vendredi , 15 décembre 2017
Accueil / En toute intimité / Zainab Khatib : «J’ai développé un intérêt prononcé pour le kyokushinkai»
Zainab Khatib

Zainab Khatib : «J’ai développé un intérêt prononcé pour le kyokushinkai»

Zainab Khatib  a décroché son premier titre de championne nationale de kyukushinkai  le 20  août 2017. Elle  voudrait voir plus de Mauriciennes pratiquer cet art martial à l’avenir.

À l’âge de 16 ans, Zainab Khatib a été initiée au Kyokushinkai. À cette époque, elle ne pouvait savoir qu’un jour  elle serait championne de Maurice. Pour elle, il s’agissait principalement de garder la forme avec  l’aide de son cousin. Étant asthmatique, elle n’a pas osé pratiquer des activités sportives auparavant. « Pourtant, en peu de temps, j’ai développé un intérêt prononcé pour cet art martial. Et depuis, je pratique le kyokushinkai régulièrement,» relate-t-elle.

Le Kyokushinkai comporte de nombreux avantages tant sur les plans physique, mental que spirituel. « J’ai pu vaincre ma timidité,  avoir plus de confiance et croire en moi-même, cultiver des pensées positives et être toujours humble grâce à  la pratique de cet art martial,» ajoute notre interlocutrice.

En attendant, elle se prépare pour un tournoi international à Singapour en 2018, suivi d’un autre tournoi mondial au Japon en 2019. Les préparatifs ont déjà commencé. « Je m’entraîne 5 fois par semaine dans le dojo, sous supervision et les autres jours, je fais ma propre formation personnelle. En cours de formation, on peut toujours s’améliorer, au niveau de la performance elle-même ou son état d’esprit, soit cultiver un état d’esprit qui nous incite à ne jamais abandonner, de faire de son mieux et de continuer  d’avancer, » précise Zainab.

Selon elle, la pression inhérente à la compétition, est réelle. Mais en même temps, elle  permet de gérer des situations stressantes. En attendant le premier combat, l’attente est longue et difficile, mais une fois sur le tatami,  elle fera de son mieux.

Pour Zainab Khatib, les arts martiaux dont le Kyokushinkai conviennent à tous, garçons ou filles, jeunes ou adultes. « En fait, cela me rend vraiment heureuse de voir autant de filles qui pratiquent le Kyokushinkai avec le soutien des parents, » conclut-elle.

Nom : Khatib
Prénom : Zainab
Date et lieu de naissance : 4 septembre 1993 à Quatre-Bornes
Réside à : Quatre-Bornes

  • Ma famille…

Nom et profession de mon père: Oomar – chimiste
Meilleur conseil de mon père : « On ne réussit rien sans effort »
Nom et profession de ma mère : Sajedah – Femme au foyer
Meilleur conseil de ma mère : « L’amour de Dieu est le seul vrai amour qui ne nous déçoit jamais »
La famille idéale : celle qui ne nous juge pas par nos erreurs

  • Mes études…

École primaire : Emilienne Rochecouste Govt School
École secondaire : Sodnac SSS
Études supérieures : Université de Maurice
Mon sujet préféré : La sociologie

  • Ma vie professionnelle…

Lieu / Année : Entreprise familiale depuis 2015
Pour être productif : Commencer sa journée tôt
Un job de rêve : lancer une école spécialisée en Kyokushinkai

  • Mes goûts et préférences…

Animal préféré: Lapin
Livre qui m’a marqué : ‘Reclaim your heart’ – Yasmin Mogahed
Dernier film vu : Collateral beauty
Passe-temps : La pâtisserie vegane
Boisson préférée : Chai
Couleur préférée : Bleu ‘magique’
Une date qui vous a marquée : 22 juin 2017
Moment préféré de la journée :  Le crépuscule
La vie en un mot : Passionnante
Ma définition du bonheur : La paix intérieure
Ma plus grande qualité : Mon sourire
Votre source d’inspiration : Les enfants
Ma devise : Faites ce qui vous passionne et vous serez heureux
Mon rêve : Remporter un tournoi de Kyokushinkai au Japon

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Azhaar Tarsoo

Azhaar Tarsoo, styliste de hijaab : «Je m’évertue à maîtriser les techniques de DIY»

Azhaar Tarsoo a fêté ses 20 ans cette semaine. Très jeune, elle s’est lancée dans …