samedi , 22 juillet 2017
Accueil / Religion / Zakât : Aumône obligatoire
230617_zakaat

Zakât : Aumône obligatoire

Faut-il expliquer davantage la valeur du mois béni du Ramadan auprès Allah Ta’ala ? Une raison incontestable quand Le Créateur dit à l’Oummah que ce mois de Ramadan LUI appartient est le fait que ce mois renferme 4 des piliers de l’Islam:- le kalimah, la  salât, le jeûne, la  zakât.

La zakât – une aumône obligatoire à ceux qui possèdent un certain pourcentage de biens.. Renseignez-vous auprès des frères compétents pour de plus amples renseignements. Mufti Mackoojee en a fait son billet de dimanche dernier dans ce journal.

Le saint Prophète Mohammad ( pssl) a dit:- « Allah Ta’ala a fait la  zakât obligatoire simplement pour purifier votre bien qui reste et il a rendu l’héritage obligatoire simplement pour que cela puisse revenir à ceux qui vous survivre et il ajouta:-  « Laissez-moi vous dire à propos du meilleur qu’un homme puisse amasser , c’est une épouse vertueuse qui lui plaît lorsqu’il la regarde , qui lui obéit dans ses ordres et conseils et qui prend soin de ses affaires lorsqu’il est loin d’elle »  ( Abou Daoud).

30 et 27 fois

Le terme  ZAKÂT est mentionné 30 fois dans le saint coran. Et 27 fois, elle est associée à la  salât dans la même séquence.

“ …Et accomplissez la  salât et acquittez-vous de la zakât…”(SC 2/110)
“ … Et accomplissez la  salât et acquittez-vous de la zakât…” (SC 2/43)

“… Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils      commandent le convenable, interdisent le blâmable, accomplissent la  salât, s’acquittent de la  zakât……” (SC SC 9/71)

Oui. A qui est destinée cette aumône obligatoire et pour quelle catégorie de personnes ?

« Les sadaqas (zakât) ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont le cœur est à gagner à l’islam, l’affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’Allah, et pour le voyageur ( en détresse). C’est un décret d’Allah. Et Allah est Omniscient et Sage. » (SC 9/60).

Parole du Saint Prophète Mohammad ( pssl):- « Si tu remets la  zakât à celui que j’ai désigné, ta responsabilité est dégagée et Allah t’accordera la récompense que tu mérites. Mais celui qui triche et prend l’argent destiné à la zakât. il assume seul les péchés ».. (Ahmed)

« Quiconque possède des biens qui lui ont été accordes à travers la faveur d’Allah mais fuit dans l’acquittement de la  zakât , le jour du qayamah, sa richesse se transformera en serpent viril, venimeux avec deux taches noires aux yeux. Le serpent entourera son cou et mordra ses joues tout en lui disant : ‘Je suis ta richesse, je suis ton trésor’. Attention à ceux de mon Oummah qui se déclarant intelligents en voulant prouver par des subterfuges qu’ils ne sont  pas éligibles à la  zakât. Ils sont en train de tricher avec Allah. La punition sera extrêmement sévère. » Et le saint Prophète, après cette explication, récita le verset 180 de la sourate 3 du saint coran:- “ Que ceux qui gardent avec avarice ce qu’Allah leur donne pas sa Grace, ne comptent point cela comme bon pour eux. Au contraire, c’est mauvais pour eux le jour de la résurrection. »

 Les sadaqas (zakât) ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont le cœur est à gagner à l’islam,

La sagesse

Certains se demandent encore la vraie raison pour laquelle l’Islam est la seule religion où le système d’aumône est rendu obligatoire à ceux qui possèdent une certaine quantité de biens – la  zakât.

En effet, en islam, la  zakât a été imposée aux musulmans pour des objectifs très sages: (i) Purifier son argent en accroissant sa valeur tout en lui évitant des maux destructifs grâce aux bénédictions découlant de l’obéissance à Allah Ta’ala et à Ses commandements. ( ii|) Purifier l’âme même de cet homme qui ne fuit pas l’acquittement de la  zakât en le gardant loin des méfaits de l’avidité, de l’avarice et de la convoitise. ( iii) Aider les pauvres et les nécessiteux.( iv) Unir les cœurs autour de l’Imaan ( Foi) et de l’ Islam ( soumission à Allah ) tout en les débarrassant de l’obscurité de la faiblesse et du doute, pour les mener vers la clarté de la foi et de la certitude.

