Friday , 19 July 2024

Début de la saison d’Umrah le 7 juillet – Showkutally Soodhun : «Aucune pitié pour ceux qui exploitent les pèlerins»

Après le Hadj, l’Arabie saoudite s’apprête à accueillir de nouveau dans le Royaume les pèlerins du monde entier pour l’accomplissement de l’Umrah. La nouvelle saison débute le 7 juillet 2024.

Dans ce contexte, l’ambassadeur mauricien en Arabie saoudite, Showkutally Soodhun, lance une sévère mise en garde contre les opérateurs et agences qui organisent le petit pèlerinage et qui ne respectent pas les conditions. Dans une déclaration à STAR, il estime que « certains opérateurs de l’Umrah utilisent le visa électronique qui donne droit à des entrées multiples » pour abuser de la bonne foi des personnes qui leur ont fait confiance. « Il y a eu plusieurs plaintes contre des opérateurs qui ont encaissé l’argent des pèlerins depuis Maurice et ont changé les conditions à leur arrivée en Arabie saoudite. Des cas ont été rapportés à la police en Arabie saoudite et à Maurice contre un organisateur qui avait laissé les Mauriciens sur la route et avait disparu dans la nature », dénonce-t-il.

Réglementation stricte

Showkutally Soodhun se dit en faveur de la « réglementation stricte » de l’organisation de l’Umrah, car « l’image de l’île Maurice est en jeu ». Il propose une table ronde composée du Chairman de l’Islamic Cultural Centre (ICC) Yousuf Salehmohamed, des membres du comité du Hadj ayant de l’expérience et des directeurs des agences de voyages pour développer une stratégie afin de revoir l’organisation de l’Umrah. « Il est inconcevable que des opérateurs non professionnels fassent payer le voyage pour l’Umrah plus cher que le voyage pour accomplir le Hadj, alors que les hôtels affichent des tarifs bien bas », estime-t-il.

L’ambassadeur mauricien dit mettre l’emphase sur la discipline et propose que les opérateurs avec plus de 10 personnes sous leur charge doivent obtenir un permis spécial délivré par l’ICC. « L’opérateur est obligé de faire signer un contrat entre les deux parties et doit automatiquement prendre une assurance voyage pour chaque personne sous sa charge. En cas de plainte de la part d’une personne lésée, la police en Arabie saoudite prendra des mesures fermes contre l’opérateur », prévient-il et d’ajouter : « Morisien bizin get bien ki sanla li fer konfians avan li donn so larzan. Ena operaterr pa respekte zot engazmen. »

Showkutally Soodhun compte soulever la question de la réglementation de l’Umrah avec le ministre Avinash Teeluck. « Il ne faut avoir aucune pitié pour ceux qui exploitent les personnes en difficulté qui versent des larmes à Makka alors qu’ils devraient être heureux de venir dans un lieu aussi sacré », fustige-t-il. Il demande à toutes les personnes qui se sentent exploitées par les opérateurs de l’Umrah de le contacter en Arabie saoudite.

La canicule se poursuit en Arabie saoudite

En marge du début de la « Umrah Season » en Arabie saoudite, le Centre météorologique arabe a publié des données concernant la vague de chaleur qui s’abat sur l’Arabie saoudite actuellement. Ainsi, la canicule se poursuit dans le Royaume, mais avec moins d’intensité que pendant la saison du Hadj.

Les dernières cartes météorologiques indiquent que le Royaume d’Arabie saoudite continuera d’être touché par la vague de chaleur dans les prochains jours, avec des indications selon lesquelles l’intensité de la vague de chaleur diminuera dans certaines zones, notamment les Lieux saints, mais le temps restera chaud en général. « Les températures attendues dans les prochains jours à Makka se situent entre 40°C et 45°C. (…) Les conditions météorologiques et les vents du nord-ouest devraient souffler sur La Mecque, provoquant de la poussière et réduisant la visibilité sur les routes intérieures », indique le Centre météorologique arabe.

Pour rappel, au cours du Hadj cette année, le Royaume d’Arabie saoudite a connu un temps extrêmement chaud, avec des températures dépassant les 45°C et enregistrant certains jours des températures élevées atteignant 50°C dans la zone des Lieux saints.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Interdite de porter le hijab pour suivre une formation : Shalma Auckbaraullee s’en remet à la justice

L’interdiction de porter le hijab pour pouvoir suivre une formation à l’institut Escoffier à Kendra, …