mardi , 20 août 2019
Accueil / Actualités / JEM GOES GREEN – Le recyclage : la solution pour sauver notre île
JEM GOES GREEN

JEM GOES GREEN – Le recyclage : la solution pour sauver notre île

Comment recycler nos ordures ménagères ? C’était  le thème abordé par l’association Jeunes étudiants Musulmans (JEM) lors d’une campagne de sensibilisation sur l’importance du recyclage qui a eu lieu à Plaine-Verte le weekend dernier.

Maurice est confronté à un problème de stockage des déchets. Mare-Chicose, le principal  centre d’enfouissement, arrivera bientôt à saturation et si des solutions ne sont pas trouvées rapidement, les terrains non entretenus finiront par servir de dépotoirs à nos déchets. « Cette situation constituera une menace pour notre environnement et notre santé. Nous sommes responsables de la situation écologique sur notre sol. Nous devons assumer notre part de responsabilité et ne pas jeter nos ordures partout », laisse entendre Aniis Rostom, responsable du projet JEM GOES GREEN.

Il estime ainsi que la solution se trouve dans le recyclage des déchets. « Nous devons penser à l’environnement que nous cèderons en héritage aux générations à venir. Souhaitons-nous être connus un jour comme des pollueurs ou comme ceux qui ont pris la responsabilité de faire la différence? » lance-t-il.

Pour ce jeune écolo de 28 ans, la situation à Maurice  est jugée «  alarmante ». «  Il est primordial d’avoir une meilleure gestion des déchets et ne pas tout mettre à la poubelle car le processus de maintien et de destruction de ces déchets est aussi néfaste pour l’environnement. La terre ne peut plus contenir autant de déchets, les brûler ou les jeter à la mer n’est point une solution, » souligne-t-il.

Selon lui, ce recyclage permet la conversion des déchets en matières premières favorisant ainsi, la réduction des déchets ainsi que la réduction de l’utilisation de ressources naturelles. « Par exemple, plus de papiers recyclés est synonyme de moins d’arbres abattus ce qui nous donne la chance de planter plus d’arbres sans pour autant avoir besoin d’en détruire d’autres », dit-il.  Aniis Rostom attribue cette situation à l’action humaine.  « Nous sommes trop paresseux pour marcher une dizaine de mètres pour aller mettre un déchet  à la poubelle. D’autant plus que tout le monde se dit que ce n’est qu’un bout de papier ou qu’une bouteille qui ne peut pas faire autant de mal à l’environnement, mais au final quand des milliers de personnes en font de même c’est ce qui nous amène à des scènes catastrophiques », dit-il.

Un projet 100 % vert

Grâce à JEM GOES GREEN une vingtaine de membres ont expliqué le processus du recyclage d’ordures ménagères au public. « Le but de ce projet était de faire comprendre aux gens que tout ce qui nous tombe dessus en termes de calamités, c’est nous qui les provoquons de par notre négligence et notre indifférence vis-à-vis de dame nature. Nous avons évoqué le fait qu’avant de critiquer les différents gouvernements pour la mauvaise gestion et la non-construction des drains, il fallait s’assurer qu’avant tout nous changions notre mentalité et qu’on ne devait pas jeter des ordures n’importe où. Nous voulions faire part de la gravité de la situation écologique et des répercussions que cela pourrait avoir dans un proche avenir. Et surtout nous avons fait comprendre aux gens que la solution se trouve éventuellement dans l’implémentation dans notre quotidien d’un système de recyclage, et qu’à Maurice cela se fait déjà avec plusieurs sociétés de recyclage déjà en place et en opération », souligne Aniis Rostom.

Quelle solution pour un meilleur recyclage ?

Aniis Rostom souligne que des solutions peuvent être apportées pour un meilleur changement tel que :

• avoir plus de poubelles dans des lieux publics mais non en métal, sinon les voleurs de métaux vont les enlever pour aller les revendre auprès des usines comme ‘scrap metal’.
• des boîtes de recyclage à chaque endroit afin que cela soit plus accessible et pratique pour le Mauricien de songer à se tourner vers le recyclage.
• le ministère de l’Environnement devrait mettre en place un protocole et un mécanisme de recyclage national tout en collaborant avec les compagnies de recyclage.
• procéder au nettoyage de nos rivières, nos ponts et de nos différents cours d’eau par le travail communautaire des personnes condamnées.

Ses conseils aux habitants :

1. Produire moins de déchets, éduquer sur ce qu’on pourrait changer dans notre quotidien qui pourrait faire une grande différence.
2. Opter pour la paille en bambou au lieu d’utiliser les pailles en plastique.
3. Implémentons le recyclage et soyons les héros de nos enfants.
4. L’île Maurice est reconnue comme une île paradisiaque, faisons en sorte que nous soyons propres à l’image d’une vraie île paradisiaque.
5. Soyez  certains que chaque petit geste compte. Chacun doit apporter sa pierre à l’édifice pour une meilleure île Maurice. C’est la responsabilité de tout un chacun.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

eleves

À l’approche des examens : comment bien planifier le troisième trimestre

Le troisième trimestre scolaire est considéré comme le plus important. Néanmoins, de nombreux étudiants ne …