_techniqueNooreena Hossenbaccus vous donne quelques conseils sur le comportement primaire à adopter face à une agression. « Avant tout vous devez rester très vigilante», dit-elle. Voici le comportement de base à avoir:

1. Crier pour alerter
2. Utiliser le moyen le plus efficace pour se défendre tel que les pieds et les mains
3. Avoir des réflexes rapides afin de réagir très vite
4. Viser les parties intimes chez les hommes, le visage et les yeux
5. Utiliser vos deux doigts et enfoncez les dans ses yeux pour l’aveugler
6. Donner un coup à la gorge afin de lui couper la respiration
7. Le premier réflexe à avoir avant de penser à donner des coups est de prendre la fuite si possible tout en criant
8. Criez tout au long de l’agression afin d’attirer l’attention et aussi pour effrayer votre adversaire
9. Evitez de rester trop longtemps sur place

Les bienfaits d’une pratique sportive :

À travers cet art martial, vous allez acquérir de nombreux bienfaits pour votre santé moral, physique et psychologique .
• Permet d’augmenter et de développer ses réflexes
• Travaille votre body condition
• Permet d’avoir un corps capable d’encaisser des coups
• Développe votre souplesse, votre flexibilité et la précision des gestes
• Augmente votre efficacité corporelle
• Permet d’utiliser tous les membres de votre corps

De pongiste à karateka

Habitante de Port-Louis, Nooreena est la première fille à décrocher une ceinture noire de karaté dans la capitale et la deuxième fille à Maurice. Connue dans le milieu des arts martiaux, cela fait 16 ans qu’elle pratique cette discipline. Rien ne laissait présager qu’elle allait un jour décrocher la ceinture noire. « J’ai débuté par la pratique du tennis de table mais je voulais quelque chose de plus intéressant. Mon papa qui pratique lui aussi le karaté m’a poussée vers cet art. Mon objectif de base était de pratiquer un sport juste pour garder la forme et apprendre des techniques de combat », nous raconte-t-elle.

Nooreena débute donc le karaté a l’âge de 16 ans avec un objectif pré-cis. « Je souhaitais tout simplement décrocher ma ceinture noire en tant que fille. En 2011, lorsque je l’ai obtenue, cela m’a procuré une grande satisfaction personnelle. Désormais je veux transmettre mon savoir à mes élèves afin qu’elles deviennent des championnes de karaté  », dit-elle

Nooreena propose des cours pour filles gratuitement tous les jeudis de 19h à 20h30 à Quran House, rue Ail Doré, Port-Louis.

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

141019_msm_ptr

Elections générales 2019 : Imbroglio autour de la distribution des tickets

Début de campagne électorale dans la grande confusion autour de la distribution des investitures. La …