vendredi , 29 octobre 2021

«Les aventures de Nunu et Wassy» : Raawiya Peerbocus cherche sponsor pour son livre

Beaucoup de jeunes aimeraient se mettre à l’écriture d’un livre ou d’un recueil de contes. Mais personne ne sait par où commencer.

Raawiya Ummé Noorah Peerbocus, étudiante au Mauritius Institute of Education où elle prépare son diplôme de langue française, est une passionnée d’écriture et elle sait déjà comment s’y prendre pour écrire un livre. Cependant, elle est à la recherche d’un sponsor pour financer l’édition du livre. À l’île Maurice, l’impression d’un livre coûte une fortune et constitue un obstacle insurmontable pour les jeunes écrivains qui ont du talent. « Ceux qui veulent commencer à écrire un livre, le véritable défi c’est de s’y mettre sérieusement et de trouver un sponsor pour faire imprimer le livre », nous dit Raawiya.

La pandémie du coronavirus a freiné son ardeur et Raawiya a repris la rédaction du livre cette année.

Au collège, elle consacrait beaucoup de temps à la publication du magazine annuel. Toutefois, elle n’avait pas négligé ses études et au collège Renganaden Seeneevassen, elle s’était classée aux examens du HSC après les lauréates. Raawiya a déjà été co-auteure d’un livre intitulé « Peace ». Depuis l’année dernière, elle a commencé la rédaction d’un livre qui aura pour titre « Les aventures de Nunu et Wassy ». Il traitera de la tolérance, du respect, de la fraternité et de l’amitié. La pandémie du coronavirus a freiné son ardeur et Raawiya a repris la rédaction du livre cette année.

Propager l’amour et l’amitié

Les personnages du livre seront l’âme de son bouquin et des jeux seront inclus afin de permettre aux jeunes d’y prendre goût. À travers son livre, elle veut montrer comment propager l’amour et l’amitié. Raawiya, qui souhaite enseigner les langues au collège après ses études, constate que la nouvelle génération n’a aucun respect pour les aînés ni pour leurs professeurs et encore moins pour leurs parents.

Raawiya souhaite à travers son livre dénoncer les préjugés sociaux. Elle prône la tolérance et rejette le communalisme. Quoiqu’elle veuille faire publier son livre, elle ne se presse pas pour autant pour terminer sa rédaction. « Mieux vaut écrire quelque lignes tous les jours que de rédiger beaucoup en une seule fois et se décourager après », laisse-t-elle entendre. Elle lance un appel aux maisons d’édition pour prendre contact avec elle pour l’aider à réaliser son rêve.

Encore jeune, elle ne se désespère pas, car elle sait que pour tout écrivain, la route sera parsemée d’embûches et qu’il faut galérer pour se faire une place au soleil. Battante dans l’âme, elle ne compte pas baisser les bras dans sa quête d’écrire son premier roman d’amour. Vous pouvez prendre contact avec elle via l’adresse électronique suivante : [email protected]

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Judiciaire : le barreau accueille 26 nouveaux avocats

Le barreau mauricien compte 26 nouveaux adhérents. Ils ont prêté serment le mercredi 22 septembre …