Un mécréant

Voilà comment est qualifié celui qui refuse de s’acquitter de la  zakât:-

Quiconque refuse de s’acquitter de la zakât en reniant qu’elle soit obligatoire en Islam, est tout simplement un mécréant renégat qui mérite la peine de mort. D’autre part, quiconque refuse de s’acquitter de la  zakât par avarice, bien qu’il affirme qu’elle soit un pilier fondamental de l’Islam, est un pécheur, sans que sa foi soit entachée. Les autorités musulmanes sont tenues alors de percevoir la  zakât d’une personne par la force. Si cette personne s’oppose avec une certaine résistance, les autorités sont tenues de la combattre jusqu’à ce qu’elle accepte le commandement d’Allah et s’acquitte de toutes ses redevances. Au sujet d’une personne, Allah Ta’ala rappelle à travers le verset 11 de la sourate 9 du saint coran:- « Mais, s’ils se repentent, accomplissent la  salât et s’acquittent de la  zakât, ils deviendront vos frères en religion. »

La place au feu

Bibi Aicha ( r.a.) rapporte une explication du saint Prophete Mohammad ( pssl):- “ Le Saint Prophete vit dans mes doigts des bagues en argent . Il me demanda l’origine de ces bijoux et si je fais le nécessaire pour la  zakât sur ces bijoux. A ma réponse négatives, je précisai cependant:- Si c’est la volonté d’Allah, je le ferai bien sûr. Au cas contraire, précisa le Prophete, ce sera ta part du feu.”( Al Baihaqi)

Protection des biens

Le  Saint Prophète Mohammad ( pssl) a dit:- « Protégez vos biens par la zakât , guérissez vos maladies par la charité, et confrontez le malheur et les difficultés par des prières humbles. » ( Abu Dawood).

Autre précision prophétique :- “ La richesse souillée par la  zakât non acquittée finit par etre détruite.”(Boukhari).

Et le verset 103 de la sourate 9 du saint coran confirme ces hadices:- “ Prélève de leurs biens une sadaqa par laquelle tu les purifies et les bénis , et prie pour eux . Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allah est Audient et Omniscient. »

Même pre-islamique

À coup sûr, cela nous échappe. Mais le saint Coran en fait mention. Même Hazrat Issa ( a.s) se faisait un devoir de s’acquitter de la  zakât.

“ Nous en fîmes des dirigeants qui guidaient par Notre ordre. Et Nous leur révélâmes de faire le bien , d’accomplir la  salât et de s’acquitter de la  zakât. Et ils étaient Nos adorateurs.”(SC 21/73)

«  Ou que je (JESUS) sois, Il (Allah) m’a rendu béni, et Il m’a recommandé , tant que je vivrai , la  salât et la  zakât ». . ( SC 19/31)

La charité éteint le péché comme l’eau éteint le feu

Bien de chez nous

Au début de l’Islam, l’État se faisait un devoir de collecter la  zakât des individus. Ensuite l’État prenait la charge complète pour une distribution équitable parmi les nécessiteux. Ce système fut par la suite délaissé laissant aux habitants de faire la distribution de leur  zakât individuellement.

C’est bien le cas chez nous. Quoiqu’à une certaine période, des frères musulmans avec une très bonne intention ont voulu créer des Bait-ul maal  à travers lesquels la  zakât est collectée et distribuée aux nécessiteux. Tant bien que mal cela a marché jusqu’à ce que les musulmans ont préféré d’effectuer la distribution de leur  zakât eux-mêmes.

Mais Alhamdoolillah, certaines organisations socio-culturelles ont mis sur pied de solides structures pour la collecte et la distribution de la  zakât, surtout l’ISLAMIC WELFARE FOUNDATION (IWF).

Pour la période Ramadan 2016 au Ramadan 2017, l’IWF a collecté Rs 12M+ sous forme de  zakât. Cette  zakât a été distribuée sous plusieurs formes selon la demande et le mérite des demandeurs.

Un bref coup d’œil: Distribution de denrées alimentaires (Rs 2,5M), Aide pour habitation (Rs 800,ooo); Medical et autres (Rs 1M). La part belle revient, comme chaque année, à l’éducation. En effet, l’IWF s’est occupée de l’éducation tertiaire des étudiants venant  des milieux pauvres en subventionnant à hauteur de Rs 7M. Par éducation tertiaire, cela sous-entend études professionnelles, techniques, préprofessionnelles entre autres.

