Saturday , 24 February 2024

Annonce du Dr Anwar Husnoo à STAR : la MMA importera un millier de têtes de bétail pour l’Eid-ul-Adha

Briser le monopole de l’importation du bétail pour le Qurbani afin que les consommateurs puissent bénéficier d’un meilleur prix. C’est l’objectif derrière l’importation d’un millier de bœufs par la MMA dans le cadre du Sacrifice d’Abraham.

Prendre le taureau par les cornes. C’est ce que fait le gouvernement cette année en vue du Qurbani. En effet, chaque année, à l’approche de l’Eid-ul-Adha, nous assistons à un véritable bras de fer entre le principal importateur de bétail et le gouvernement pour tenter de fixer le prix de vente du bétail importé. Dans une déclaration exclusive à STAR, le Dr Anwar Husnoo, membre du comité chargé de fixer le prix de vente du bétail, annonce qu’en vue de briser le monopole en faveur des consommateurs, la Mauritius Meat Authority (MMA) s’est engagée à importer un millier de têtes de bétail en provenance d’Afrique du Sud pour le Qurbani 2023 qui sera célébré à la fin du mois de juin. « Une équipe d’officiers de la MMA, comprenant un vétérinaire, s’est rendue en Afrique du Sud pour assister à l’embarquement du bétail à destination de Maurice plus d’un mois avant la fête de l’Eid-ul-Adha », avance le vice-Premier ministre.

Afin de ne plus faire face au même scénario chaque année, le ministre Husnoo souligne que le gouvernement souhaite contrôler une fois pour toutes le prix du bétail sur pattes. « Le gouvernement, à travers la MMA, importera une cargaison de 600 têtes de bétail dans un premier temps, puis 600 autres avant le Qurbani, si le temps le permet. On est certainement conscient que cette cargaison de la MMA ne couvrira pas tout le marché dans le cadre du Bakr’Eid, mais au moins cette année, le comité aura une idée du coût de l’importation du bétail avec tous ses frais », fait ressortir le Dr Husnoo avant de préciser  : « si ena letan, MMA pou importe plis ki 1000 zanimo ek nou pou kapav donne ene bon prix a ban konsomaterr. En 2024, MMA pou importe enkor plis bef pou Qurbani. »

Briser le monopole

Le Dr Anwar Husnoo confirme que le gouvernement a alloué une somme importante à la MMA pour l’importation de bétail cette année. Selon le VPM, les négociations entre l’importateur principal et le comité chargé de fixer le prix devenaient tumultueuses année après année. « Nou pa ti ena prix ek nou finn oblize ale lor seki zot presente nou », concède-t-il. Toutefois, cette année, le gouvernement va se baser, selon le Dr Husnoo, sur les chiffres qu’avancera la MMA pour fixer le prix du bétail, et l’importateur sera obligé de s’aligner sur le prix fixé par le gouvernement. « Monopole pou nepli ena ek sa pou permet nou koner ki prix reel eter lor marché ek ki ban frais ena kan pe importe betail », soutient le ministre.

Parallèlement, le Dr Anwar Husnoo est d’avis que le fret a baissé dans le monde entier et que l’importateur ne pourra plus utiliser cet argument pour faire pencher la balance en sa faveur. « Cette année encore, l’importateur principal sera invité à la table des négociations pour prendre connaissance du prix imposé », affirme-t-il. La MMA sera responsable de l’importation du bétail en provenance d’Afrique du Sud, et les animaux seront mis en quarantaine dans un parc loué, sous une surveillance stricte. « En tan ki membre komite ki fixer prix, mo donne la garantie ki nou pe travay dan lintere la kominaute pou gagne ene meilleur prix. Tou letan, mo finn travay dan sa direktion la », assure le VPM.

Hausse du prix depuis 2015

Par ailleurs, le Dr Anwar Husnoo rappelle qu’en 2014, le prix du bétail n’était pas fixé et cette situation encourageait l’importateur à vendre les animaux à un prix exorbitant, surtout qu’il avait le monopole de l’importation du bétail. Selon lui, à partir de 2015, les négociations entre le gouvernement et le principal importateur ont porté leurs fruits. « Nou finn fer prix bef sorti Rs 139.50 kilo, vin Rs 125 kilo », fait ressortir Dr Husnoo. Il ajoute que depuis 2015, « le gouvernement s’est engagé dans une bataille féroce avec le principal importateur pour faire baisser les prix dans l’intérêt des consommateurs  ».

Le Dr Anwar Husnoo précise qu’il n’y a qu’un seul importateur, malgré les efforts du gouvernement pour libéraliser l’importation depuis 2019. « Cependant, cela n’a pas fonctionné, car un concurrent s’est retiré de la course. Chaque année, le principal importateur présente un prix exagéré en mettant en avant plusieurs facteurs, tels que le prix du dollar, le fret, l’assurance, la quarantaine, la nourriture, entre autres. Nou pa ti ena oken moyen pou verifier sa ban information de sa importaterr la », fait comprendre le VPM. « Ena boukou dimoune dan la kominaute fin fer nou boukou repros ki nou pliy nou a volonté importaterr mé sa pe pren fin aster », conclut le Dr Husnoo.

À une question de savoir quand pourra-t-on connaître le prix du bétail sur pattes en vue du Qurbani, le Dr Husnoo a déclaré que « nous serions fixés d’ici quelques semaines  ».

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

À chemin Bonnefin, Pailles : un accident provoqué par un chauffeur sous l’influence de la drogue

Vendredi le 8 décembre 2013, un accident de la route a secoué la tranquillité des …