lundi , 24 juillet 2017
Accueil / Société / Victime d’un accident de la route : Hassan projetait d’accomplir l’Umrah au mois d’avril
hassan

Victime d’un accident de la route : Hassan projetait d’accomplir l’Umrah au mois d’avril

Muhammad Hassan avait em­brassé l’islam devant le mufti Muhammad Ishaaq de la Jum­mah Mosque au mois de juillet et projetait d’accomplir l’umrah avec ses deux frères au mois d’avril de cette année. Mais le destin en a voulu autrement. Il est mort tragique­ment dans un accident de la route mercredi dernier.Triste début d’année pour une famille de Circonstance St -Pierre qui pleure la mort de Muhammad Hassan, 16ans, décédé dans un accident de moto le mercredi 11 Janvier. Hassan était en compagnie d’un ami quand la motocyclette de la marque Mondial a dérapé à St Pierre. Selon les témoignages, Hassan et son ami ont fait une chute et sont tombés lourdement sur l’asphalte. Avant l’arrivée du SAMU, bloqué dans la circula­tion, ,les deux amis se tordaient de douleur. Hassan était encore en vie et pouvait à peine parler. Une femme au nom de Maryse Laré­tif, qui est accourue pour porter secours aux blessés raconte que Hassan se débattait et voulait voir sa mère. Selon son frère aîné, Muhammad Aaryaan, Hassan savait qu’il allait mourir et voulait que sa mère le serre très fort dans ses bras. « Mo frère ti pé crier maman serre moi fort ,maman mo pou mort ».

Transporté à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo, Hassan est mort quelques heures après suite à des multiples blessures à la colonne verté­brale et au bassin. Son ami s’en est sorti avec une fracture du pied et d’autres blessures superficielles. Son frère aîné, encore sous le choc, nous explique que vers 14h00 heures il était au travail quand il a appris que son frère n’a pas survécu à un accident de moto. Il est d’autant plus triste que le matin du drame ils avaient eu une longue conversation et avaient nettoyé la maison pour accueillir leur mère qui vit séparée d’eux. « Hassan ti ene bon garçon. Lis ti content ranne service banne voisin et zamais li pas refuse pou alle la boutique », indique Aaryaan.

Il se souvient que Hassan voulait voir sa mère ce jour-là pour lui parler. Mais au dernier moment sa maman a fait savoir qu’elle ne pourrait pas se déplacer. « C’est à ce moment que Hassan a pris la moto pour se rendre à L’Agrément St Pierre pour installer un jeu de console sur un ordinateur. La moto­cyclette appartient à son ami », ajoute-t-il.

Aaryaan raconte que depuis qu’ils ont embrassé l’islam Hassan prenait au sérieux sa nouvelle religion. Même s’il n’était pas régulier dans ses prières quotidiennes, il ne manquait pas d’apprendre les hadeeth et di­sait à son frère qu’il allait se rapprocher de son Créateur. « Mo pou prend mo deen sérieux aster”, disait-il.

Il raconte que le jour où il allait subir une circoncision, Hassan lui avait dit le matin qu’il allait aussi embrasser l’islam. « Moi ous­si mo pou embrasse l’islam couma toi. Amène moi musjid ». C’est à la Jummah Mosque l’année dernière au mois de juillet devant le mufti Muhammad Ishaaq que Hassan a pro­noncé la chahada. Depuis, les deux frères ont été pris en main par la direction de la mus­jid Aftaab -e Islam de St -Pierre. D’ailleurs, toutes les démarches pour les funérailles ont été prises en charge par la direction de la mosquée. Muhammad Aaryaan remercie le maulana Nazim Khedun, Nooroodeen et le frère Shafick Nojib qui ne se sont épargné aucune peine pour organiser le mayyat. Mu­hammad Aaryaan ressent une vive douleur depuis la disparition de son petit frère mais il se console en pensant que son frère est maintenant au paradis. « Mo sagrin Hassan fine mort. Mais kan li fine embrasse l’islam et accepter le prophète Muhammad comme le dernier prophète de l’islam paradis so la porte ouvert pou li », dit-il.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Des mendiants à proximité de la Jummah Masjid...

La mendicité devant les mosquées

Il ne manque jamais de mendiants devant la Markazi Mosque de la rue SSR et …