dimanche , 20 septembre 2020
Ameenah Gurib-Fakim

Au sommet de l’état : Ameenah Gurib-Fakim traîne le boulet Sobrinho

L’ombre d’Alvaro Sobrinho plane toujours sur la Présidence. Un quotidien, dans son édition de mercredi 28 février 2018, a publié les dépenses qu’aurait effectuées Ameenah Gurib-Fakim à travers une carte de crédit. mise à sa disposition par l’ONG Planet Earth Institute (PEI). La carte « Platinum » avec un plafond de Rs 1 million aurait été utilisée par Ameenah Gurib Fakim pour l’achat de bijoux et de chaussures, entre autres.

Dans un premier temps, Ameenah Gurib-Fakim dans une déclaration au Défi Quotidien soutient qu’elle n’a rien à se reprocher. « Je n’ai rien à dire. Je vais répondre en temps et lieu. Je n’ai rien à me reprocher », a-t-elle déclaré. La Présidente réagira une deuxième fois le vendredi 2 mars sur les ondes de Radio Plus. Lors de son intervention, elle dit émettre des doutes sur l’authenticité des documents publiés par le Quotidien. « J’ai constaté que des documents ont été publiés dans (…) . Je mets ce journal au défi d’établir l’authenticité de ces documents. J’accorde 24 heures à ce journal pour le faire. Je répondrai à toutes les questions seulement si (…) le fait, pas avant », a déclaré Ameenah Gurib-Fakim.

Réactions

Entretemps, les réactions, émanant surtout des dirigeants politiques, fusent de toutes parts. Pour sa part, le Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo juge « scandaleux » qu’un journal ait pu rendre public un relevé de carte bancaire. « Je trouve cela scandaleux qu’un journal dirigé par un ancien banquier de grande réputation publie un compte bancaire tout en mettant en péril l’économie ainsi que notre secteur financier. Ce n’est certainement pas ce journal qui entamera ma confiance en la présidente », a-t-il déclaré. Cependant, son collègue de parti, Ravi Rutnah qui est aussi le Deputy Chief Whip est quant à lui d’avis que « si les allégations s’avèrent, elle doit démissionner avec effet immédiat ».

Cette énième polémique impliquant la Présidente est néanmoins « du pain bénit » pour les partis de l’opposition. Shakeel Mohamed, député et chef de file du Parti Travailliste à l’Assemblée Nationale a annoncé qu’il déposera une motion de blâme contre Ameenah Gurib-Fakim. Une lettre en ce sens a d’ailleurs déjà été envoyée au Clerk de l’Assemblée nationale. Une décision qu’il dit avoir prise après « mûre réflexion et après consultations avec le leader du PTr ». Shakeel Mohamed concède néanmoins que son action n’a pas été faite « de gaieté de cœur ».

Sur l’ultimatum lancé par la Présidente au quotidien qui avait publié ses relevés bancaires, de venir prouver l’authenticité des documents publiés, le Premier ministre dit suivre l’évolution de cette affaire. « En d’autres mots, elle a dit que ces allégations ne sont pas correctes et qu’on se sert de ça pour ternir son image. Elle a lancé un ultimatum au journal pour établir l’authenticité des documents qui ont été publiés. […] Nou get evolution », a affirmé Pravind Jugnauth.

Et enfin, commentant la motion de blâme déposée par Shakeel Mohamed à l’Assemblée nationale, Shakeel Mohamed, contre la Présidente, Pravind Jugnauth affirme qu’il devra prendre connaissance de cette motion. « Mo ava pran connaisance de ça. Nou ava guetté. C’est sûr qu’on discutera de cette motion au niveau du parti mais aussi au comité parlementaire », explique-t-il.

Déclaration d’Ameenah Gurib-Fakim

« Ce n’est pas normal qu’un document confidentiel entre une banque et sa cliente soit jeté en pâture. La confidentialité a été violée. C’est important qu’une enquête soit instituée.»

La Présidente et Planet Earth Institute

Fin 2015, Ameenah Gurib-Fakim avait été nommée vice-Présidente et « Trustee » au sein de l’ONG Planet Earth Institute. Cette ONG avait été fondée et était présidée par le controversé homme d’affaires angolais Alvaro Sobrinho. Mais en avril 2017, suite aux multiples polémiques entourant ce dernier, Ameenah Gurib-Fakim a démissionné de toutes les instances de cette organisation.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

À Sainte-Croix : le maulana Zaheer Peerbux distribue gâteaux et boissons aux pèlerins

La piété se limite non seulement à la multiplication ou à l’amélioration de nos actes …