mardi , 23 juillet 2019
Accueil / People / Shaheen Dowlut, artiste henna : apprenez à appliquer le mehendi sur une main 3D
Shaheen Dowlut

Shaheen Dowlut, artiste henna : apprenez à appliquer le mehendi sur une main 3D

L’apprentissage du mehendi vient tout juste de passer un nouveau cap. Shaheen Mehendi Palace propose d’apprendre l’application du mehendi sur une main en relief, une opportunité pour les jeunes débutantes.

Pouvoir dessiner des motifs du henné à l’infini et les effacer en cas de ratage. Cela sera désormais possible grâce à la main en 3D que propose Shaheen Dowlut, professeure de la pose de henné à Port-Louis. Tout droit venue de Mumbai,  l’artiste revient avec une nouvelle certification et un nouveau concept appris en Inde. «  Cela fait 15 ans que j’applique le mehendi, mais j’ai voulu me professionnaliser en suivant des cours pour d’enseigner cet art oriental. J’ai obtenu mon premier certificat à l’âge de 22 ans et je viens d’obtenir fin mars 2019, la plus haute distinction, soit un Master chez Asha Savla Academy, » nous dit-elle.

En plus de son expérience, Shaheen a apporté dans ses valises deux mains 3D sur lesquelles ses étudiantes pourront pratiquer l’application du mehendi plus facilement. « Quand j’ai vu que cette méthode était utilisée en Inde, je me suis tout de suite dit qu’il fallait que je l’importe à Maurice. Pour le moment je m’en sers dans mes cours et lors d’une démonstration, mais peut-être plus tard je pourrais en commercialiser. »

La main en 3D étant très pratique, facile et rapide d’utilisation, les débutantes peuvent dessiner et s’entraîner sur ce bras en relief. Au cas où les élèves se trompent, sa texture en fibre de carbone leur permet d’effacer leur erreur et de continuer leur motif sans que celui-ci tache le bras ou laisse une marque. « Pour les débutantes, cela est beaucoup plus pratique, car elles ont tendance à se tromper très souvent. Elles pourront mieux s’entrainer et se perfectionner plus rapidement, » souligne Shaheen.

Un apprentissage qui évolue au fil du temps

Depuis la création du mehendi et ses tendances ancestrales, l’application du henné a connu une grande évolution. Auparavant, les cours de mehendi se limitaient à s’entrainer sur une simple feuille de papier ou la main de sa partenaire. Puis la plaque acrylique a fait son apparition et désormais une main en relief. «  Quand on travaille sur la main 3D,  on a la même impression que sur une main humaine. Le fait qu’elle soit en relief permet un meilleur positionnement de l’artiste, mais aussi du dessin. C’est beaucoup plus aisé de travailler sur ce genre de support plutôt que sur quelque chose de plat et rigide ». Avec la main 3D, vous pouvez même travailler jusqu’au niveau du coude et du bras, de quoi laisser parler votre imagination. Des cours d’apprentissage sont disponibles  tous les jours sauf le vendredi à Port-Louis et Flacq (seulement le jeudi).

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

Leila Aljanabi

Leila Aljanabi : la restauratrice palestinienne du Caudan Waterfront

Leila  Aljanabi, d’origine palestinienne, est née au Brésil  et vit à Maurice depuis 20 ans …