jeudi , 5 décembre 2019
Accueil / Actualités / Sur les chantiers d’Hyvec : des facilités accordées aux employés bangladais
Hyvec

Sur les chantiers d’Hyvec : des facilités accordées aux employés bangladais

On compte beaucoup de travailleurs bangladais à Maurice. Cette semaine, Star a rencontré Muhammad Bokul Hussain et Narayan Chandra Roy, tous deux employés chez Hyvec à Ebène pour savoir leur expérience du Ramadan à Maurice.

Muhammad Bokul Hussain, 26 ans, qui travaille comme maçon se réjouit des facilités offertes aux travailleurs par Hyvec durant le Ramadan. Elles lui rappelle son pays natal où les employeurs encouragent les travailleurs à accomplir leur namaz. « Au Bangladesh, les employeurs nous accordent du temps pour aller prier. Les grandes compagnies musulmanes, en majorité, mettent une petite salle de prières à la disposition de leurs travailleurs », dit-il.  Muhammad Bokul Hussain se dit très chanceux de travailler chez Hyvec car bon nombre de ses compatriotes qui travaillent dans d’autres compagnies à Maurice ne bénéficient pas de telles facilités. « Beaucoup de mes amis qui travaillent ailleurs se plaignent de ne pas avoir l’autorisation pour aller prier », nous confie-t-il. Cela fait deux ans et demi qu’il travaille à Maurice.

En ce qui concerne la nourriture, Muhammad Bokul Hussain indique qu’il a une nette préférence pour les plats bangladais. « On ne peut pas s’adapter aux plats mauriciens car notre culture est tout à fait différente », déclare-t-il. Le repas préféré des Bangladais pour le mois de Ramadan est le riz soufflé accompagné d’un curry de pois chiches et de légumes, et comme boisson, du jus de fruits. « Nos repas sont très simples mais très délicieux », explique-t-il. Le soir, les Bangladais n’aiment pas prendre des repas copieux, comme les Mauriciens, ajoute-t-il. Travailler à Maurice durant ce mois d’hiver est un grand avantage pour lui. « Malgré le fait que nous observons le roza, nous pouvons travailler sur les chantiers car ici, la chaleur est soutenable comparé à notre pays, où il fait extrêmement chaud », affirme-t-il. La seule chose qui lui manque durant ce mois, c’est sa famille qui est au Bangladesh. Il envoie une partie de son salaire à sa famille.

Narayan Chandra Roy, 30 ans, travaille depuis 3 ans comme garde de sécurité pour la compagnie  Hyvec sur le site Ibiza à Ebène. Sur le chantier, il se montre très coopératif avec ses amis musulmans pendant ce mois du Ramadan. « Vers 16h30, les musulmans qui jeûnent partent à la maison pour pouvoir rompre le jeûne à l’heure », dit-il. Les travailleurs  de foi hindoue s’arrangent pour les remplacer. Narayan Chandra souligne qu’au Bangladesh, les gens de toutes les communautés vivent comme des frères et selon lui, la religion n’est jamais une barrière. « La compagnie Hyvec offre l’iftaar à tous ses travailleurs sans distinction et si nous sommes au travail, nous nous asseyons tous pour faire l’iftaar en groupe », ajoute-t-il.

Comme ses camarades musulmans, Narayan bénéficie, lui aussi, de deux heures de pause le vendredi, pour le Jummah. Il souligne que lorsqu’il est venu à Maurice, il ne connaissait personne, mais avec le temps, il s’est fait beaucoup d’amis parmi les musulmans qui sont très accueillants à Maurice. Comme Muhammad Bokul Hussain, il préfère les plats de son pays. Il tient à remercier sa compagnie pour toutes les facilités que celle-ci lui offre.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

051219_carburant

Transport de carburant : les premiers camions Safety+ Edition à Maurice

Total Mauritius s’équipe de 12 nouveaux camions-citernes pour le transport de ses produits pétroliers. Ces …