mardi , 20 août 2019
Accueil / Actualités / Ramadan et tabagisme : 8 conseils pour stopper la cigarette !
cigarette

Ramadan et tabagisme : 8 conseils pour stopper la cigarette !

Outre l’aspect spirituel du Ramadan qui aide les jeûneurs à se défaire de leurs addictions, ce mois béni favorise naturellement le sevrage tabagique. Nous avons demandé à
Oomar Mowlah, médecin généraliste quelques conseils.

Le Ramadan est sans aucun doute un mois qui renferme d’innombrables vertus et il convient d’y puiser la motivation non seulement d’un rapprochement spirituel mais aussi d’une amélioration intégrale de soi. En l’occurrence, bon nombre de fumeurs sont portés par le désir de mettre un terme à leur dépendance au tabac. Mais comment s’y prendre?

mowlah« Plus d’un millier de Mauriciens meurent de maladies liées à la cigarette chaque année. Il n’en est pas moins vrai que le tabagisme continue d’affecter une importante partie de la population. Le tabac, de par les effets de la nicotine qu’il contient, provoque chez les fumeurs une dépendance singulière. L’arrêt brusque chez un gros fumeur engendre des effets désagréables tels que l’anxiété, la nervosité, l’insomnie, les troubles de mémoire, les problèmes digestifs ainsi que les difficultés de concentration. La cigarette devient alors irrésistible pour se défaire de ces symptômes désagréables », constate le Dr Mowlah

Cependant, durant le mois sacré du Ramadan, de nombreux croyants, habituellement fumeurs, observent le jeûne et arrivent à se passer de cigarettes jusqu’au crépuscule. Le Dr Mowlah souligne qu’avec un peu plus d’effort, ce mois béni pourrait représenter une aubaine pour se défaire définitivement de cette habitude au lieu de rechuter dès l’apparition du croissant lunaire et de laisser leur progrès partir en fumée. Afin d’en finir avec la cigarette, voici quelques recommandations à suivre:

1. Un sevrage tabagique à effet immédiat reste la meilleure façon de retrouver votre forme et votre vitalité, de retrouver vos sensations gustatives et olfactives afin de mieux apprécier les aliments.

2. La motivation et la ferveur devraient être à leur apogée en ce jour alors que vous vous apprêtez à observer le jeûne.

3. Ne gardez pas de cigarettes dans un tiroir, vous n’en aurez pas besoin. Jetez-les et pensez plutôt à la personne que vous vous apprêtez à devenir.

4. Mettez au fur et à mesure l’argent que vous économisez (en n’achetant plus de cigarettes) dans un bocal. Vous le verrez accroître avec le temps et vous l’utiliserez pour vous offrir quelque chose pour l’Eid.

5. Outre l’addiction physique à la nicotine, le fumeur démontre une dépendance: l’aspect psychologique. Pour certain, la cigarette aide à surmonter des difficultés professionnelles ou personnelles. Pour un sevrage réussi, il est impératif de cerner cette dépendance psychologique et de la contrôler.

6. Établissez une liste d’activités auxquelles vous vous adonnerez au moment d’une grosse envie de fumer. Priez, lisez, appelez quelqu’un, méditez, sortez, marchez, faites des exercices ou tout ce que vous voudrez pour vous distraire. Chaque épisode d’envie durera une période de dix minutes, après laquelle tout sera nettement plus facile à gérer.

7. Tâchez de rentrer à la maison après les prières sans s’attarder en dehors des mosquées car c’est là que la tentation sera la plus forte.

8. Mangez sainement ce Ramadan est la meilleure façon de vous détoxiquer le corps. De plus, votre corps sera mieux servi en nutriments pour vous aider à lutter contre les symptômes de manque.


Dr Adil Mownah : «Le Ramadan est une occasion pour cesser de fumer»

adilSelon Dr Adil Mownah, généraliste, le Ramadan représente toujours une bonne occasion pour les fumeurs qui veulent stopper les cigarettes.  « En plus du jeûne, le fait que la plupart des gens contrôlent le tabagisme pendant de longues heures est la preuve que les fumeurs peuvent essayer de cesser de fumer pour de bon », fait-il ressortir. Le jeûne, poursuit-il,  entraîne une baisse du taux de nicotine dans le sang et gère déjà les symptômes de désintoxication. Pour Dr Adil Mownah, tout ce dont les fumeurs ont besoin, c’est de mieux gérer les symptômes. En général, après 3 à 5 jours, les symptômes de sevrage sont les plus graves.

« Les symptômes de désintoxication comprennent l’irritabilité, la colère, l’agitation, l’insomnie et la difficulté à se concentrer. Les personnes qui arrêtent de fumer ont tendance à prendre du poids car elles grignotent pour éviter de fumer », dit-il encore. Pour pouvoir se débarrasser des cigarettes, Dr Adil Mownah conseille aux fumeurs de prendre une décision ferme d’arrêter de fumer et de clairement définir dans sa tête le délai pour dire «stop». « Si vous ne pouvez pas contrôler les symptômes de sevrage après l’iftar, utiliser un timbre à la nicotine et gardez toujours à l’esprit les inconvénients et les conséquences néfastes du tabagisme », conseille-t-il aux fumeurs.


Jaabir Subdurallu, un fumeur : «C’est un servicing du corps»

jaabirCela fait 15 ans que Jaabir fume et chaque année il s’en abstient durant le mois de Ramadan. « Je ne fais aucune préparation préalable et tout arrive automatiquement. C’est un mois sacré et c’est normal de faire l’effort de ne pas fumer pendant ce mois-ci. En même temps, c’est comme un servicing du corps, Cela ne peut me faire que du bien », explique-t-il.

Jaabir ajoute qu’il faut avoir de la patience. « Avec cette volonté de faire plaisir à son Créateur et de la patience on ne peut que récolter des bénédictions. Je n’utilise aucun patch ou autre remède afin de me retenir », ajoute-t-il.

Le manque de nicotine dans le sang, Jaabir arrive à le gérer même si cela reste toutefois difficile surtout lorsqu’il travaille. «  Habituellement quand je suis stressé au travail, j’aime aller fumer une petite cigarette, je ressens ce besoin mais là avec le Ramadan il faudra gérer ».


Ridwaan Sundhoo : «Les ibaadats m’aident à tenir»

Ridwaan fume depuis maintenant 8 ans. Pour lui, quand arrive le Ramadan, il est tout à fait normal et logique de stopper la cigarette. « Pendant le Ramadan nous nous s’abstenons de boire et de manger. Fumer fait partie des mêmes objectifs. C’est pourquoi en ce mois béni j’arrête de fumer », nous dit-il. Il trouve sa plus grande source de motivation à travers les prières qu’il accomplit. « Les jours sont différents lors de ce mois béni. Tu te concentres davantage dans les ibaadats et je pense que c’est ce qui m’aide le plus à tenir », fait-il ressortir. Pour ce faire, Ridwaan n’a besoin d’aucune préparation avant le mois de Ramadan. « C’est une logique mentale. Je me dis que je n’ai pas à fumer et c’est tout. Je ne ressens aucun manque lié à la nicotine et j’arrive à gérer assez facilement », souligne-t-il.

Nufaisah MOSAHEB et Ahmad Fakuddeen Jilani

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

eleves

À l’approche des examens : comment bien planifier le troisième trimestre

Le troisième trimestre scolaire est considéré comme le plus important. Néanmoins, de nombreux étudiants ne …