Autre ONG islamique qui milite pour l’éducation universitaire exclusivement est MECCA, fondé il y a peine une dizaine d’années. MECCA, sous son énergique président, Hajee Mahmad Amine Timol, fait de très gros efforts pour apporter une aide financière assez substantielle aux enfants venant des milieux défavorisés. MECCA, tout comme l’IWF, Muslim Brotherhood, Century Welfare Association, ZamZam, Mulim Mission, SIM, CIMOI, Dr Omar Uteem Trust, se font un devoir sacré de soutenir ces étudiants, très brillants au niveau de HSC. De très gros efforts sont faits pour leur apporter l’aide financière nécessaire pour leurs études universitaires, à Maurice ou à l’étranger.

Une Interrogation

Avec le fort pourcentage de gradués chômeurs en ce moment sur le marché du travail, ces ONGs qui militent pour des études tertiaires pour des enfants défavorisés, ne devraient-elles pas revoir leur copie ? Faudra-t-il participer à l’éducation tertiaire si, une fois les études terminées, ces professionnels se retrouvent dans le groupe des gradués-chômeurs.

Un récent exemple frappant: l’attente inquiétante de ces jeunes médecins avant d’être embauchés pour un emploi dans le service hospitalier gouvernemental. Cette embauche dans les hôpitaux publics a pu avoir lieu durant la semaine écoulée. Une de ces jeunes doctoresses nous confie que depuis son premier jour à l’Universite pour des études en médicine et ce premier jour de travail comme médecin, le sacrifice a été  énorme: pour elle pour ses parents, pour ses sponsors. 8 années et 21 jours. Incroyable !

La question reste posée. Une étude sérieuse et approfondie est plus que nécessaire. Même s’il faut revoir le plan de subvention des études tertiaires pour les étudiants dans le besoin.

Islamic Relief

Un mot très spécial pour cette ONG  internationale qui a une branche à Maurice. Son siège social se trouve à Port – Louis, au 2eme étage de PEARL HOUSE, Rue Sir Virgile Naz.

Un bilan totalement positif qui devra être dans la continuité grâce à la  zakât que versera chaque musulman au compte de ISLAMIC RELIEF.

Bref coup d’œil sur le bilan des projets réalisés en 2016:-

Syrie:- Des matériels médicaux à travers 5 hôpitaux

Yémen:- Aide alimentaire d’urgence avec plus de 4000 familles comme bénéficiaires.

Tchétchénie:- 1500 enfants malvoyants aidés pour pouvoir mener une vie décente.

Bangladesh:- Forage de puits et de toilettes bénéficiant plus de 13,000 familles.

Cette ONG parraine plus de 55,000 orphelins dans le monde entier.

Tous Ensemble

Que ce soit IWF ou MECCA ou ISLAMIC RELIEF ou Darul Heekmah, chaque ONG islamique militant pour diminuer la souffrance des familles musulmanes a besoin de votre  ZAKÂT. Que cette  zakât soit peu ou moyenne ou grosse, qu’importe. Votre donation sera vivement accueillie là où vous désirez la verser . La récompense: immense vient directement d’ Allah Ta’ala.

Pour Rappel

Quelques hadices concernant l’aumône, la charité, la  zakât.

• La meilleure charité est celle accomplie durant le Ramadan. (Tirmizi)

• La charité éteint le péché comme l’eau éteint le feu. (Mishkat)

• La charité faite à un pauvre est seulement la charité mais lorsqu’elle est faite à un parent ou proche, elle sert deux buts : l’aide et la continuité dans la relation familiale. (Ahmad & Tirmizi)

• Sachez que les biens d’un homme sont ceux qu’il a dépensés en aumône et les biens de ses successeurs sont ceux qu’il a conservés.(Ahmad)

• La meilleure aumône est celle que tu fais alors que tu es avare et bien portant avec espoir de devenir riche en redoutant la pauvreté. (Boukhari & Muslim).

• Le pauvre n’est pas celui qui fait partout le tour et est renvoyé avec une pièce de monnaie ou un morceau de quelque chose. Non . Le pauvre est celui qui ne gagne pas assez pour se satisfaire et n’est pas pris en considération pour que l’aumône lui soit donnée mais cependant ne se lève pas et ne mendie pas parmi les gens. (Bukhari).

Commentaires

A propos de Ismaël A. Randera

Ceci peut vous intéresser

140717_makkah

L’abandon de la salât : ce que vous risquez

Toutes les bonnes actions que nous puissions accomplir dépendent principalement des prière, la salât (namaz). …