mardi , 20 août 2019
Accueil / Actualités / Prodige de l’informatique : Kifah Meeran remporte un concours organisé par Google
Kifah Meeran

Prodige de l’informatique : Kifah Meeran remporte un concours organisé par Google

À 16 ans, Ashmith Kifah Sheik Meeran fait la fierté de ses parents et du collège de Saint-Esprit. Ce jeune prodige de l’informatique s’est distingué lors d’un concours international tenu en ligne du 28 novembre 2017 au 17 janvier 2018 et organisé par le géant de Silicon Valley, Google. 

Il n’y a pas de secret entre lui et l’univers de l’informatique. Passionné par tout ce qui touche à ce domaine, Kifah Meeran est le gagnant de la compétition Google Code-In dans la catégorie Drupal. Une quinzaine d’étudiants mauriciens de différents établissements secondaires avaient pris part à ce concours et ils ont également réalisé de très bonnes performances dans les différentes catégories.

Finaliste lors de la précédente édition aux côtés de son ami, Heervesh Lallbahadur, Kifah Meeran a cette fois remis les pendules à l’heure. Aidé par ses amis ainsi que par les membres de Hackers.mu, le jeune homme a redoublé d’efforts et a passé plusieurs heures devant son ordinateur pour pouvoir décrocher le premier prix. « Cette compétition est destinée aux étudiants pré-universitaires et est organisée durant les vacances scolaires. Donc, j’ai eu tout le temps qu’il faut pour perfectionner mon travail en ligne. Je passais plus de six heures par jour à faire du codage et des fois, à trois heures du matin, moi et les autres participants mauriciens avions des sessions de chat sur un groupe que nous avons créé sur WhatsApp», nous dit-il.

Concernant la compétition Google Code-In, celle-ci offre la possibilité aux participants de choisir une catégorie et Kifah Meeran avait opté pour Drupal qui est un système de gestion de contenu libre et open-source. « Plus de 3500 participants de 78 pays ont participé à cette édition et dans la catégorie Drupal, il y avait des participants de l’Inde, des États-Unis, du Canada, de la Pologne et de la Chine, entre autres. C’est une compétition très rude mais j’ai suivi les conseils des membres de Hackers.mu à la lettre et en particulier ceux de Loganaden Velvindron et Deelvesh Bunjun », poursuit le jeune homme. Il nous apprend que les techniques utilisées lors du Google Code-In ainsi que la méthodologie ne figurent pas dans le cursus scolaire à Maurice. « Google attend un travail bien ficelé des participants. Bien que nous soyons encore des étudiants, le codage que nous pratiquons est à un niveau professionnel. Néanmoins, cela nous motive davantage à constamment améliorer notre travail », ajoute-t-il.

Une passion pour l’informatique

L’histoire d’amour entre Kifah Meeran et son ordinateur ne date pas d’hier. En effet, il baigne dans l’informatique depuis son plus jeune âge et c’est en partie aussi grâce à son père qui fabrique des enseignes et qui utilise plusieurs applications sophistiquées pour son travail qu’il s’est davantage rapproché de ce monde numérique. « J’ai commencé par utiliser l’application Adobe Illustrator sur mon premier ordinateur quand j’avais 7 ans. Je jouais avec les styles, les couches et tous les autres paramètres. Par la suite, j’ai suivi un cours sur l’utilisation de Photoshop et également quelques AutoCad. Cela m’a aidé dans la conception des logos et autres enseignes. J’ai vraiment pris goût à encore découvrir les multiples facettes de ces applications », nous raconte Kifah Meeran. Depuis, le jeune homme s’est aussi tourné vers l’électronique et la robotique. À l’école, il a tout le temps surclassé ses petits camarades dans les classes de la technologie informatique. C’était le cas depuis qu’il était encore au collège Sir Abdool Raman Osman avant son transfert au collège du Saint-Esprit.

Désormais en Lower VI, Kifah Meeran dit vouloir aider ses amis à mieux comprendre l’informatique et le codage. « Je veux montrer aux autres la beauté qui réside dans l’informatique. D’ailleurs, durant la compétition, nous nous sommes entre-aidés et sommes également venus en aide aux participants d’autres pays. L’essentiel, ce n’est pas de gagner, mais d’apprendre et de sortir grandi de cette expérience », souligne-t-il. Le jeune surdoué indique aussi que le Google Code-In lui a permis de mieux comprendre les matières qu’il étudie au collège comme les mathématiques ou encore la physique. Kifah Meeran compte maintenant consacrer une bonne partie de son temps libre à travailler les systèmes open-source et il a aussi l’intention de participer au prochain salon de l’Infotech. « Je conseille aux jeunes de ne pas perdre leur temps à surfer sur Facebook car ils peuvent tout aussi utiliser leur ordinateur à bon escient », dit-il.

Sa vie personnelle

Ashmith Kifah Sheik Meeran (16 ans) est en Lower VI au collège du Saint-Esprit. Il est l’aîné d’une fratrie de trois enfants (deux sœurs : Ashfa Razeen et Afifah Jahan). Son père, Sheik Meeran, est concepteur d’enseignes et est le seul fabricant de lumière au néon et de verres scientifiques à Maurice. Sa mère, Barakath Abu Sheik Meeran, est couturière.

Outre ses études et sa passion pour l’informatique, Kifah aime le badminton. Il jouait pour la sélection nationale et a participé à plusieurs tournois pendant quelques années. Il joue régulièrement afin de garder la forme. Il encourage les jeunes à pratiquer une activité sportive pour rester en bonne santé.

À propos de Google Code-In

La compétition Google Code-In est ouverte aux étudiants âgés de 13 à 17 ans. Ce concours international en ligne vise à introduire aux jeunes l’exploitation des systèmes open-source à travers plusieurs tâches comme le codage, la préparation des documents, l’utilisation des interfaces, entre autres. Google Code-In n’est pas uniquement réservé aux prodiges de l’informatique car ce concours est également ouvert aux amateurs. Cette année, 3555 étudiants de 78 pays ont accompli 16,468 tâches dans 25 différentes catégories. Les résultats ont été annoncés le 31 janvier 2018.

Outre Kifah Meeran, 15 autres étudiants avaient pris part à ce concours. Ce sont : Nigel Yong, Amelie Muller, Muttahid Jomeer, Chadaruth Bagha, Wardah Manally, Khevish Singh Jankee, Nathan Sunil Mangar, Mullboccus Muhammad, Yusuf Emritte, Chengadu Irvan, Ayman Maherally, Neel Gopaul, Muhammad Nissaar Gopee, Heesen Ponnusawmy et Tanesh Chuckowree. Ce dernier a été le deuxième meilleur participant et figure dans le Top 10 de la catégorie Ubuntu. Au total, 5 participants mauriciens se sont hissés sur le tableau de classement dans diverses catégories cette année.

Commentaires

A propos de Nuur-Uddin Jandanee

Ceci peut vous intéresser

eleves

À l’approche des examens : comment bien planifier le troisième trimestre

Le troisième trimestre scolaire est considéré comme le plus important. Néanmoins, de nombreux étudiants ne …