lundi , 15 juillet 2019
Accueil / Actualités / À Médine-Camp-de-Masque – Noor-E-Madina Masjid : 127 ans d’existence
Noor-E-Madina Masjid

À Médine-Camp-de-Masque – Noor-E-Madina Masjid : 127 ans d’existence

L’histoire  de la  mosquée Noor-e-Madina, autrefois connue comme Médine Camp de Masque Mosque,  a presque 127 années d’histoire.  C’est une grande source de fierté pour les familles musulmanes de ce village de l’est du pays.

En 1889, malgré les souffrances et la misère, Khodadin, Bolaky,  Edun et Chokowree, des travailleurs  engagés qui étaient sous contrat  dans  des plantations, s’unissent pour former une association pour assurer la préservation et la transmission des valeurs islamiques. Ils procédèrent à l’achat d’un terrain à Camp-de-Masque pour construire  une mosquée.

À cette époque, presque dans toutes les régions de l’île, chaque masjid construite l’avait été grâce aux sacrifices et efforts consentis par nos aînés, des travailleurs engagés venus des différentes parties de l’inde.  Ils ont fait face à toutes sortes de difficultés mais ils n’ont jamais renoncé à leurs convictions religieuses.

Les humbles serviteurs d’Allah derrière la construction de la masjid de Médine-Camp-de-Masque sont issus de Bihar, État du nord-est de l’Inde et sont arrivés à Maurice en  1859. Il a fallu quelque 33 années de dur labeur avant qu’ils ne se décident  de former une association et de faire l’acquisition d’un quart  d’arpent de terrain environ du morcellement d ;Armandine Piment pour la somme de Rs 300. Bhai Jaunbaccus en acheta 1/8 d’ arpent de terrain de la même personne pour la somme de Rs 300, une somme conséquente à cette époque,  pour  faire la construction de la mosquée. Quand on pense qu’un laboureur gagnait Rs 5 par mois à cette époque, on peut imaginer les privations que les pères fondateurs de la mosquée se sont imposées, les souffrances qu’ils ont endurées et les sacrifices qu’ils ont consentis pendant de longues années  pour économiser cette somme d’argent.

La première mosquée du village sortie de terre en 1892 était en pierre et le toit était recouvert de feuilles de tôle. Les travailleurs engagés avaient tous un même but : avoir un lieu pour faire leur namaz en congrégation et  faire leurs enfants apprendre la lecture du Coran, les valeurs musulmanes et les bonnes mœurs.

Plusieurs rénovations

Depuis sa construction en 1892 la mosquée a connu plusieurs rénovations. Aujourd’hui elle est en béton et répond aux besoins des mussallis mais avant cela, la mosquée a été restaurée en plusieurs occasions. Beaucoup d’anciens mussallis se rappellent des terribles dégâts que lui avait fait subir le terrible cyclone  Carol de 1960. Le toit, emporté par les rafales, avait été reconstruit en dur.

Projet

La rénovation complète de la mosquée est une priorité. La construction d’une nouvelle maison pour l’Imam aussi. L’actuelle maison sera transformée en un bureau et en Guest House et une partie  du bâtiment sera mise à la disposition des dames pour organiser leurs activités et pour accomplir leurs namaz. Des  dispositions seront prises pour les dames de passage pour accomplir leurs namaz.

Centre pour les jeunes

Wajid Lallmohamed est responsable des jeunes. Il organise des sorties et des activités sportives. Une table de billard a été mise à leur disposition.

Centre pour les dames

C’est dans le hall de la masjid que les dames se rencontrent pour organiser leurs activités sous la supervision de Ustadine Oummé Safwaan.

Madrassah

Mufti  Yusuf, le président de la mosquée, assume la responsabilité de faire apprendre l’islam aux enfants.

Cours offerts

Tajweed, Hifz , la lecture du Coran,  Fiqh ( la Jurisprudence islamique),, causerie spirituelle, l’arabe, l’ourdou, l’histoire des prophètes. La direction organise à l’intention des élèves une compétition de lecture du Coran et une remise des prix ainsi  que des sorties à chaque fin d’année.

Activités à la mosquée

Chaque mardi après le namaz Esha, il y a   une explication de hadiths  et une traduction d’un verset coranique.

De lundi à dimanche après le namaz Maghrib, il y a une explication d’un hadith, la jurisprudence islamique et Tafseer Qura’an par mufti Yusuf.

Membres du comité pour l’année 2019

Président : Mufti Yusuf Mohomodhossen
Trésorier : Hassam Rannoo
Membres : Yasine Badruddeen, Zafir Barahim, Wajeeb Lallmohamed Hossen, Iqbal Hossen Teemul, Muslim Peerun, Nasrullah Peerun, Imran Mohomodhossen, Feroz Auhamad, Reaz Jodhan et Raffiq Hossenbaccus

Brin d’histoire

Chaque mutawalli a apporté sa contribution pour faire de la masjid ce qu’elle est aujourd’hui. Hajee Abdool Alim Hossenally a dirigé la masjid pendant 34 ans. Et c’est sous son administration que la masjid a connu le plus de développements.

Bhai Agbal Hossen Teemul, 73 ans, est l’un des plus anciens mussalis, Il a appris la lecture du Coran de Miaji Adam Dilmahomed dans la madrassah Al Madina. Il se remémore cette époque où il y avait une trentaine d’élèves. Miaji Adam avait beaucoup de patience et aidait ceux qui étaient lents à apprendre. Il a fréquenté l’école du gouvernement Osman Peerun jusqu’à la 6e (aujourd’hui PSAC). À 14 ans, son père, Hamid, le place chez le cordonnier Hassen pour apprendre ce métier.  Il a travaillé pendant 4 ans sans jamais recevoir un sou.  À l’âge de 18 ans il change d’air et se fait engager comme aide-boulanger. Il  va gagner jusqu’à  Rs 80 par nuit. Finalement il se fait receveur à la compagnie Moka Flacq Transport. « Avec la grève du transport dans le pays en 1980 la compagnie allait fermer ses portes et j’ai rejoint mon père dans sa plantation de légumes ».

Marié à Aisha Bhugaloo,  Bhai Agbal est père de  deux filles,  Waheedah et Zeenath.

La liste des  mutawallis

De 1935  à 1955 : Hajee Peerun Osman
De 1955 à 1972 : Roojee Bhai Cassam
De 1972 à 1977 : Hajee Ibrahim Alladee
De 1977 à 1981 : Hajee Peerun Goolam
1981 à 2015 : Hajee Abdool Alim Hossenally
De 2015 à 2016: Hajee  Bhai Cassam  Mohomodhossen (marhoom)
De 2016 à ce jour. Mufti Yusuf Mohomodhossen. Il  a succédé à son défunt père, Bhai Cassam.

Service funéraire

La masjid dispose d’un service funéraire pour effectuer le bain mortuaire pour hommes et dames. La mosquée vient en aide aussi à des familles en difficulté.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Hadj 2019

Hadj 2019 : les dates de départ et de retour finalisées

À dix jours du départ du premier contingent des hadjees pour l’Arabie saoudite, tous les …