lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Actualités / Hadj 2020 : vers l’introduction du système «E-Hajj»
Hadj 2020

Hadj 2020 : vers l’introduction du système «E-Hajj»

En ligne avec le monde de la technologie informatique et pour améliorer l’organisation du hadj, tout sera informatisé pour rassurer les hadjees au niveau de la transparence. C’est ce que nous a déclaré Prithiviraj Roopun, ministre des Arts et de la Culture, en compagnie du professeur Anwar Hussain Subratty, Chairman de l’Islamic Cultural Centre (ICC).

Le ministre Roopun et le professeur Subratty ont fait ressortir qu’ils vont dans cette direction et que dans un avenir pas trop lointain le système de «E- Hajj» sera en vigeur. «Nous travaillons vers la professionnalisation du hadj afin de montrer que nous prônons la transparence», a dit le ministre. Il y aura une interface avec l’Arabie saoudite pour une communication plus rapide,efficace et transparente, a dit le professeur Anwar Subratty.Pour développer le système de «E-Hajj» l’ICC doit mettre en place un IT Unit bien rodé avec un personnel qualifié. Avec ce nouveau système, une personne qui souhaite accomplir le hadj pourra enrégistrer son nom «online» et n’aura pas à se déranger au siège de l’ICC. Elle aura toutes les informations requises et pourra faire un suivi du dossier. En sus de cela, un hadjee en Arabie saoudite pourra avoir toutes les informations sur le déroulement du hadj sur place et pourra communiquer avec ses proches plus facilement. À titre d’exemple, si un Mauricien meurt durant le hadj, les journalistes pourront avoir toutes les informations voulues sur l’identité de la personne sans avoir à solliciter l’ICC pour chercher des précisions. «Avec ce système d’enregistrement en ligne, la transparence est garantie.Personne ne pourra venir dire qu’il y a eu de favoritisme. Nous pe bouge vers un nouveau pallier», a déclaré le ministre Roopun.

Dans un autre ordre d’idées, le ministre Pradeep Roopun a déclaré que le premier défi est d’assurer que la qualité de l’organisation du pèlerinage ne soit pas affectée et qu’il n’y ait aucun manquement à tous les niveaux. Il souhaite qu’avec le support des organisateurs, du gouvernement central, de l’ICC et du député Showkutally Soodhun qui a fait une demande de 3000 visas, le hadj 2020 se déroulera dans les meilleures conditions. Le ministre Roopun a fait ressortir que les préparations pour le grand pèlerinage en 2020 ont déja débuté et que l’ICC travaille sur un emploi du temps. Il dit souhaiter la collaboration de tout un chacun et que l’aspect spirituel du hadj prime sur toutes autres considérations «Nous pe travaille pou ki tout kitchose amélioré», avance-t-il.

Un médecin dans chaque groupe

Par ailleurs, Pradeep Roopun et le professeur Anwar Subratty ont été unanimes à dire que le hadj 2019 s’est très bien déroulé et que tous les hadjees ont reconnu que des améliorations ont été apportées que soit à Makka, Mina, Araafat et Madina. Le service était excellent et la qualité des répas était irréprochable. Le ministre loue le soutient du député Showkutally Soodhun «We should give credit to Showkutally Soodhun ,nobody could achieve what he is doing in terms of contribution», a dit le ministre. Il nous revient aussi que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, suit avec attention le dossier hadj et la requête pour l’obtention de visas additionnel afin de faire diminuer la liste d’enregistrement. Le PM a aussi envoyé une lettre pour l’ouverture d’une ambassade mauricienne à Riyad.

Pradeep Roopun soutient aussi que son ministère mène le rôle de régulateur et fait en sorte de «monitor» les opérateurs avec des critères spécifiques. Dorénavan, les helpers au sein d’un groupe doit pouvoir comprendre la langue arabe afin de faciliter les démarches sur place. Déjà à Maurice, l’ICC a commencé à dispenser des cours en langue arabe, fait ressortir le professeur Subratty.

Autre idée avancée et qui sera discutée avec les organisateurs : la présence d’un médecin au sein de chaque groupe. « C’est une idée et rien ne sera imposé », précise le ministre.

Raffermir nos relations

Le chairman de l’ICC a remercié le ministre Roopun et l’a qualifié de «dedicated minister». Anwar Hussain Subratty raconte que lors du décès des pèlerins mauriciens lors du hadj en 2010, il avait télephoné le ministre à 2 heures du matin pour l’en informer. Le lendemain, le ministre a fait un suivi et a, à son tour, informé le Premier ministre. «C’est ène ministre ki éna à coeur l’intérêt tout pélerins et so téléphone reste allumé 24/24 et à n’importe qui l’heure de la nuit li accesible durant le hadj», a ajouté Anwar Subratty.

Le ministre Roopun a fait ressortir que depuis trois ans il travaille pour essayer de comprendre le mécanisme du hadj. «Le ministère des Arts et de la Culture fait tout pour encadrer les pélerins lors de chaque pélerinage. Hajj is not a political issue and whatever suggestions is done my door is open », a-t-il dit. Il vante l’organisation du hadj en Arabie saoudite et trouve que pour accueillir 2 millions de personnes et organiser les 5 jours du hadj est un grand exploit. Il ajoute que grâce aux bons soins du député Showkutally Soodhun l’île Maurice occupe une place spéciale auprès des dirigeants saoudiens.

Pour conclure, le ministre Roopun dit qu’à l’avenir nous devons raffermir nos relations avec l’Arabie saoudite non seulement au niveau du hadj mais aussi sur le plan culturel et sportif.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

MMM

MMM : le BP finalise la liste des candidats

La liste des 60 candidats du Mouvement Militant Mauricien (MMM) pour les prochaines élections a …