Wednesday , 19 June 2024

Umrah et Hadj : Nadeem Bissessur souhaite envoyer des personnes pauvres en Terre sainte

Consacrer son temps au social pour promouvoir l’entraide, c’est le credo de Nadeem Bissessur, un jeune entrepreneur qui s’engage activement dans le domaine social pour être au service de la communauté.

Cet habitant de Vacoas exerce dans le commerce des produits de la mer, s’occupant de l’achat, de la transformation et de la commercialisation des produits au marché de Quatre-Bornes, à Modern, Vacoas, et à son domicile. Nadeem Bissessur dit se démarquer en tant qu’entrepreneur en utilisant la technologie pour promouvoir ses produits, invitant ses clients à passer leurs commandes via l’application WhatsApp. Il est la troisième génération à vendre des poissons au marché et file un coup de main à son père, Noorani à Quatre-Bornes.

Sur le plan social, Nadeem Bissessur s’engage dans de nombreuses initiatives. Il estime que c’est son devoir de venir en aide aux personnes en difficulté pour leur permettre de mener une vie normale. Selon lui, le Créateur nous enjoint à faire le bien et à nourrir ceux qui n’ont rien à mettre sous la dent. Depuis un certain temps, il s’est investi dans des activités sociales et collabore avec plusieurs organisations pour soutenir les personnes vulnérables que ce soit à travers la distribution de vivres pendant le Ramadan et les périodes cycloniques, la résolution des problèmes liés à l’eau, l’aide financière aux personnes malades, les visites dans les orphelinats ou encore la participation à des activités sportives pour les défavorisés.

Pèlerinage

Nadeem Bissessur dit que par la grâce d’Allah, il mène une vie aisée et souhaite à présent partager avec les autres. Ainsi, il envisage de financer le pèlerinage à La Mecque, Hadj et Umrah, pour des personnes défavorisées. Il exprime sa gratitude envers Allah pour les facilités dont il dispose et estime que c’est son devoir d’aider ceux qui n’ont pas encore eu l’opportunité de visiter la Ka’aba. « Allah finn donn mwa fasilite ek li mo devwar pou ed ban dimounn ki zame pa finn resi trouv Ka’aba Shareef divan zot. Si Allah oulé, mo pou finance zot vwayaz », confie-t-il.

Un autre projet qu’il a l’intention de mettre en place dès le mois de décembre, sous réserve de l’aboutissement des démarches, est la distribution de repas chaque après-midi dans différentes régions. Il prévoit de contacter plusieurs hôtels, sponsors, amis personnels et membres de sa famille pour leur présenter son projet. Il explique : « mo pou ale partaz ban repa-la dan bann rezion pov a au moin 100 fami sak zour ou sak weeken dependan nou ressource. »

Le problème de la drogue, qui affecte la société et cause de la souffrance aux parents, le préoccupe profondément. Nadeem Bissessur envisage de contacter une organisation étrangère pour explorer des moyens modernes en vue d’aider les jeunes toxicomanes. Le jeune travailleur social est joignable au marché de Quatre-Bornes.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Maysha Munsoor : «La maîtrise de l’arabe est un atout majeur»

Maysha Munsoor, ancienne étudiante de la Riphah International University Of Pakistan, est une amoureuse de …