lundi , 26 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Rencontre / Ils vivent au Canada depuis 1983 – Sulliman et Mariam fêteront l’Eid à Maurice après 33 ans
sulliman-et-mariam

Ils vivent au Canada depuis 1983 – Sulliman et Mariam fêteront l’Eid à Maurice après 33 ans

Ils attendaient cet évènement pour réunir la famille à l’occasion de la fête Eid-ul- Fitr. Bhai Sulliman Auckbarallee et son épouse, Mariam, ont quitté le pays le 12 juin 1983 le coeur gros pour immigrer au Canada où, à l’exception d’une fille restée à Maurice, résident aussi aujourd’hui leurs enfants. Cependant, ils restent attachés à leur pays natal et ont conservé de bonnes relations avec leurs proches à Maurice. D’ailleurs, chaque 5 ans, Bhai Sulliman et Mariam viennent passer des vacances chez leur fille Nazma Bibi et son fils Muhammad Umair qui est né le jour de leur départ pour le Canada. Bhai Sulliman Auckbarallee, a 82 ans, et son épouse, qui est originaire de Rodrigues, en a 84. Un double évènement marquera leur visite à Maurice cette année. D’abord, le couple célébrera ses 62 ans de bonheur conjugal et ensuite fêtera l’Eid à Maurice après 33 ans.

Bhai Sulliman et Mariam sont inséparables et ont vécu une vie remplie de bonheur entourés de leurs 7 enfants, 15 petits-enfants et 8 arrière-petits-enfants. Natif de la capitale, Bhai Sulliman connait Plaine Verte comme sa poche. Il se souvient de l’ancienne musjid Al Aqsa et se rappelle du nom du muezzin. « Au Canada, les gens se rencontrent à la mosquée pour rompre le jeûne. Beaucoup de plats sont préparés » dit-il. Mais pour lui, le meilleur endroit pour le ramadan reste Plaine Verte. « L’ambiance de l’après-midi à l’approche de l’heure de l’iftaar est incroyable. Les gens se précipitent à la mosquée avec ferveur et piété. Le soir pour le namaz taraweeh la mosquée est remplie et tout le monde se donne l’accolade. Plaine Verte pena so second dans le monde pou faire ramadan », ajoute l’octogénaire.

Ambiance extraordinaire

Chaque jour Bhai Sulliman se rend à pied à la mosquée Al Aqsa pour rompre le jeûne et accomplir le namaz de taraweeh. « Mo senti moi heureux kan mo zoine banne ancien camarades dans musjid », laisse-t-il entendre. « Maurice reste le pays de mon coeur car c’est ici que j’ai pris naissance et grandi », poursuit-il.

Cette année pour la fête Eid-ul-Fitr , il pressent que l’ambiance sera extraordinaire car toute la famille Maurice va se réunir pour se souhaiter une bonne fête et déguster ensemble un bon briani. Cependant Bhai Sulliman a un pincement au coeur en pensant que ce voyage à l’île Maurice pourrait bien être le dernier pour lui et son épouse. « Le poids de l’âge se fait sentir surtout après les opérations chirurgicales que j’ai subies. De même Mariam ne respire pas une bonne santé », dit-il.

Ainsi, après 33 longues années, les Auckbarallee vont pouvoir fêter l’Eid-ul-Fitr dans la joie et l’allégresse entourés de leur fille Nazma et leur petit-fils Muhammad Umair qui fait tout pour plair à ses grands-parents. Le couple regrette que tous leurs enfants ne soient pas à Maurice pour célébrer ensemble la rupture du jeûne. Il quitte le pays au mois d’août pour le Canada où les attendent leurs enfants et petits-enfants.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Nawshin Mahadooa

Études au Japon : le ramadan de Nawshin Mahadooa à Tokyo

Vivre le ramadan loin de sa terre natale est toujours une expérience inédite et enrichissante. …